Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

LE MASSACRE DE NANKIN

2 pages

LE MASSACRE DE NANKIN

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 135
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

44S H O U TT W I S TA N D
au reste du monde, parviennent cependant à y mettre un terme. Si ce sé v é n e m e n t ss o n tc o n n u s, recoupés par nombre de témoignages et de preuves, le bilan du massacre fait encore aujourd’hui l’objet d’une LE MASSACRE bataille de chiffres sur fond de guerre économique entre les deux puissants DE NANKIN voisins asiatiques. Depuis 1945, deux chiffres sont en circulation. Le tribu-nal de Nankin a avancé le chiffre de 300 000 victimes, et le tribunal de MICHAËLPRAZAN Tokyo, dont les débats furent conduits par les alliés, n’en a établi que 180 000. Peu connu en Occident, le massacre de Nankin se La tendance actuelle au Japon est de nier l’ampleur du massacre, et ce d é ro u l a i ti ly a so i x a n t e - d i xa n s ,a um o i sd e jusque dans les plus hautes sphères du gouvernement et des élites diri-décembre 1937. Instrumentalisé par la Chine, relati-geantes. Créée au milieu des années 1990, la Tsukurukai, un groupe d’in-visé ou nié par le Japon, il est aujourd’hui l’enjeu tellectuels révisionnistes et nationa-listes, publie des livres scolaires qui d’une guerre mémorielle entre les deux puissances passent sous silence les crimes de l’ar-mée impériale, principalement le asiatiques. Au cours de l’été 2006, le Prix Nobel de massacre de Nankin. Si la Tsukurukai fait couler beaucoup d’encre, au littérature Kenzaburô Ôé s’est rendu au Mémorial de Japon, en Chine, mais aussi, réguliè-rement, dans la presse internationale, Nankin pour s’excuser publiquement des crimes com-son influence est cependant à relati-viser : ses ouvrages scolaires ne repré-mis par son pays. sentent que 0,4% de la totalité des manuels utilisés dans les établisse-ments scolaires du Japon. Son idéo-En 1937, le Japon impérial occupe lasemaines, les armées japonaises, trau-logie passe par d’autres médias, et Mandchourie depuis six ans. Dans lamatisées par la bataille de Shanghai,notamment par les bandes dessinées confusion des grands bouleverse-galvanisées par les discours fascisantsde Yoshinori Kobayashi, polémiste et ments de l’histoire en cours, uneet racistes d’un Japon bientôt allié àpamphlétaire au talent venimeux, qui partie de l’état-major japonais décidel’Allemagne nazie, se livrent à un mas-vend chaque année plusieurs millions d’envahir la Chine continentale. Aprèssacre d’une cruauté sans précédentd’exemplaires d’albums dans lesquels u n et e r ri b l eb a t a i l l eg a g n é ed esur la population de la ville de Nan- ils’acharne à nier le massacre de Nan-justesse par les contingents japonaiskin, au sein de laquelle s’est réfugiéekin et à redorer le blason des anciens à Sha n g h a i ,l eg é n é ra lIw a n el’armée en déroute du Guomindang.soldats japonais. « Halte au maso-Matsui, à la tête d’une armée deUne « zone de sécurité internatio-chisme ! Soyons fiers de nos grands-200 000 hommes, prend seul l’initia-nale » est établie au cœur de la villeparents ! », tel est le message qu’il t i ved em a rc h e rs u rNa n k i n ,l apar les Occidentaux résidant à Nan-m a r t è l ed e p u i sd i xa n sd a n ss e s capitale de la Chine nationalistekin (principalement deux mission-mangas. Membre de la Tsukurukai, d eT c h a n gKa ï - c h e k .Du ra n ts i xnaires américains, John Magee etKobayashi a réussi à imposer auprès Minnie Vautrin, ainsi qu’un employéd’une frange considérable de la jeu-MICHAËL PRAZANa réalisé un docu-nesse sa vision nostalgique de l ’his-allemand de la société Siemens, John * mentaire,Japon, les années rougestoire et son mépris pour ceux qui ten-Rabe, pourtant membre du parti nazi) (KUIV Productions, 2002). Il a égalementt e n td eafin de sauver les civils du massacre.p o s i t i o nc o n s i d é re rl a écritLes Fanatiques, histoire de l’Arméed’agresseur du Japon colonial.S’ils ne peuvent empêcher les exécu-rouge japonaise(Seuil, 2002) etLe Mas-La situation n’est guère plus reluisantetions de masse et les 20 000 viols per-sacre de Nankin, entre mémoire, oublide l’autre côté de la mer du Japon. Lapétrés par les soldats de l’empereur, et négation(Denoël,octobre2007).Chine, qui substitue à la per te d’in-ces « justes », en révélant le massacre
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin