Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le probleme de l eau dans le monde

3 pages

Le probleme de l eau dans le monde

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 13 449
Signaler un abus
C Le problème de l'eau La consommation d'eau a augmenté de façon impressionante à l'échelle mondiale : elle passe 3 de un trillion de mà 5 trillions en 2000. Dans le même temps, la population n'a été multipliée que par 2,5 donc l'eau constitue un enjeu crucial pour les années à venir. L'ONU et la comission pour le développement durable s'inquiètent pour l'avenir et dès 1997 l'alarme est donnée par les autorités sur ce sujet. Ce qui pose problème c'est l'inégalité de la ressource et de son accès entre les individus. L'eau devient un patrimoine national, un bien économique et d'environnement et est souvent pollué. C'est bien souvent un sujet de conflit. a)Une ressource convoitée très inégalement répartie Les eaux salées des mers et des océans constituent la quasi-totalité des eaux sur terre soit 97%. Les eaux douces sont stockées en partie dans les calottes glacières. Mais, les eaux douces proviennent aussi des précipitations sachant que ces eaux s'évaporent et repartent en nuages. Les eaux sont mal partagées à la surface du globe. Les régions arides et semi-arides ne recoivent que 6% des précipitations globales et dans ces régions ne se forment que 2% de l'écoulement terrestre. Par contre, les régions humides tempérées et la zone intertropicale se partagent la quasi totalité de l'écoulement. De plus, 12 pays contrôlent les ¾ des écoulements : Brésil puis Russie puis Canada puis Chine puis Indonésie puis EUA puis Bangladesh puis Inde puis Vénézuela puis Myanmar puis Colombie puis Congo. Le monde arabe avec 4% de la population mondiale ne possède que 0,7% des ressources hydriques. De plus, à l'intérieur des pays, on trouve des disparités régionales et il existe des aléas climatiques donc il peut y avoir des variations d'une année sur l'autre par rapport à la moyenne. b)Mobilisation et usage de l'eau -Toutes les formes de ressource en eau ne sont pas directement mobilisables. Ce peut être des cours d'eau ou des nappes phréatiques. Ce sont les eaux collectées par les rivières et les fleuves qui assurent la majeure partie de l'écoulement total. Les nappes phréatiques sont plutôt des réservoirs alimentés par le ruissellement. Les nappes peuvent régulariser les écoulements de surface. Il y a aussi des stocks naturels que sont les lacs, les grandes réserves d'eau fossile et les grandes aquifères du Sahara. -L'utilisation minière des eaux souterraines a commencé au 19ème siècle aux EUA puis en Australie. Aujourd'hui, d'autres pays selancent dans cette utilisation et notamment dans le Sahara et en Arabie Saoudite. Dans l'histoire de l'humanité, il y a eu une évolution des techniques de mobilisation des eaux : noria, puit, motopompe, barrages qui depuis 1945 connaissent un essor particulier le nombre ayant été multplié par 7. Mais un débat a lieu sur les barrages soutenu par les mouvements écologistes et cela à cause des effets néfastes des barrages sur l'environnement. Ce fut le cas notamment pour le barrage d'Assouan et pour le barrage des Trois Gorges. -Dans les usages de l'eau, on voit un poids prépondérant de l'irriguation : entre 1999 et 2000 elle a servi à 69% à l'irriguation, à 23% aux activités industrielles et à 8% à la consommation urbaine et touristique. Il y a 250 millions d'hectares irrigués soit 40% de la production agricole mondial. L'extension des surfaces irriguées est spectaculaire avec une multplication par 5 depuis 1900. Cinq pays concentrent 60% des terres irriguées : Chine, Inde, EUA, la dépression aralocaspienne et le Pakistan. Le
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin