Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'Histoire des Ainous

De
10 pages

L'Histoire des Ainous

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 163
Signaler un abus
L’Histoire des Aïnous
L’histoire du peuple aïnou n’est pas encore bien connue : beaucoup de pistes sont encore à explorer, de matériaux à étudier et à resituer dans une perspective historique, que ce soit au niveau de l’ethnologie, de l’archéologie ou de l’anthropologie. Nous l’avons déjà dit plus haut, le rôle des Aïnous dans l’histoire du Japon est encore flou, et il en va de même pour les origines du peuple japonais luimême. Dans cette partie, nous allons essayer de restituer ce qui semble être à peu près sûr aujourd’hui : les faits historiques, mais aussi les réflexions, les analyses qui ont découlées de ces recherches. En remontant vers le présent, nous essaierons par la suite de présenter la vie des Aïnous aujourd’hui, au Japon.
Premières traces des Aïnous dans l’Histoire ème Il faut remonter au début du 8 siècle de notre ère et l’écriture du Kojiki, l’encyclopédie de tous les mythes et légendes racontant l’origine du Japon, et plus simplement le premier ouvrage de littérature japonaise, pour entendre parler des Aïnous, lesquels sont parfois considérés comme les descendants des Emishis. Si l’on creuse un peu plus, on s’aperçoit que plusieurs théories sont en présences quand à cette descendance. Les Emishis sont un peuple qui vivait dans le nord du Tôhoku et le sudouest de Hokkaidô. En fait plusieurs tribus, peuples et cultures différentes semblaient cohabiter à l’époque dans la région : Emishi (nord de Honshu, sud de Hokkaidô), Ashihase (nord de Hokkaidô) etc. Les Emishis ont sans doute été les premiers, de par leur position géographique, à avoir eu des contacts avec le Japon des Wajin, celui de l’Empereur etc. Repoussés, ils ont du s’étendre sur Hokkaidô où ils ont dû entrer en contact avec les autres cultures déjà sur place, comme les Ashihase, qui “seraient” eux descendus depuis Sakhaline, et devenir les Aïnous que nous “connaissons” (culture Satsumon)… D’autres traces suggéreraient que les quelques Emishis restés
sur Honshu, auraient été absorbé culturellement par le Japon de l’époque Yayoi (plus spécifiquement ème ème entre les 5 et 7 siècle)… D’autres hypothèses sont également envisagées, mais ce qu’il faut surtout retenir à ce stade (et dans l’optique du texte) concerne plus la pluralité des peuples et des cultures qui cohabitaient dans les régions du Tôhoku, de Hokkaidô, de Sakhaline et plus généralement de toute cette portion d’Asie du nordest. ème A partir du 8 siècle, nous pouvons considérer que le peuple aïnou se répartissait de la façon explicitée sur le schéma 1. Une distinction est faite entre les Aïnous des îles Kouriles (Chishima), ceux de Hokkaidô, alors appelé Ezochi ou Ezogashima (terre des Aïnous), et ceux de Sakhaline (Kita Ezochi).
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin