La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Du même publieur


Mission en République Centrafricaine

Evaluation « Sécurité Alimentaire pour les
PVVIH VIH » dans la ville de BANGUI,
République Centrafricaine



Petit commerce de farine de manioc devant le domicile, Bangui mars 2010

Muriele Therry
Evaluatrice Sécurité Alimentaire
Avril 2010


« Tous les projets se font toujours en
province mais les besoins existent aussi à
Bangui ». Une association Banguissoise. Table des matières
Evaluation « Sécurité Alimentaire pour les PVVIH VIH » dans la ville de BANGUI,
République Centrafricaine........................................................................................................ 1
Table des matières ........................................................................................................................... 2
REMERCIEMENTS .......................................................................................................................... 4
Tableau des acronymes................................................................................................................... 5
1 INTRODUCTION............................................................................................................... 6
1.1 Contexte......................................................................................................................................... 6
1.1.1 La mission ACF en RCA ................................................................................................................ 6
1.1.2 Justification d’une évaluation en Sécurité alimentaire- VIH dans la ville de Bangui ..................... 6
1.2 Objectifs de l’évaluation................................................................................................................ 8
1.2.1 Objectif général............................................................................................................................... 8
1.2.2 Objectifs spécifiques ....................................................................................................................... 8
1.3 Méthodologie................................................................................................................................. 8
1.3.1 Durée et lieu de l’évaluation ........................................................................................................... 8
1.3.2 Composition de l’équipe ................................................................................................................. 8
1.3.3 Chronogramme de l’évaluation ....................................................................................................... 9
1.3.4 Sources d’information secondaire ................................................................................................... 9
1.3.4.1 Documentation ............................................................................................................................ 9
1.3.4.2 Interlocuteurs............................................................................................................................... 9
1.3.5 Récolte de données primaires........................................................................................................ 11
1.3.5.1 Cartographie des acteurs de sécurité alimentaire dans la ville de Bangui ................................. 11
1.3.5.2 Mapping macro de vulnérabilité des quartiers Bangui .............................................................. 11
1.3.5.3 Impact socio-économique du VIH/SIDA sur les PVVIH et besoins en SA .............................. 11
1.3.5.4 Partenariats potentiels................................................................................................................ 12
1.3.6 Rédaction des rapports .................................................................................................................. 12
1.4 Limites......................................................................................................................................... 12
1.4.1 Contraintes internes....................................................................................................................... 12
1.4.2 Limites .......................................................................................................................................... 12
2 RESULTATS DE L’EVALUATION.............................................................................. 13
2.1 Contexte général Bangui ............................................................................................................. 13
2.1.1 Histoire et géographie ................................................................................................................... 13
2.1.2 Organisation administrative et autorité traditionnelle ................................................................... 14
2.1.3 Population ..................................................................................................................................... 15
2.1.3.1 Démographie ............................................................................................................................. 15
2.1.3.2 Principales Ethnies et langues parlées....................................................................................... 16
2.1.4 Religions ....................................................................................................................................... 16
2.1.5 Education....................................................................................................................................... 16
2.1.6 Voirie ............................................................................................................................................ 17
2.1.7 Electricité ...................................................................................................................................... 17
2.1.8 L’eau de boisson............................................................................................................................ 17
2.1.9 Assainissement.............................................................................................................................. 18
2.1.9.1 Les inondations a Bangui .......................................................................................................... 18
2.1.10 Santé.............................................................................................................................................. 22
2.1.10.1 Le système de santé en RCA................................................................................................. 23
2.1.10.2 Les infrastructures sanitaires a Bangui (FOSA) .................................................................... 23
2.1.10.3 La situation sanitaire ............................................................................................................. 23
2.1.10.4 La santé infantile .................................................................................................................. 24
2.1.11 Le VIH/Sida en RCA .................................................................................................................... 24
2.1.11.1 Epidémiologie ....................................................................................................................... 24
2.1.11.2 Impacts du VIH/Sida............................................................................................................. 25
2.1.11.3 Impacts du VIHSIDA sur le secteur de la santé .................................................................... 25
2.1.11.4 Impacts démographiques....................................................................................................... 25
2.1.11.5 Impacts sur le secteur de l’éducation..................................................................................... 25
Page 2 sur 64
ACF- Rapport d’évaluation Sécurité Alimentaire - Bangui(RCA) – Avril 2010 2.1.11.6 Impacts sur les conditions de vie des ménages...................................................................... 26
2.1.11.7 Impacts sur l’économie du pays ............................................................................................ 26
2.1.12 Pauvreté humaine .......................................................................................................................... 26
2.1.13 Activités économiques .................................................................................................................. 26
2.1.13.1 L’agriculture.......................................................................................................................... 27
2.1.13.2 L’élevage............................................................................................................................... 27
2.1.13.3 La pêche ................................................................................................................................ 27
2.1.13.4 Le commerce......................................................................................................................... 27
2.1.14 L’emploi........................................................................................................................................ 28
2.1.15 Stratégies d’amélioration des revenus a Bangui............................................................................ 29
2.2 Acteurs présents dans la capitale en Sécurité alimentaire ........................................................... 29
2.3 Mapping de vulnérabilité de la ville de Bangui........................................................................... 30
2.3.1 Les facteurs de vulnérabilité des quartiers .................................................................................... 30
2.3.2 Les arrondissements les plus vulnérables...................................................................................... 31
2.3.3 Les types de population les plus vulnérables................................................................................. 34
2.3.3.1 Moyens d’existence et activités principales .............................................................................. 34
2.3.3.2 Les sources d’approvisionnement alimentaires principales des plus pauvres ........................... 34
2.4 Stigmatisation et discrimination autour du VIH.......................................................................... 34
2.4.1 Isolement social et familial............................................................................................................ 35
2.4.2 Effets psychologiques de la maladie a un niveau individuel/ familial/ social ............................... 36
2.4.3 Le travail et les Pvvih................................................................................................................... 37
2.4.4 Le VIH/Sida facteur aggravant de vulnérabilité............................................................................ 38
2.5 Impact socio-économique du VIH/SIDA sur les ménages des PVVIH....................................... 38
2.5.1 Profils des ménages Pvvih............................................................................................................. 39
2.5.2 Principaux problèmes.................................................................................................................... 39
2.5.3 Eau et assainissement .................................................................................................................... 39
2.5.3.1 Accès a l'eau.............................................................................................................................. 39
2.5.3.2 Latrines...................................................................................................................................... 40
2.5.3.3 Problèmes d’inondation............................................................................................................. 40
2.5.4 Santé.............................................................................................................................................. 41
2.5.4.1 Types de centres de soins fréquentés......................................................................................... 41
2.5.4.2 Les centres de prise en charge Pvvih........................................................................................ 41
2.5.5 Accès a la nourriture ..................................................................................................................... 42
2.5.5.1 Nombre de repas Diversité alimentaire .................................................................................... 42
2.5.5.2 Sources d’approvisionnement ................................................................................................... 42
2.5.5.3 La disponibilité alimentaire....................................................................................................... 43
2.5.5.4 Problèmes d’accès a la nourriture.............................................................................................. 43
2.5.6 Emplois et revenus ........................................................................................................................ 44
2.5.6.1 Emploi....................................................................................................................................... 44
2.5.6.2 Source de revenus...................................................................................................................... 44
2.5.7 Logements et mouvements............................................................................................................ 45
On trouve aussi la raison des maisons détruites par les intempéries (inondations, vent, pluie). ................... 45
2.5.8 Mécanismes d’adaptation.............................................................................................................. 45
2.5.9 Systèmes d’entraide sociale........................................................................................................... 45
2.6 Partenariats potentiels dans la mise en place de programmes de sécurité alimentaire en lien avec
le VIH. ............................................................................................................................................... 46
2.6.1 Les organisations de la Société civile............................................................................................ 46
2.6.1.1 Systèmes d’entraide informels .................................................................................................. 46
2.6.1.2 Organisations a assises communautaires.................................................................................. 46
2.6.1.3 Organisations de la société civile pré-identifiée........................................................................ 48
3 CONCLUSIONS & RECOMMANDATIONS............................................................... 52
3.1.1 Axes d’interventions ..................................................................................................................... 53
3.1.1.1 Orientations stratégiques ........................................................................................................... 53
3.1.1.2 Sécurité alimentaire................................................................................................................... 54
3.1.1.3 Eau ............................................................................................................................................ 58
3.1.1.4 Appui psychosocial ................................................................................................................... 58
3.1.2 Ciblage de la population la plus vulnérable .................................................................................. 59
3.1.2.1 Population générale ................................................................................................................... 59
Page 3 sur 64
ACF- Rapport d’évaluation Sécurité Alimentaire - Bangui(RCA) – Avril 2010 3.1.2.2 Population vivant avec le VIH sida........................................................................................... 59
3.1.3 Zones d’interventions potentielles................................................................................................. 60
3.1.4 Les semences maraîchères : .......................................................................................................... 61
3.1.5 Les Ressources humaines.............................................................................................................. 62
3.1.6 Les besoins logistiques.................................................................................................................. 62
3.1.7 Budget des associations................................................................................................................. 62
3.1.8 Le calendrier intervention ............................................................................................................. 62


REMERCIEMENTS

ACF tient à remercier les personnes suivantes, pour leur aide précieuse et leur collaboration :
Le personnel du CTA de l’Hôpital communautaire et de la Croix Rouge française, les
membres de l’association Avec Plus, le personnel de l’Acabef pour leur gentillesse et qui
nous ont facilité les entretiens et discussions de groupe avec leurs patients ou adhérents
Les Chefs de groupe des 2eme, 3eme, 5eme, 6eme, et 7eme arrondissements
Toutes les personnes ressources des ONGI et ONGL qui nous ont accueillis
L’ensemble des personnes évaluées
L’ensemble de l’équipe ACF de Bangui


Page 4 sur 64
ACF- Rapport d’évaluation Sécurité Alimentaire - Bangui(RCA) – Avril 2010 Tableau des acronymes
ACF Action Contre la Faim
ACDA Agence Centrafricaine pour le Développement Agricole
ARV Anti Rétroviraux
BM Banque Mondiale
CTA Centre de Traitement Ambulatoire
CDV Centre de Dépistage Volontaire
CHR Centre Hospitalier Régional
CNHUB Centre National Hospitalier Universitaire de Bangui
CNLS Conseil National de Lutte contre le SIDA
CRF Croix Rouge Française
CTA Centre de Traitement Ambulatoire
FAO Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation)
GIP ESTHER Groupement d’Intérêt Publique, Ensemble Pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière en
Réseau
IEC Information Education Communication
IST Infection Sexuellement Transmissibles
KFW Banque Allemande de Développement
MSPPLS Ministère de la Santé Publique, de la Population et de la Lutte contre le Sida
MICS Enquête à Indicateurs Multiples
MSPPLS Ministre de la Santé Publique, de la Population et de la Lutte contre le Sida
OAC Organisation à Assise Communautaire
OEV Orphelins et Enfants Vulnérables
ONG Organisation Non Gouvernementale
PAM Programme Alimentaire Mondial
PCIMAA Prise en charge intégrée des maladies de l’adulte et de l’adolescent
PEC Prise En Charge
PNUD Programme des Nations Unies pour le Développement
PTPE Prévention de la Transmission Parent-Enfant
PRA Participative Rural Approach
PVVIH Personne Vivant avec le VIH/SIDA
RCA République Centrafricaine
RECAPEV Réseau Centrafricain des Personnes Vivants avec le VIH/SIDA
SA Sécurité Alimentaire
UNICEF Fonds des Nations Unies pour l’Enfance
UNT Unité Nutritionnelle Thérapeutique
SIDA Syndrome Immuno Déficitaire Acquis
SODECA Société des Eaux Centrafricaine
VAD Visite à Domicile
VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine
Page 5 sur 64
ACF- Rapport d’évaluation Sécurité Alimentaire - Bangui(RCA) – Avril 2010 1 INTRODUCTION
1.1 Contexte
1.1.1 La mission ACF en RCA
Après une mission exploratoire conduite à la fin de l’année 2005 faisant suite à l’invitation du Ministère de la
Santé, de la population et de lutte contre le SIDA (MSPPLS) et d’UNICEF, ACF a ouvert une mission en
République Centrafricaine en juillet 2006.
Le 17 septembre 2007, une convention de collaboration est signée entre le gouvernement centrafricain et
Action Contre la Faim.
Ses premières activités concernent la mise en place d’un programme de relance de la production
maraîchère pour les populations vulnérables de Bangui, programme appuyé par la DAH, et d’autre part une
intervention en appui au Ministère de la Santé Publique, de la Population et de Lutte contre le SIDA
(MSPPLS), en complément de l’UNICEF, sur la formation à la surveillance nutritionnelle, à la détection et à
la prise en charge de la malnutrition aigue sévère et modérée et ceci sur la zone urbaine de Bangui mais
également sur la préfecture de l’Ouham, à Bossangoa. Des évaluations en « Nutrition », en « Eau, hygiène
et assainissement », et en « Sécurité Alimentaire » ont été menées en février 2007 sur l’Ouham et l’Ouham
Pendé.
Suite à ces évaluations, Action Contre la Faim a décidé d’ouvrir une base à Markounda (Ouham), afin
de prendre en charge, dans un premier temps, les distributions d’intrants agricoles et de rations alimentaires
prévues en partenariat avec le PAM et la FAO. Un programme d’eau et d’hygiène (financé par ECHO), et un
programme de sécurité alimentaire ont été menés dans les sous-préfectures de Markounda et de Boguila
jusqu’en décembre 2008. Un programme d’appui psycho-social a été réalisé sur la zone en 2008.
Par ailleurs, Action Contre la Faim a mené une évaluation en eau dans la sous-préfecture de Paoua
en Avril 2008 afin de proposer une réponse aux problématiques liées aux déplacements. Suite à cette
évaluation, ACF a reçu un financement de l’Emergency Response Fund (ERF) afin d’ouvrir une base à
Paoua et d’entamer des activités d’eau et d’hygiène. Le projet d’eau et d’hygiène dans la sous-préfecture
Paoua est en cours de réalisation grâce à l’appui d’Echo.
Suite à deux incidents de sécurité majeurs, ACF a fermé la base de Markounda en janvier 2009.
Après évaluation, les activités santé mentale prévues à Markounda ont été relocalisées à Paoua afin de
répondre à des problématiques similaires à celles adressées sur la zone de Markounda. Les activités en eau
et hygiène prévues sur Markounda ont quand à elles été relocalisées à Bossangoa, permettant d’apporter
une réponse à la problématique d’accès à l’eau dans cette zone.
En juillet 2009, suite aux appels radio du médecin chef de l’hôpital de Carnot émettant des
inquiétudes quant à la situation nutritionnelle, ACF est intervenue dans la Mambéré Kadeï pour mener une
évaluation rapide de la situation nutritionnelle sur Berberati, Gamboula et Nola. Suite à cette évaluation ACF
a décidé d’ouvrir un programme d’urgence pour intervenir dans la détection et la prise en charge de la
malnutrition aiguë sévère à Berberati et ses environs. Par ailleurs, une enquête nutritionnelle, une évaluation
en sécurité alimentaire ainsi qu’une évaluation en Santé mentale ont été conduites a Berberati entre
novembre 2009 et février 2010 confirmant les besoins d’un programme intégré en prévention de la
malnutrition
Enfin, plusieurs visites du siège (la responsable du service Nutrition Santé - Anne Sophie Porche -
Novembre 2006 ; la responsable des Programmes nutritionnels - Cécile Salpéteur - Avril 2007 ; le conseiller
régional VIH pour l’Afrique – Hassan Eymoy – Juillet 2007 ; F. Sabo – Novembre 2008) ont confirmé la
pertinence d’une stratégie pays prenant en compte les personnes infectées par le VIH dont les besoins en
soutien nutritionnel sont souvent non couverts.

1.1.2 Justification d’une évaluation en Sécurité alimentaire- VIH dans la ville de Bangui

En République Centrafricaine (RCA), la prévalence de VIH/SIDA est de 10,7% d’après FNUAP & ONUSIDA
en 2006, soit un niveau élevé, qui place le pays parmi les 20 plus touchés dans le monde.
L’épidémie a de nombreuses conséquences sur la population, dont les principales sont les suivantes :
- une espérance de vie réduite de 44 à 40 ans entre 2000 et 2003
- une mortalité imputable au VIH/SIDA pour 85% des cas chez les enseignants
Page 6 sur 64
ACF- Rapport d’évaluation Sécurité Alimentaire - Bangui(RCA) – Avril 2010 - une occupation des lits d’hôpitaux à 66% par des patients touchés par le VIH/SIDA
- plus de 100 000 orphelins en raison de l’épidémie (PNUD 2005).

Quelques chiffres sur la situation en sécurité alimentaire en RCA :
Malgré un potentiel naturel très important (réseau hydrographique dense, massif forestier important,
ressources minières immenses), le pays enregistre de niveaux d’indicateurs économiques et sociaux
extrêmement alarmants : cette situation s’explique par la dégradation des activités économiques suite aux
nombreuses crises politiques et économiques et à l’évolution des cours des matières premières sur le
marché mondial, notamment la chute des cours du café et du coton, deux principaux produits d’exportation
de la RCA. Le revenu moyen des populations a baissé de plus de 30%, au cours des vingt-cinq dernières
années.
Les données de l’Enquête sur les Conditions de Vie des Ménages Ruraux (ECVR) et de l’Enquête sur les
Conditions de Vie sur des Ménages Urbains (ECVU), indiquent que 73% des ménages ruraux vivent en
dessous du seuil de pauvreté globale, contre 68% des ménages urbains. Le niveau de pauvreté est
particulièrement alarmant dans les régions de Kagas (83%), Kémo, Nana Gribizi, Bamingui-Bangoran et
Yadé (80%%) et dans les villes de Bangassou, Bouar et Bangui (où la proportion des pauvres dépasse
70%).

Stratégie nationale de lutte contre le VIH/SIDA :

Un plan national de lutte contre le VIH/SIDA a été mis en place, et formalisé par un protocole national de
prévention, soins et traitement, en cours d’application dans les structures de santé. L’un des objectifs
prioritaires fixés par le gouvernement est d’«apporter soins et soutien aux personnes vivant avec le VIH
dans la capitale et 16 districts ».
Seul un volet soutien nutritionnel existe dans les stratégies nationales de lutte contre le VIH/SIDA, et reste
très peu développé, malgré un consensus des acteurs de santé sur les besoins vitaux dans ce domaine. Un
atelier récemment conduit à Bangui a mis en lumière les projets existants de soutien nutritionnel aux
personnes vivant avec le VIH/SIDA, mais tous restent à une petite échelle.

Pour le renforcement de la prise en charge des PVVIH, le cadre national stratégique prévoit des actions
autour des 4 domaines suivants :
- L’extension et le renforcement de l’accès aux ARV et aux médicaments pour la prévention et la prise
en charge des infections opportunistes dans toutes les sous préfectures
- Le renforcement de la prise en charge psychosociale, nutritionnelle et communautaire des PVVIH
- Le renforcement de la protection et du soutien aux personnes infectées et/ou affectés y compris les
OEV
- Le développement des stratégies novatrices d’implication du monde associatif, notamment les
associations des PVVIH.
D’après le rapport UNGASS 2008 ; le renforcement de la prise en charge psychosocial et nutritionnel se fait
à travers un partenariat avec PAM et des ONG locales. Ainsi, 2100 PVVIH sous ARV, 900 femmes de PTPE
et 1500 tuberculeux ont bénéficié de cet appui nutritionnel.

Expérience d’ACF dans le domaine du VIH/SIDA :
ACF International a développé une expérience dans le domaine du VIH/SIDA via la mission Malawi
principalement, avec plus de 4 années de programmes touchant à :
- l’adaptation des protocoles nationaux de prise en charge de la malnutrition aiguë aux personnes
séropositives,
- l’apport d’une ration alimentaire et/ou d’un traitement nutritionnel aux personnes sous ARV,
- la formation des partenaires de santé au dépistage et à la référence des cas de malnutrition aiguë
vers les structures appropriées
- la discrimination exercée par les communautés aussi bien que le personnel de santé vis-à-vis des
personnes infectées par le VIH.

Page 7 sur 64
ACF- Rapport d’évaluation Sécurité Alimentaire - Bangui(RCA) – Avril 2010 Sur la base des conclusions de ses recherches scientifiques et de celles d’autres organismes, de ses
programmes de recherche ainsi que de son expérience de terrain, ACF a défini un « minimum package »
(ensemble de mesures à mettre en place) pour l’intégration de la problématique VIH dans les programmes
de nutrition dans les zones où la prévalence du VIH est élevée. Aujourd’hui, ACF veut lancer cet ensemble
de mesures dans ses missions prioritaires dont la RCA fait partie. Dans cette optique, après l’intégration de
la problématique VIH dans les programmes nutritionnels, un projet transversal serait envisagé, qui couvrirait
les besoins nutritionnels mais aussi les besoins psychologiques et psychosociaux, l’accès à l’eau potable et
les moyens de manger équilibré des personnes vivant avec le VIH. Ceci serait réalisé en partenariat avec
les ministères concernés (santé, agriculture etc.) ainsi que des associations locales et/ou internationales, en
complément d’une prise en charge médicale assurée par un partenaire dans le cadre d’un programme ARV
et/ou PTPE.
ACF a d’ores et déjà conduit une évaluation en Novembre 2008 qui s’est attelée plus spécifiquement aux
aspects nutritionnels, psychologiques et psychosociaux de la problématique VIH/SIDA en Centrafrique
(« Analyse situationnelle de la prise en charge des PVVIH à Bangui et Bossangoa » - Fatoumata Sabo).
La présente évaluation s’est concentrée sur l’aspect santé alimentaire de cette approche.
1.2 Objectifs de l’évaluation
Cette évaluation, conduite sur une période de huit semaines, dont quatre semaines sur le terrain à Bangui, a
suivi les objectifs suivants.

1.2.1 Objectif général

Elaborer une proposition d’intervention visant à apporter un soutien en sécurité alimentaire aux personnes
vulnérables incluant les PPVIH dans les quartiers les plus vulnérables de Bangui, en RCA.

1.2.2 Objectifs spécifiques

- Identifier et faire une cartographie des acteurs présents dans la capitale en Sécurité alimentaire, et de
leur domaine d’intervention autour du VIH.

- Identifier les zones de Bangui les plus vulnérables.

- Comprendre l’impact socio-économique du VIH/SIDA sur les PVVIH, et la stigmatisation autour du VIH :
identifier, à travers des entretiens et discussions directes avec les PVVIH, leurs besoins clés en termes
de sécurité alimentaire, et proposer des actes d’intervention pour ACF.

- Identifier des structures compétentes pour d’éventuels partenariats dans la mise en place de
programmes de sécurité alimentaire à destination des ménages les plus vulnérables incluant les PVVIH
et de leurs familles/entourage.

1.3 Méthodologie
1.3.1 Durée et lieu de l’évaluation
L’évaluation a été menée du 04/02/10 au 28/02/10 et du 15/03/10 au 10/04/10 dans la ville de Bangui.
Les 8 arrondissements de la ville ont été ciblés. La périphérie n’a pas été étudiée d’une part par manque de
temps, d’autre part des projets sont ou ont pu être effectués dans cette zone alors que la ville même de
Bangui est très peu soutenue en termes de projets humanitaires malgré les besoins.

1.3.2 Composition de l’équipe
L’équipe était composée d’un responsable évaluation (expatrié), et trois enquêteurs.

Page 8 sur 64
ACF- Rapport d’évaluation Sécurité Alimentaire - Bangui(RCA) – Avril 2010 1.3.3 Chronogramme de l’évaluation

sem sem7
sem 1 sem 2 sem 3 sem 4 sem 5 6 sem8

Lectures de documents existants
Rencontre premiers informateurs clefs
Préparation méthodologie d'évaluation
Validation méthodologie
Recrutement et formation enquêteurs (2 jours)

Evaluation terrain Bangui zonage ; market
survey ; FGD ; ONG locales etc
Rédaction rapport d'évaluation/ LFA

Débriefing mission (coordos et CDM)
debriefing Paris



1.3.4 Sources d’information secondaire
1.3.4.1 Documentation
- Les inondations urbaines à Bangui République Centrafricaine, Rapport de l’évaluation conjointe des
besoins, Septembre 2009
- Impacts du VIH/SIDA sur le développement en République Centrafricaine, PNUD 2005
- Cadre stratégique national de lutte contre le VIH/Sida 2008-2012
- Renforcement de l’implication de la société civile pour l’intensification de la réponse au VIH dans le
1
cadre de l’accès universel ONU sida-République centrafricaine, mars 2009
- Répertoire des ONG nationales au 15 septembre 2009, Ministère du Plan de l’économie et de la
coopération nationale http://www.minplan-rca.org/
- Profil de pauvreté en milieu urbain (Enquête sur les Conditions de Vie en milieu urbain – ECVU - 2003),
PNUD 2006
- Profil socio économique de la ville de Bangui. Ministère du Plan, à l’Economie et de la Coopération
Internationale, janvier 2008
- Analyse situationnelle de la prise en charge des PVVIH à Bangui et Bossangoa République
Centrafricaine, ACF, Fatoumata SABO, Novembre 2008
- Etude des partenariats en RCA Martin Rosselot, Coordinateur Partenariat ACF-F en RCA, Aout 2009
1.3.4.2 Interlocuteurs

