Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Ozalids n° 25 - Ozalids

De
11 pages

Ozalids n° 25 - Ozalids

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
 n° 25 Ozalids 27 février 2009 (Les textes sont extraits des présentations des éditeurs) Les politiques de l’emploi Christine Erhel PUF, coll. Que saisje ? février 2009, 128 pages Les politiques de l’emploi constituent un objet complexe. Leur définition n’est pas claire, et leur légitimité même est souvent mise en cause : elles ne constituent pas une priorité dans une perspective keynésienne, où l’objectif de plein emploi est principalement du ressort des politiques macroéconomiques, et elles n’ont pas d’autre fonction que la correction des imperfections de marché dans le cadre des approches néoclassiques. Ce défaut de légitimité peut en partie expliquer les critiques permanentes dont elles font l’objet, et qui ont un caractère paradoxal, puisque ces interventions sont largement installées parmi les outils des politiques publiques : indemnisation du chômage, agences pour l’emploi, dispositifs de formation et de reconversion depuis les années 1950, préretraites, aides à l’emploi pour les publics en difficulté depuis la fin des années 1970… La multiplication des réformes depuis les années 1990 appelle deux questions complémentaires : celle de l’efficacité et de l’évaluation des innovations politiques et institutionnelles ; celle de la dynamique des politiques nationales, marquée par une tension entre le maintien de spécificités héritées du passé et l’adhésion à des tendances communes, largement partagées et diffusées notamment par l’Union Européenne ou l’OCDE. Christine Erhelest maître de conférences à l’université de ParisI. http://www.puf.com/wiki/Que_saisje:Les_politiques_de_l%27emploihttp://www.puf.com/wiki/Auteur:Christine_ErhelNew capitalism? The Transformation of Work Kevin Doogan Polity, 30 mars 2009, 240 pages Kevin Doogan looks at contemporary social transformation through the lens of the labour market. Major themes of the day  globalization, technological change and the new economy, the pension and demographic timebombs, flexibility and traditional employment  are all subject to critical scrutiny. We are often told that a new global economy has emerged which has transformed our lives. It is argued that the pace of technological change, the mobility of multinational capital and the privatization of the welfare state have combined to create a more precarious world. Companies are outsourcing, jobs are migrating to China and India, and a job for life is said to be a thing of the past. The socalled ‘new capitalism’ is said to be the result of these profound changes. Kevin Doogan takes issue with these widelyaccepted ideas and subjects the transformation of work to detailed examination through a comprehensive analysis of developments in Europe and North America. He argues that precariousness is not a natural consequence of this fastchanging world; rather, current insecurities are manufactured, emanating from neoliberal policy and the greater exposure of the economy to market forces. Kevin Dooganis Jean Monnet Professor of European Policy Studies at the University of Bristol.http://eu.wiley.com/WileyCDA/WileyTitle/productCd0745633250.htmlhttp://www.polity.co.uk/book.asp?ref=9780745633244
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin