La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

36 DU 2 S
2 SEPTEMBRE AU 8 S
PEETBMER 2006
MAO C’EST DINGUE
Mao,une histoire chinoise Un documentaire-événement foisonnant d’images et de témoignages inédits Dans “Thema” les 5 et 6 septembre à 20.40
iDrecnamssaFdnibmbte àre 3heep saMlreednLli i Werner e Rainer tap rseeDJ triepui.55DOtas qumetpes 541 à erb e500. 2i rdmat siw rodledM ciahmbre à 1.10In thamiDehcns 3 etpeieuler Bcctulieloupses lmi l parmoemnUh .004à 2 rembteep s 4diunLmottobretniW leu cieldeissons d05eL somrb e à.0se4 emptLurdi ndB llallaC edorrapéré temlieun miM uoaMcrae-nedJ ptse7 i udJeuttoiulP50.1 à erbmee Malick TerrencestpmerbeJdu i 7io0Vncleà e .420gnahe seed ecé sLISMSEF RGNAEL SENDEDS RUSZ-VOseomey némrtga ede Véronique AubVyuordne idees 8empte br14à 5L.2itidffsuOMOm.lun stéréofusion etnayfidsm teovlaugves lepon  aursioiidvostuadnnaente mals etourds ruop egartit-sous
2 AOÛT|8 SEPTEMBRE 2006 LES PRIME TIME SAMEDI 2/9 DIMANCHE 3/9 LUNDI 4/9 L’AVENTURE HUMAINE THEMA CINÉMA Savonarole, Amour de guerre In this world le prophète mauditElles ont aimé l’ennemi et l’ont payé fuir la misère et la guerre, Pour La vie de Savonarole, moine cher. En temps de guerre, l’amour deux jeunes Afghans s’embarquent de la Renaissance qui, est plus romanesque mais aussi plus dans une odyssée clandestine tragique…> page 10vers l’Angleterre…> page 14 par ses prédications mystiques… > page 5
e.
ENSEMBLE POUR L’ÉTERNITÉ Sur fond d’attentats contre le World Trade Center, l’histoire dune longue amitié,des années peace and loveaux années golden boys.Dans le cadre de la programmation spéciale “11-Septembre, cinq ans après”. “Fiction”, vendredi 8 septembre à 20.40
LES MOISSONS DU CIEL Richard Gere jeune et beau, Sam Shepard itou, les blés ondulants dans la plaine texane, le tout dans un film mêlant critique sociale et hymne à la nature. Le deuxième long métrage de l’Américain Terrence Malick. Un chef-d’œuvre. “Cinéma”, jeudi 7 septembre à 20.40
taci noitnocriarPDC,des  indsaufnoederpsxuoctna rahos Leor cesirder.Rnoinoisuffi
MAO, UNE HISTOIRE CHINOISE Trente ans après sa mort, Mao bouge encore ! Portrait de l’homme qui arracha la Chine à sa torpeur moyenâgeuse et fut l’un des plus sanglants despotes du XXesiècle, dans un documentaire-événement foisonnant d’archives et de témoignages inédits. “Thema”, mardi 5 et mercredi 6 septembre à 20.40
MARDI 5/9 MERCREDI 6/9 THEMA THEMA Mao, une histoire Mao, une histoire chinoise(1&2)chinoise(3&4) Il y a trente ans disparaissait Mao. Pourquoi, malgré sa politique De la Longue Marche au culte répressive, le Grand Timonier posthume…> page 17suscite-t-il encore le respect des jeunes générations ?> page 24
CHIC NOUVELLE FORMULE Chic change de look et de visage : le magazine des tendances et de l’art de vivre est désormais présenté par la charmante Églantine Éméyé. Chic, du lundi au vendredi à 12.35
JEUDI 7/9 CINÉMA Les moissons du ciel Bill, ouvrier dans une fonderie à Chicago, s’enfuit après avoir cogné sur un contremaître…> page 27
VENDREDI 8/9 FICTION Ensemble pour l’éternité Le 11 septembre 2001, Gregor va à un rendez-vous d’affaires dans le World Trade Center à la place de Jan…> page 31
L 54.8)tanruoj ea  ldel e(urltcu1 re.Mudmerbestp55Lae)8. en  vie0.3.8>0 M00tiulffdiioussn.800A nn aeNrtebko(M.du 27 aoû)1ût004.raKaolmbetra.M(s3 udoa 0Le dessous des cud2  6oatû1).354getaorepM. (ÉO G05.21)tûr el°063a(M.Shiv9 aodu 1 srt reld  ecase.11tuS55 ud rops ddslsues Leangrs111. 0p soèsede que tuis-moi cD54.01)tûoa 7 udM.s(lebuammnSo0 010.ûo)t03a d. u5)(Mes ( actcinqedl efnreM(d. u30 août) 17.45 B 02 tûoa.61)eV51unrdux,aor ps teeip atsiiblouo r marogieM.duine(lirva 8 J 02.51)inPan eaan,fvéleélé des ondeLa tne(s.RudhSnahgia T40teoursma4.)1 sélm udel sét sya GreAnanièla m2  5.Rudic(olaalûtao7  2duM.e(ag te traL 51.41)s unique1.40 Le NRLEaomruà s neisol250.A  LCALUhcsu.32 eM03port°36 ne n|9|0du 2atr)tagiz eam.d(Mteraoû a10u  tnemrescoppiHd64|0au6 |9 8ed muE sépor1sne459.TEARnf I0.o2oirgpaih1e.803M emoquiz19.00ForutéM ETRA 51.02oé CETT ARLeRETUUL eoj00L  ledruancult la 0.10ure2lee,ro ponavolartidu.12 tèhpam e0.40 LA nu (1)2UHAMNISEEVTNRU Eer MueiqinomADICaB aniP esnad ycporte re60°l35 3M SU.253ÉG2Oga e9/2isdema te etascelbâllite
10.45 17.45 19.00 Dis-moi ce que BiographieForum tu possèdes…Jorge Semprundes Européens La RussieDocumentaire de Harald Jung (Allemagne, 2006, 43mn)tiutarg tse cntnateinmat E Documentaire de Gerlinde Böhm ZDF(Allemagne, 2006, 26mn) ZDFRRééadlaiscatitioonn  e:n Gcuhye fS :agAusterzid Emerit-Le Ficher En Russie, dans un village du sudcn,eF ar(Fra6002,ecnoC)nm34,tiucodprTEAR :on de l’Oural. Nelya, ancienneCompagnie des Phares et Balises employée de kolkhoze au chô-ARTE FRANCE mage, son mari Kolya, agriculteur,Anne-Sophie Mercier et Matthias et leurs deux filles mariées à desBeermann reçoivent l’écono-policiers ont bien du mal à bou-miste, essayiste et écrivain cler leurs fins de mois…Jacques Attali. Multidiffusion le 4 septembre à 14.30Jorge SemprunAujourd’hui, les Européens sont de plus en plus incités à consom-La vie de cet écrivain espagnol, mer des produits ou des services 11.10 Quelle économie se cache gratuits.auteur d’essais et de nombreux Les grands duels ces propositions ? S’agit- derrièreromans à caractère autobiogra-du sport ldid uoétéicos ed eèlod mauveou nuneren rneocn de gagun moye49.3ne1 E t Bucon àald henwéd as raitat-rop mst ee, péequarpihuq Apnée : Umbertopar un engagement constant, ’ a r g e n t d l u s p ?Fo r u m d e s Pelizzari / “Pipin”depuis sa participation à laEuropéensenquête avec trois Collection de Serge Laget : la téléphonie illimitée reportagesRésistance en France jusqu’à son Documentaire de Jean Afanassieff mandat de ministre de la Culture en France, les journaux gratuits en (France, 2005, 52mn) 1988 à 1991. Espagne et un site Internet pro-en Esp d Coproduction : ARTE France,agne e Ethan Productions, INA EntrepriseMultidiffusion le 8 septembre à 16.00posant de troquer des objets récu-ARTE FRANCEpérés en Grande-Bretagne. >www.arte-tv.com/fde 18.30 Memoquiz Réalisation : Philippe de Oliveira (France, 2006, 26mn) Production : Fremantlemedia ARTE FRANCE Présenté par Henrik Schmidt Avec l’odeur des cartables neufs à Piplin  dceo 1m0p0t em 4èt0r0e sd edsecentes em Muioqevrntie-q ius it,zelj ue propfuosndeur à son actif.mule la mémoire, chaque samedi à 18.30. Tout au long des années 90, Jouer avec sa mémoire : tel est le l’Italien Umberto Pelizzari et le principe deMemoquizqui fait la Cubain Francisco Ferreras part belle au sens de l’observation. Rodriguez, dit Pipin, se sont Trois candidats sont sur le plateau, affrontés dans les trois disciplines mais chacun peut participer de la plongée en apnée : le “poids devant sa télé et en se branchant variable”, le “no limits” et le sur le Web.Jacques Attali “poids constant”.Multidiffusion le 4 septembre à 8.35 Multidiffusion le 7 septembre à 14.30, et le 8 à 10.00 le 23 à 10.45 et le 28 à 15.00>www.arte-tv.com/memoquiz Disponible en vidéo à la demande sur www.artevod.com
8.00 > 19.0019.00 > 20.40
20.40 > 22.35 20.40|L’AVENTURE HUMAINE Savonarole, 20.15|ART ET Le nu(1CU)LTUREle prophète maudit Série documentaire de Rudij BergmannLa vie de Savonarole, moine de la Renaissance qui, (SAWlleRmagne,2005,4x26mn)par ses prédications mystiques et sa volonté Les représentations artistiquesinébranlable de faire la guerre aux vices, du corps de la Renaissance aufit trembler les princes et le pape. XXesiècle, de Botticelli à YvesAvant de mourir sur le bûcher. Klein, de Goya à Picasso… Une série en quatre volets à suivre jusqu’au samedi 30 septembre.
asem2d/i9
La naissance de Vénus, tableau peint par Sandro Botticelli vers 1486. Tantôt assimilé au péché et à la luxure, tantôt considéré comme un symbole de pureté et d’inno-cence, le nu est omniprésent dans l’art occidental. Partant d’un thème – le péché, le corps dévoilé, l’innocence, les hommes –, chaque épisode de cette série lève le voile sur quelques-unes des œuvres marquantes de six siècles d’art.anoraSovvr  :lentai saiL ruop  ,rehtuihedxu omsnrt e selon Goethe. 1. Le péché Le premier épisode explore les fan-Documentaire de Jan Peter (Allemagne, 2006, 52mn) tasmes érotiques et les désirs héré-ZDF tiques dépeints par les artistes – Jérôme Savonarole (1452-1498) débute sa carrière est de traquer le vice dans toute la ville. Jeux de par exemple Jérôme Bosch dans ecclésiastique à Bologne chez les dominicains. En hasard, toilettes provocantes, plaisirs érotiques… Le jardin des délices 1491,, Ingres dans tout il devient prieur du couvent San Marco àcrime de lèse-vertu est susceptible d’être puni Le bain turc mort. Savonarole va même jusqu’à contester l’au- de Prédicateur extrêmement véhément, il attire Florence.et Wolf Vostell, un pionnier du happening en des dizaines de milliers de personnes qui attendent torité d’Alexandre VI Borgia, le pape le plus débau-Allemagne, dans son installation pendant des heures pour l’entendre. Dans ses dis- ché de l’histoire du Vatican, et exige sa destitution. mettant en scène deux lesbiennes cours, il critique les mœurs délétères de ses contem- Refusant de se taire en échange de l’avenir glorieux nues face à des chars soviétiques. porains, condamne la dépravation des grands de que ce dernier lui propose, le prédicateur est fina-Multidiffusion le 3 septembre à 9.00 lement livré à un tribunal de l’Inquisition qui leprend parti pour les humbles. Quant àce monde et À venir : Le corps dévoiléses inquiétantes prophéties, elles semblent souvent condamne au bûcher pour hérésie. Grâce à des docu-(le 9 septembre),Linnocence(le 16), mentsse réaliser, au point qu’elles font trembler les prin- retrouvés à Rome et à Florence, ainsi qu’à des Les hommes(le 30).ces et les hommes d’Église. Parvenu à l’apogée de ce documentaire retrace l’itinéraire reconstitutions, son influence, Savonarole décide d’instaurer à d’un étrange prophète, “vrai saint” pour Martin Florence un État théocratique. Son pouvoir s’appuie Luther, “monstre hideux” selon Goethe. sur une police composée d’enfants, dont la missionMultidiffusion le 3 septembre à 14.00
rate amagizen °n63 du |29|06 au 8|9|065
9|06 au 36 du 2|zani e°nraetm ga066s8|9|i2/9amed>53 223.0.0P ni aaBcrdynaesnique MeSICADomio sririnul evine génsdachusonPlUM|53.22ré)Pntsee br0520n 21mevonois ud (RediffuG.E.I.E.nmA)TR E2,00,525anitab hes,le)inbmoc(acinácem ale à Grâcsch  Stov noomen riS éapid atatc eruà te iezénnguxie l àoftnnup ei dedn ts de La Havane .nèmstsyu aiubDce ei.snéruena H my cor son deptègesrl  eeràht arevle souvegard et hc agéro euql ed BnascauphraPie  snièdel sifp ul dans,lerèteterp ses ed nud rinets seennt iuspl reportage GÉOMeacinuqresoi:pmsourseom Diqin Mueycre.12.6353el°0annae Johna( MicamnglAelnaec/erFne blsiscpat espeRniabud egatro
Officiellement, Ariél est contrôleur auprès des autorités sanitaires. Mais, comme beaucoup de Cubains, son salaire ne lui suffit pas pour vivre. Avec ses amis César et Tommy, il s’ingénie donc à dénicher desmecánicas, c’est-à-de Régis Obadia (France/Allemagne, 2003, 56mn)Documentaire graphe qui a réalisé plusieurs courts métrages et clips dire tout ce qu’on ne peut pasCoproduction : ARTE France, Zadig Productionsvidéo, explore ici la problématique de l’interpréta-trouver dans les magasins d’État.ARTE FRANCEtion. Son documentaire, qui est aussi un somptueux (Rediffusion du 13 mars 2004) Il n’est rien que ces de Dominique Mercy, montre à quel pointmecaniqueros portrait ne puissent se procurer : de l’or Dominique Mercy a rencontré Pina Bausch en 1972le danseur est le messager de la représentation d’un pour une couronne dentaire, une aux États-Unis et a depuis interprété de nombreusesmonde. En l’occurrence, de l’univers onirique de Pina robe de soirée pour une fête, des pièces de la chorégraphe. Lorsqu’il danse PinaBausch, dans lequel les danseurs ne s’expriment pièces de rechange pour un télé- Bausch, il vit l’œuvre, l’interprète avec sa propre per-pas seulement par des gestes mais aussi par des cris, viseur. Les combines tournent vite sonnalité. Pas de jeux de rôles. Il se livre à cet exer-des sons, des grognements, des paroles… Dominique à l’entreprise familiale. Selon les cice dans l’excès. C’est à travers son corps, sa paroleMercy, filmé dans sa vie quotidienne, en répétition, besoins, un salon se transforme et son expérience unique que nous découvrons com-sur scène, explique avec une grande sincérité com-en institut de beauté ou en res- bien il est un interprète inspiré. Régis Obadia nousment, grâce à la relation exceptionnelle qu’il entre-taurant ; une cousine fait office fait également découvrir Dominique Mercy en tanttient avec la chorégraphe, le créateur révèle l’inter-d ’ e s t h é t i c i e n n e ; u n e m è r e que collaborateur et ami d’une des grandes figuresprète et vice versa. Ses propos sont enrichis par les concocte des plats succulents avec de la danse contemporaine, et en tant qu’hommetémoignages de grandes figures de la danse, Pina les victuailles que lui procurent les avec ses désirs, ses peurs, sa vision du monde. LeBausch, bien sûr, mais aussi les chorégraphes mecaniqueros rend compte de sa grâce très particulière, de film. Par exemple unFrançoise Adret, Jean Babilée, Suzanne Linke et cochon de lait rapporté de la ver- sa puissance d’évocation et retrace son parcours, deCarolyn Carlson, ainsi que de danseurs du doyante vallée de Viñales pour son enfance à son engagement dans le TanztheaterTanztheater de Wuppertal. fêter dignement les 15 ans d’une de Wuppertal aux côtés de Pina Bausch. cliente – le jour le plus importantevAtraits dc des ex,zpIihég e :rFtierphéneT in eedO,uair dans la vie d’une Cubaine.Interprète et créateuraBdnnooé,net diceEuryféCas,aur,leül M etaneR, trednaw Multidiffusion le 9 septembre à 12.50Un grand danseur est-il avant tout un interprète ?,Ahnen,Ein TraueeNklnedur e ,LvelauripsrD,leoznauN,n En partenariat avecQuelle est sa part de création ? Régis Obadia, choré-deei,rd hnaste fn lesPourres, vit.niamed eti hudurjoaud
.nongiusBaa in PdeenlkvA à 3891 ne ,hce lant dartaen p seNd nahc)eg uanimie quDoixue emècreMd( y