Autorités traditionnelles:
- Les douze Chefs de groupe des 2eme, 3eme, 5eme, 6eme, et 7eme arrondissements (cf. liste contacts)

Organisations internationales
- FAO
- Solidarités
- PAM

1 Disponible sur la mission RCA Bangui, fourni par le CNLS Bangui. Document incluant un mapping des acteurs
intervenant dans le VIH Sida en RCA
Page 9 sur 64
ACF- Rapport d’évaluation Sécurité Alimentaire - Bangui(RCA) – Avril 2010 - Planet Finance

ONG et associations locales générales
- Echelle ONG locale(FS), Alain Serge, Secrétaire Exécutif (Coordinateur des activités), Siege : quartier
Benzvi, 4eme arrondissement, 70 45 80 78

- IPHD, Célestin Ndelafei, Charge de programme, 75 05 39 98

- IDA Association internationale pour le développement DITOUNGOU Blaise 75037054/ 72706356

- ATAOBA 3eme, Mme Adjasila, Coordinatrice de l'ONG (plusieurs petits groupes) 75 20 21 13/ Mme
Ramapou Nana, Présidente des veuves 75 03 24 72

- Association Gi si Mo wara, Sayi Amboise Secrétaire général, 72 01 91 38 / M. Sekata président

- Linga culture, M. Yanmba Apolinaire, President,75 56 87 14/ 72 76 40 98

- CIFAD Comite International des femmes africaines pour le développement, Maka Lucienne, présidente, 75 50
83 84/ 72 26 74 03, cifad_rca2009@yahoo.fr

- CMCC caisse mutuelle des cifadiennes de Centrafrique, Lybot Lydie, présidente, 75 50 00 96


VIH :

- CNLS : Melle Luce, Chargée du suivi des OSC (organisations de la Société civile) impliquées dans la
réponse au VIH), 75 04 90 86/ M.Ganze Boniface, Expert en OEV (orphelins et autres enfants rendus
vulnérables par le VIH sida, 75 04 18 61
- RECAPEV réseau national des associations de PVVIH : Gabriel Maiyere, président, 75 05 85 63/ 70 93
88 13

- CTA - UNIV Hôpital communautaire/ Croix Rouge Française :
Amadou Diallo coordinateur médical santé, 75 20 33 40
Mr Rufin, Chef de projet CTA-UNIV, 70 45 93 84
Jean Bertrand Mbaka Psychologue, 75 55 11 89
Libé Marie Responsable Volontaires VAD, 75 04 53 19
Bienvenue Responsable Volontaires VAD, 77 49 10 42

- ACABEF (Association centrafricaine pour le bien être familial) Bangui, Valentin Gossala-Dimanche (75
50 88 42) et Annie Kambissa 75 03 11 44
- AHVV: Association des hommes qui vivent avec le VIH, Gabriel Maiyere, président, 75 05 85 63/ 70 93
88 13
- Congres National des jeunes femmes vivant avec le VIH, Fetia Donatienne, 75 05 34 68
- Association « Avec plus », CTA de la Croix Rouge Française, Hôpital communautaire, Koyame Gbangou
Michel, 70 85 58 82
- Les Amis d'Afrique (Boy Rabe) 4eme M. Maliavo Coordinateur (75 50 25 89)
- ANJL Association Nationale des jeunes pour la lutte contre le Sida, 6eme, Kangando Claudette
secrétaire générale 72 04 22 62, Mouyou Georgine: 75 21 15 14
- Envie de vivre, 2eme, Dr Longo President coordinateur 75 04 64 33/ 70 99 63 63, Mme Ngonga Laddi
Assistante 75 50 91 10
- APT Association des personnes touchées par le VIH Mme Langboro Damaris Presidente75 19 00 26/
Mme Wilibiro Marie Chantale Trésorière 75 15 65 42


Page 10 sur 64
ACF- Rapport d’évaluation Sécurité Alimentaire - Bangui(RCA) – Avril 2010

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin