La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Novembre 2011 Paggee 33
Nous tenons à remercier particulièrement nos bailleurs
de fonds, Opération bleu vert financée par le ministère
du Développement durable, de l’Environnement et des
Parcs, ArcelorMittal Mines Canada, Consolidated
Thompson Iron Mines, l’Association de protection de la
rivière Moisie, la Ville de Sept-Îles, la Ville de Fermont
et le Camp de pêche de la rivière Moisie, sans qui le
volet I du projet de recherche Carheil-Moisie n’aurait pu
se concrétiser. Nous voulons aussi vivement remercier
M. Richard Désy, technicien en assainissement des eaux
de la ville de Fermont, qui nous a grandement facilité
ces premiers travaux de terrain et a même effectué cer-
tains échantillonnages pour nous.
Photo: Mario Dufour Novembre 2011 Page 5
Table des matières

Remerciements........................................................................................................... 3
Contexte..................................................................................................................... 6
La problématique existante..................................................................................... 6
Les changements à la station d’épuration ................................................................ 6
Lacunes dans la connaissance des trois lacs ............................................................ 6
Portrait de l’état actuel........................................................................................ 7
État de référence................................................................................................ 7
Les conséquences du changement à la station d’épuration des eaux usées ......... 8
Le projet de recherche Carheil-Moisie........................................................................ 8
Résultats du volet I .................................................................................................... 11
Bathymétrie .......................................................................................................... 11
Profils de température et d’oxygène ..................................................................... 13
Concentration de phosphore total......................................................................... 16
Comparaison saisonnière ................................................................................. 16
Comparaison à l’état de référence et à un critère guide de qualité de l’eau....... 18
En route vers le volet II ............................................................................................. 19
Références ............................................................................................................... 19

Page 6 Cyanobactéries aux lacs Daviault, Sans Nom et Caarrhheeiill
Contexte


Dans le cadre de l’Opération bleu problématique de proliférations im- de Fermont comme seule source
vert 2010-2011, le ministère du Dé- portantes et récurrentes de cyano- connue de phosphore, nutriment
veloppement Durable, de l’Environ- bactéries dans le réseau des lacs dont l’influence sur les efflores-
nement et des Parcs (MDDEP) a Daviault–Sans-Nom–Carheil à tous cences de cyanobactéries est recon-
mandaté l’OBV Duplessis afin de les ans depuis 2005. L’étude du bas- nu.
dresser un bilan de la situation du sin versant du lac Carheil effectuée

lac Carheil. Le portrait diagnostique dans ce cadre a également permis
produit (OBVD, 2010) décrit une d’identifier les eaux usées de la ville


Les eaux usées de la ville de Fer- La source de phosphore pour le ré- l’effet escompté de contrer les proli-
mont n’étaient traitées que par ré- seau des lacs Daviault–Sans-Nom– férations de cyanobactéries, des
tention des matières solides jus- Carheil a donc été diminuée depuis connaissances sur l’état des trois
qu’en 2010. À cette date, la station 2010. Toutefois, tel qu’abordé dans lacs et la compréhension de leurs
d’épuration a été dotée d’un sys- le portrait diagnostique, le phos- processus sont nécessaires.
tème de traitement visant spécifi- phore a tendance à s’accumuler plu-
quement à réduire le phosphore tôt qu’à s’évacuer. Ainsi, les trois
dans l’effluent. Cette amélioration lacs pourraient continuer à présen-
importante du traitement des eaux ter des efflorescences de cyanobac-
*Les données existantes sur l’effluent de
usées permettra théoriquement la téries et à recycler le phosphore l’ancienne station d’épuration présentent des
concentrations entre 2 et 3 mg/L et la norme à réduction de la concentration de déjà présent. Afin de déterminer si
respecter pour la nouvelle station est de
phosphore de l’effluent de 2,5 mg/L la réduction du phosphore de l’ef- 0,8 mg/L. Ceci représente une quantité annuelle
* déversée passant d’environ 1 870 kg à 615 kg. à 0,8 mg/L . fluent de la station d’épuration aura

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin