Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

DÉCEMBRE 2011ARTSOE.CA
Réfl exions
DES BONNES ACTIONS • DES BONNES PERSONNESPlus : DES BONS MOMENTSSur la couverture : L’histoire Holly & the Ivy, par Rag & Bone Puppet
Theatre. En vedette: Caitlin Feeley qui joue le rôle d’Ivy avec le hibou
Abracadabra. Photo : John Nolan
Conception graphique et mise en page : greenmelon inc.
Imprimeur : So-Tek Graphics
ISSN 1195-2229 | Volume 24, no. 4 ADHÉSION :
Le Conseil des arts AOE (AOE) a été créé en 1987 et offre ses services à Le Bulletin des ARTS est publié quatre fois par année. Le Bulletin des
une clientèle bilingue provenant de plus de 85 organismes culturels, 300 ARTS donne de l’information sur les événements à venir, souligne les
membres individuels et entreprises. Sa mission est d’appuyer, de promouvoir occasions de développement professionnel, aborde l’actualité dans le
et de développer la sphère artistique à Ottawa. Joignez-vous dès aujourd’hui secteur des arts, reconnaît les réalisations des artistes individuels et des
à AOE au www.artsoe.ca ou en composant le 613.580.2767.groupes d’artistes de la communauté et dresse un profi l des membres
d’AOE. La date de tombée du prochain numéro est le 31 janvier 2012.
ORGANISMES MEMBRES D’AOE :
360 Art Zone 632 Phoenix Royal Air Cadet Squadron A Company of Écrivez-nous : artnews@artsoe.ca
Fools Arbor Gallery Arteast Artswell ARTour Prescott-Russell Les Conseil des arts AOE
Ateliers de l’Élan Bytown Beat Chorus CAMMAC Ottawa/Gatineau Centre des Arts Shenkman | 245, boul. Centrum, bureau 260
Capital Chordettes Carivibe Ltd Cercle des conteurs de l’Est de l’Ontario Ottawa (Ontario) K1E 0A1
(CCEO) Les Chansonniers d’Ottawa Coalition of New Canadians for
L’ÉQUIPE ÉDITORIALE DU BULLETIN DES ARTS : Arts & Culture Common Thread Quilt Guild Coro Vivo Ottawa Crichton
Cristiane Doherty, éditrice | Heather Jamieson, rédactrice-en-chef Cultural Community Centre Cross Town Youth Chorus Cultural Careers
Denis St-Jules, réviseur du Bulletin des Arts | Alberte Villeneuve, Council Ontario (CCCO) Cumberland Arts & Crafts Guild Cumberland
collaboratrice | Lindsay Mann, collaboratrice Community Singers Cumberland Heritage Village Museum/Musée-village
CONSEIL D’ADMINISTRATION : du patrimoine de Cumberland The Cumbrae School of Dancing Danzas
Heather Jamieson, présidente | Micheal Curran, vice-président / directeur Venezolanas Araguaney Discovery Tour/Tour d’Horizon-North Gower/
du rayonnement commercial | Micheline Joanisse, vice-présidente des Kars Do More Canada East End Theatre École secondaire catholique
affaires publiques | Eric Robineau, trésorier | Marlene Hoff, directrice Béatrice Desloges École secondaire catholique Garneau Foreign Service
de l’adhésion | Francis Kenny, directeur des ressources humaines | Community Association Foyer Gallery Artists’ Association Galerie de
Denis St-Jules, directeur | Marc Ouimet-McPherson, directeur des la Rive Gloucester Community Concert Band Gloucester Historical
affaires juridiques | Don Roy, directeur des relations extérieures | Society Gloucester Music Club Gloucester Music Teachers’ Association
Kathy MacLellan, directrice Gloucester Pottery School Goya Theatre Productions Great Canadian
Theatre Company (GCTC) Harmonia Choir of Ottawa Healthcare Food
ADMINISTRATION D’AOE : Services La Nouvelle Scène Leadership Ottawa Loch Murray Dancers
Christine Tremblay, directrice générale MacCulloch Dancers MacKay United Church MASC MIFO Music and
Chantal Rodier, directrice du fonds de dotation ARTicipez Beyond Performing Arts National Capital Network of Sculptors National
Cassandra Olsthoorn, coordonnatrice d’ARTicipez Capital Suzuki School of Music Navan Arts & Crafts Guild Nepean Fine
Cristiane Doherty, directrice des communications Arts League Odyssey Showcase Ontario Registered Music Teachers’
Chantal Hackett, coordonnatrice des communications Association (ORMTA) Opera Lyra Ottawa Orléans Art Studios Tour/
Louise Michaud, directrice de la programmation Tournée des ateliers d’art d’Orléans Orléans Festival d’Orléans Orléans
Jocelyne Garbutt, gestionnaire des services aux membres Photo Club Orpheus Musical Theatre Society OYP-Orléans Young Players
Rachel Crossan, gestionnaire de bureau Theatre School Ottawa Art Gallery Ottawa Artisans Guild Ottawa
Jacquie Embleton, comptable Chamber Music Society Ottawa Choral Society Ottawa Guild of Potters
Ottawa International Children’s Festival Ottawa Jazz Festival Ottawa Jazz COMMANDITAIRES D’AOE :
Orchestra Ottawa Little Theatre Ottawa School of Art Ottawa School of
Speech & Drama The Ottawa StoryTellers Ottawa Symphony Orchestra
Ottawa West Arts Association Out of the Box Fibre Art Group Propeller
Dance Rag & Bone Puppet Theatre Rothwell Gallery SAW Video The
School of Dance Sing House Studios SPAO-School of the Photographic
Arts: Ottawa Step Into Motion Strings of St. John’s Chamber Orchestra
Swing Dynamite Tale Wagging Theatre Tara Luz Danse Théâtre du
Village Orléans Thirteen Strings Baroque Ensemble of Ottawa Vintage
Stock Theatre West Carleton Arts Society
ENTREPRISES MEMBRES :
Beva Global Management Inc. Business Club d’Orléans ConceptArt
Studio DanceR Studio Maiden Star Marc Poirier, Keller Williams Ottawa
Realty Brokerage Ontario Ministry of Citizenship and Immigration Orléans
Chamber of Commerce OR DESIGN Glassworks Le Regroupement des
gens d’affaires Ottawa Business Journal/Ottawa at Home Wool N’ Things
LES DONS SONT LES BIENVENUS :
Le Conseil des arts AOE est un organisme de bienfaisance enregistré et il
accepte les dons déductibles d’impôt provenant de ceux qui le soutiennent.
Nous encourageons les donateurs de la campagne Centraide à désigner le FIER PARTENAIRE COMMANDITAIRES MÉDIAS :
Conseil des arts AOE comme bénéfi ciaire de leurs déductions fi scales pour ARTISTIQUE AU :
dons de charité. Le numéro d’enregistrement d’organisme de bienfaisance
d’AOE est 12177 7023 RR001.
SUIVEZ-NOUS : @AOEOttawa Arts Ottawa Council
APPUI FINANCIER :
Inscrivez-vous aux nouvelles d’AOE à www.artsoe.ca
ARTSOE.CA 2 Message de la directrice générale
d’entreprise et partout dans la communauté, Le réseautage fait
augmentant ainsi la visibilité des artistes
vraiment une différence! locaux. Un invité a même pris l’engagement
À l’événement-bénéfi ce ARTinis et d’acheter des œuvres d’envergure à un
amuse-gueule d’AOE du mois dernier, j’ai artiste en arts visuels et membre d’AOE pour
été ravie de voir combien de relations se sont divers sièges sociaux.
bâties. Nous parlons souvent de l’importance Il ne s’agit là que de quelques exemples
du réseautage et de tisser des liens, et notre des relations durables nées au cours de la
événement les mettait bien en évidence. Qui soirée de gala d’AOE : des liens qui
vous connaissez et qui vous rencontrez amélioreront la vie des artistes, solidifi eront
peuvent faire toute la différence! les relations entre les artistes et la
La soirée cocktail d’AOE a été l’occasion communauté des affaires, rapprocheront les
La présidente d’AOE Heather Jamieson en compagnie d’une sortie spéciale entre amis et collègues citoyens de leurs représentants élus et des
de la directrice générale, Christine Tremblay.
et de faire de nouvelles connaissances. Mais, liens qui feront d’ARTinis et amuse-gueule
peut-être que le résultat le plus durable de la de l’an prochain une collecte de fonds et une général de notre commanditaire titre, Place
soirée a été les nombreux contacts qui ont activité de réseautage encore plus réussies. d’Orléans, l’a choisi comme une occasion
été établis : Isaac Fouchard, le potier de la Le succès d’AR est pour annoncer une grande nouvelle au sujet
région qui a ébloui les invités avec sa une preuve éloquente que les gens peuvent, de l’ouverture d’un nouveau magasin
démonstration pratique de poterie, a créé tout à la fois, s’amuser, créer de nouvelles Farm Boy ultra-moderne dans le coin sud-est
des contacts avec deux futurs clients; un relations et faire des affaires! de la propriété du centre commercial.
musicien a noué des liens qui pourraient ARTinis et amuse-gueule a aussi Les affaires et les arts – on se complète
déboucher sur des concerts; une modiste prouvé son utilité comme activité de bien! À l’année prochaine!
talentueuse a rencontré la propriétaire d’une fi nancement, en amassant cette année plus
boutique de mode haut de gamme pour de 40 000 $ pour soutenir le travail du conseil
femmes; et des politiciens ont pu bâtir des des arts. Mais il s’est également révélé un
alliances entre eux et renouer avec leurs succès sur un autre plan : il s’agit d’un Christine Tremblay
électeurs dans un cadre non partisan. événement, unique à notre communauté, qui
Grâce à l’encan silencieux, davantage est devenu un lieu important pour voir et
d’œuvres réalisées par des artistes d’Ottawa être vu.
Le Conseil des arts AOE
seront affi chées dans des bureaux de Indiquant certainement à quel point cet
souhaite la bienvenue à ceux sociétés, des résidences de dirigeants événement est tenu en estime, le directeur
et celles qui sont devenus
Partagez vos images avec le Bulletin des ARTS membres entre le 26 juillet et le
11 novembre 2011 :L’objectif du Bulletin des ARTS d’AOE est nos lecteurs sont toujours les bienvenues,
de fournir à notre lectorat un magazine sur dans ce numéro nous lançons une nouvelle
Gabriel Abbott-LeBlanc Jarrod Goldsmith
les arts qui refl ète la diversité du secteur et façon pour les membres de partager l’art, les
Edward Ambrose Clément Hoeckoffre une réfl exion sur la passion de créer. gens et les lieux qui les inspirent. Je démarre
Nadine Argo Eva HoedemanBien que les suggestions de la part de ce projet en partageant une photo de mon
voyage en août dans ma province natale de Claudette Avery Patrick Imai
Terre-Neuve. Il s’agit d’une statue de bronze
Colette Beardall Andrea Kolpaska
appelée “A Time” par le célèbre sculpteur
Michel Luc Bellemare Charlene Lau Ahierterre-neuvien Morgan Macdonald.
Roy Brash Sharon LemayLa sculpture de 12 pieds de haut est
située à l’extrémité est de la fameuse rue Gary Briggs Louise Lépine
George à St. John’s, connue pour ses
Joyce Buckley Monique Miller
nombreux bars et pubs. Saisissante de
Andrew Burn Anne Heather Mooredétails, la statue décrit la très grande diversité
Patricia Carbonneau Kerstin Petersde l’expression artistique à Terre-Neuve.
Envoyez vos photos en haute résolution, Andrée Cazabon Susan Robertson
précisant où et quand elles ont été prises
Lawrence Cook Han Shen
à artnews@artsoe.ca
Jan de Waal Barbara J. SohnJ’aimerais également souhaiter la
Eileen E. Durand Edwina Sutherlandbienvenue à la rédactrice-pigiste Lindsay Mann
dans l’équipe du Bulletin des ARTS. Margaret Ferraro Sophia Tabak
Philip Fournier Erica Taylor
Statue de la rue George, Céline Gauthier Vera van Baaren
St John’s, Terre Neuve.
Christopher GilliattHeather Jamieson
BULLETIN DES ARTS DÉCEMBRE 2011 3 Nouvelles d’AOE
Galerie d’AOE
Les murs de la Galerie AOE présentent Mes compositions récentes sont des Utilisant principalement la technique d’un
actuellement les œuvres d’art de Lynne Morin tentatives d’expression des émotions couteau à palette, l’art de Pelletier est
et de Denise Pelletier. L’exposition se poursuit représentées par le visage humain utilisant audacieux et frais, et refl ète sa passion pour
jusqu’au 26 janvier 2012. Une rencontre avec des lignes cousues, de la peinture acrylique la vie et toutes ses complexités, en créant
les artistes aura lieu le 4 décembre, entre et diverses fi bres texturées », explique-t-elle. des images qui harmonisent le mouvement et
14h et 16h. Originaire du Bas St-Laurent, Denise la lumière.
Lynne Morin est une artiste spécialiste Pelletier décrit son art comme « la réfl exion Les photos des oeuvres des prochains
des techniques mixtes dont l’intérêt pour la d’une personne passionnée qui recherche exposants du mois de février et mars seront
fi bre et la peinture, qu’elle a découvert il y a l’harmonie universelle dans un monde publiées dans le prochain numéro du Bulletin
une dizaine d’années, a évolué en recherche moderne de chaos et de confusion ». des ARTS.
personnelle de l’excellence artistique.
Denise Pelletier - Grosses poires Lynne Morin - Connected
Prochaines activités d’AOE
Joignez-vous aux membres et au
personnel d’AOE le vendredi 9 décembre,
de midi à 13h30 pour un repas-partage
avant les fêtes. La première soirée de 2012
d’AOE sera une rencontre amuse-gueule
de 19h à 20h30, le mercredi 25 janvier.
Veuillez apporter un plat à partager pour
ces deux activités.
L’assemblée générale annuelle 2011 du
Conseil des arts AOE aura lieu le 21 mars
2012 au Studio de musique Orléans Star
- L’Express, au Centre des Arts Shenkman.
La troupe Bytown Beat présentant sa
plus récente production “Rodeo Queen”.
ARTSOE.CA 4 Inscrivez déjà à votre agenda la date du 8 novembre
pour ARTinis & amuse-gueule 2012!
Une fois encore, le Conseil des arts AOE
concevra un parfait mélange de fi ne
cuisine, de vins fi ns et de divertissements
de premier ordre pour créer une soirée de
détente avec des amis et des collègues : le
tout pour soutenir les arts.
Inscrivez-le à votre agenda dès maintenant et
allez à www.artsoe.ca pour vous inscrire en
ligne et recevoir à l’avance un avis par
Un événement à ne pas
courriel vous permettant de bénéfi cier de la
manquer le 8 novembre 2012 vente de billets à tarif préférentiel.
Merci à tous nos partenaires, commanditaires,
membres, bénévoles, traiteurs et fournisseurs.
Ensemble, nous avons amassé près de
40 000 $ pour les arts!
Pour voir davantage de photos, allez au
artsoe.ca ou visitez notre page Facebook.
Mention de source pour les photos
ARTinis : Jesse Hildebrand.
Le magicien Éric Leclerc, l’animateur de la
soirée, a ébloui les invités avec ses tours
Artistes, dirigeants locaux, gens d’affaires
de magie!
et invités ont rempli le foyer inférieur du
Centre des Arts Shenkman au cours d’une
soirée magique.
Chris St. Amand, directeur général du centre
commercial Place d’Orléans, commanditaire
titre de l’événement, accueille les invités à
ARTinis & amuse-gueule 2011.
Les amuse-gueule et les desserts ont été
préparés par certains des meilleurs traiteurs
d’Ottawa : Thyme & Again, Cuisine et Passion,
Epicuria et Sucré Salé
Le potier Isacc Fouchard a fait apparaître de
belles formes comme par magie sur un tour
de potier.
Le conseiller municipal Tim Tierney avec son
épouse Jennifer. À titre de membre bénévole du Jeff Stellick, directeur de l’École d’art
comité organisateur de l’événement, Jennifer, d’Ottawa avec Kathy MacLellan, membre du Le clarinettiste Scott Poll du quatuor de
avec l’aide de ses enfants, a fabriqué 700 conseil d’administration d’AOE et Sean Freill, jazz les Pollcats
breloques pour verre à vin qui ont été remises superviseur des services de production du
aux invités comme cadeaux de remerciement. Centre des Arts Shenkman.
BULLETIN DES ARTS DÉCEMBRE 2011 5 Nouvelles communautaires
Une église historique devient la nouvelle demeure d’un centre culturel
L’église unie MacKay de New Edinburgh cloches ont été installées après la Première sculpture sur bois tout équipé.
a peut-être vu passer deux siècles, mais sa Guerre mondiale et un orgue électronique L’église continuera d’organiser sa série de
congrégation fait preuve d’une vivacité sans classique a été dédié en 1992. concerts de musique de chambre qui attirent
limite et les activités à l’intérieur des murs Une toute nouvelle étape dans la vie des artistes de renommée internationale. Le
egothiques et des fenêtres voûtées, vieux de culturelle de l’église a commencé en 10 mars 2012, la série célébrera le 150
136 ans, ne cessent de se multiplier. septembre par la signature d’une entente de anniversaire du compositeur français Claude
La musique a toujours été un élément partage de l’espace avec le Centre culturel Debussy par une représentation de ses
important de la vie spirituelle pour la communautaire de Crichton (CCCC). Selon œuvres vocales et le 13 mai, il y aura un
congrégation de cet édifi ce cette entente, la salle commémorative et spectacle du quintette pour violoncelles de
patrimonial de la rue Dufferin, l’ancien presbytère de l’église, renommés « Schubert par les membres de l’Orchestre du
explique Susan Pitt, éditrice du New Edinburgh House », ont été transformés Centre national des Arts.
bulletin de l’église, le MacKay en un centre culturel communautaire. Les performances musicales ont été
Messenger. « Le premier « Ce fut un heureux hasard que le centre améliorées par l’achat récent d’un grand
chœur a chanté avec l’aide communautaire ait eu besoin d’une nouvelle piano à queue Yamaha C7. « Comme activité
d’un diapason, et par la demeure alors que l’église était sur le point de fi nancement unique pour soutenir le
suite d’un harmonium, » de vendre son presbytère », dit David Crenna, programme musical de l’église, des touches
ajoute-t-elle. Un membre de la congrégation actif dans le du piano peuvent être « achetées » et
grand orgue est projet. Un certain nombre de programmes dédiées à un être cher.
arrivé en déjà réalisés dans des lieux de culte étaient « L’acoustique dans le sanctuaire est
1904, une « très compatibles avec les offres de excellente et la beauté de l’espace, avec son
série de programme du CCCC, qui les a donc bois de chêne naturel et ses vitraux, est
continués », ajoute-t-il. Il s’agit notamment de appréciée des musiciens pour les récitals, les
la Taylor School of Irish Dance, des New leçons de musique, les concerts-bénéfi ces et
Edinburgh Players et du MacKay New les enregistrements musicaux », ajoute
Edinburgh Playgroup. Susan. L’église a également une chorale
Grâce à l’arrangement avec le CCCC, un jeunesse et une chorale sénior, sous la
nouveau plancher fl ottant et un système direction de son organiste Parveneh Eshghi,
audio amélioré ont été installés dans la salle ainsi qu’un ensemble à clochettes
commémorative, transformant l’endroit en intergénérationnel.
espace idéal pour des cours de danse et de Pour en savoir plus, visiter
conditionnement physique. L’église abrite www.mackayunitedchurch.com et
également une galerie de circulation et au www.crichtonccc.ca.
troisième étage on trouve un studio de
Lindsay Mann
avant de déménager à l’Église unie de africain dans le cadre d’un programme de Tambour à main africain
MacKay en 2006, et tira parti de chaque sensibilisation de l’église, le premier mercredi
et spiritualité occasion pour explorer l’univers des du mois. Il croit fermement au dicton africain :
Le son rythmique du tambour résonne à percussions. Même s’il avoue ne pas être « Un village sans musique est un
l’église unie MacKay, car son pasteur, le capable de lire une note de musique, il a village mort. »
révérend Dr. John Montgomery, partage sa fi nalement démarré un cercle de percussions
Heather Jamieson passion pour le tambour à main africain. à Perth, qui attira des participants d’aussi loin
Dr. John, comme on le connaît dans sa qu’Ottawa. « J’ai même joué au Festival de
congrégation de plus de 260 personnes, a folklore Mariposa », dit-il en riant.
découvert les percussions en 1991 lorsqu’il Il est convaincu de l’usage des
assistait à une séance de « percussions percussions comme thérapie. Il cite le livre de
rituelles et de guérison » dans le cadre d’une l’ancien percussionniste de The Grateful
conférence de l’Église sur le culte créatif en Dead, Mickey Hart, Drumming at the Edge
Caroline du Nord. Cette expérience « a of Magic: A Journey into the Spirit of
complètement transformé ma vie », dit-il. Percussion, dans lequel le percussionniste et
« Jouer du tambour a vraiment élargi musicologue explore l’histoire des
toute ma compréhension de ce que c’est percussions et l’impact du tambour et du
d’être spirituel », confi e cet homme originaire rythme sur le processus de guérison.
de Toronto, ordonné prêtre en 1982 et « Le rythme est le centre même de nos
titulaire d’un doctorat en histoire de l’église. « vies », dit Hart devant un comité du Sénat
L’art, la culture et la musique font partie américain sur le vieillissement. « En
intégrante du cheminement spirituel de reconnaissant ce fait et en agissant en
quelqu’un. » conséquence, notre potentiel pour prévenir la
Après son premier contact avec le maladie et maintenir un mieux-être mental,
tambour africain, Dr. John est retourné à son physique et spirituel est bien supérieur. »
ministère à Perth, où il a servi pendant 20 ans Dr. John offre des séances de tambour
ARTSOE.CA 6 L’entraide et les arts
Elle a donné un ensemble d’oeuvres, qui Des artistes aidant les autres : sont maintenant exposées sur
www.artandphilanthropy.ca, et elle invite une cause pour la créativité
les amateurs d’art à naviguer à travers cette
Note de l’éditrice : De nombreux artistes soutiennent généreusement des œuvres vaste sélection, qui comprend des aquarelles,
caritatives, en donnant à la fois de leur temps et de leur travail. AOE est très reconnaissant à des acryliques, des œuvres de techniques
ses nombreux membres qui lui remettent des œuvres dans le cadre de son encan silencieux mixtes et de la photographie.
à ARTinis & amuse-gueule, l’activité de fi nancement annuelle principale d’AOE. Les histoires Pour chacune des oeuvres sur son site (il y
suivantes ne sont que deux exemples de membres d’AOE pour qui l’aide aux autres occupe en a plus de 100), un montant de contribution
le premier plan de leur activité artistique. minimum est indiqué, allant de 100 $ à 250 $
pour des aquarelles et des œuvres de
Certaines de ses photos sont présentées techniques mixtes. Le montant du don Christopher Gilliatt,
à la succursale d’Orléans de la Bibliothèque suggéré ne représente qu’une fraction de la photographe publique d’Ottawa, ainsi qu’au restaurant The valeur de l’œuvre sur le marché, ajoute-t-elle.
Mekong, du quartier chinois d’Ottawa. Un article dans le journal À en juger par le nombre des pièces
Tous les bénéfi ces de la vente de ses the Globe & Mail l’an marquées réservées ou vendues, la popularité
photographies seront versés à la Fondation dernier a eu un effet de son initiative ne fait pas de doute.
the Heart and Hands. Gilliatt collectionne marquant sur le résident Une fois qu’un mécène a choisi une ou
également de vieux appareils photo d’Orléans, Christopher plusieurs œuvres sur le site Web, il
numériques et des téléphones cellulaires avec Gilliatt, et sur la façon communique avec Ana Maria Rutenberg pour
une capacité photographique que les Corps dont il passe les faire son don. Les dons peuvent être dirigés
des volontaires de la paix utilisent en cours premières années de soit à l’un des cinq organismes caritatifs que
d’art pour enseigner la photographie aux sa retraite. Rutenberg a choisis – SOS Villages d’Enfants;
enfants du Guatemala. On peut le joindre à Il s’agissait d’un Care Canada; Habitat pour l’humanité; la
cgilliatt@sympatico.careportage sur la Heart and Hands Humane Society of Canada; et la Fondation
www.heartshands.caFoundation, fondation caritative à but non David Suzuki – ou à un organisme de charité
lucratif établie en 2005 par Janet Townsend, enregistré au choix de l’acheteur. Les détails
travailleuse sociale de Canmore, en Alberta. complets sur les cinq organismes caritatifs
Son objectif est de soutenir le peuple indigène présélectionnés sont affi chés sur le site Web
maya du Guatemala et de l’aider au moyen de de Art & Philanthropy.
programmes durables en éducation, santé et Ana Maria, née au Mexique, a travaillé
mieux-être, et par des projets ayant une valeur comme conceptrice graphique pendant 25
pratique et sociale. ans et s’est consacrée à plein temps à son art
La vision de la Fondation a trouvé écho jusqu’en 1996. La plus jeune de cinq enfants
chez Gilliatt, qui venait juste de prendre sa et seule fi lle, on lui a donné le surnom
retraite après 20 ans de carrière en soutien de « Nena » ou « bébé fi lle » en espagnol, nom
réseaux et de l’informatique. « Cela semblait qui est devenu sa signature d’artiste.
être un bon mélange d’aventure et de Rutenberg ajoute une « touche
bénévolat, alors comme ma retraite me Une des familles de Quizachal, Guatémala personnelle » en livrant elle même ses œuvres
donnait du temps, j’ai décidé d’essayer. » aux acheteurs qui habitent dans la région
Jusqu’ici, Gilliatt a fait deux voyages dans d’Ottawa. « J’aime rencontrer les personnes Ana Maria Rutenberg, ce pays d’Amérique centrale, grand comme qui détiennent mes œuvres », dit-elle.
l’Angleterre avec une population de 13,1 artiste en arts visuels Vous pouvez en apprendre davantage sur
millions d’habitants. Le programme est l’artiste et son blogue à Comme beaucoup structuré de façon à ce que les bénévoles www.artbynena.blogspot.comd’artistes professionnels, partent pour deux semaines, en payant
Ana Maria Rutenberg a environ 3 000 $. Ils travaillent pendant une
souvent donné des œuvres semaine, dans le cas de Gilliatt à installer des
d’art à divers organismes cuisinières dans des communautés rurales, et
de charité pour soutenir partent en circuit pendant la seconde
leurs efforts afi n d’amasser semaine. Environ les deux tiers du coût sont
des fonds. Aujourd’hui, admissibles comme don de charité.
l’artiste primée amène son « C’est une façon intéressante de voir
mécénat à un tout autre niveau. cette partie du monde et assez différente des
Cet automne, Ana Maria Rutenberg a expériences touristiques classiques »,
fondé Art & Philanthropy, une initiative ajoute-t-il.
caritative en ligne dans laquelle elle combine Pour Gilliatt, le Guatemala a été le
son amour de la création avec son besoin de « Nirvana photographique » qui a ravivé Aquarelle intitulée “Mount Logan” d’Ana Maria
donner aux autres. l’intérêt pour la photographie qu’il avait dans Rutenberg, inspirée d’une croisière en Alaska.
« J’aime créer de l’art et je crois dans “l’art son enfance. « Les couleurs éclatantes,
de donner”, c’est pourquoi j’ai décidé de l’étrangeté de la vie de tous les jours en
Heather Jamiesondonner une partie de mon portfolio à une comparaison avec la nôtre; chaque jour, je
bonne oeuvre », explique-t-elle. « Je me sens voyais quelqu’un ou quelque chose qui
privilégiée d’être en mesure de donner m’inspirait.»
mon travail ».
BULLETIN DES ARTS DÉCEMBRE 2011 7 Nouvelles de nos membres
SÉLECTIONS … une artistique », ajoute-t-elle. « Les artistes dont
l’œuvre est sélectionnée sont toujours exposition d’art de
contents de le voir comme une véritable
plus en plus convoitée reconnaissance de leur travail. »
Trois œuvres ont été récompensées par
Toujours aussi éclectique et intéressante,
les Prix du choix du jury : Ernie, portrait de
l’exposition-concours SÉLECTIONS d’AOE
son mari par Virginia Dupuis; Juniper
voit sa réputation grandir dans la
Restaurant, vue à l’intérieur d’un restaurant à
communauté artistique.
travers sa fenêtre de verre créée par Eryn
« L’exposition de cette année était de
O’Neill et Caught, œuvre de techniques
grande qualité », dit Mike Taylor,
mixtes par Leigh Archibald d’un jeune garçon
programmateur artistique pour le Centre des
avec son poisson fraîchement pêché.
Arts Shenkman. « Chaque année,
Plus de 250 personnes ont voté pour le
SÉLECTIONS s’améliore et réussit à amener
Prix choix du public, qui a été remporté par la
dans la communauté des œuvres de
sculpture de métal de Ron Matton, Wrong
nouveaux artistes, ainsi que les vieux
Mouse, qui représente un hibou avec une
classiques. »
souris d’ordinateur entre ses serres. C’est la
Cette année l’exposition a enregistré le
deuxième année consécutive que Matton
plus grand nombre de soumissions en dix
remporte ce prix. Les quatre lauréats ont
ans d’existence, précise Louise Michaud,
reçu des chèques-cadeaux du fournisseur de
directrice des programmes d’AOE : 305
matériel pour artistes DeSerres.
œuvres provenant de 100 artistes. Soixante
« Nous sommes très reconnaissants pour
œuvres réalisées par 53 artistes ont été
le soutien que nous recevons de nos
sélectionnées par le jury.
commanditaires, DeSerres et So-Tek
« Nos chiffres ne cessent de grimper
Graphics, qui aident le Conseil des arts AOE
chaque année, ce qui témoigne de la valeur
à commanditer cet événement
de l’exposition pour la communauté
chaque année », dit Mme Michaud.
Le prix choix du public, qui a été remporté
par la sculpture de métal de Ron Matton,
Wrong Mouse.
À gauche : (gauche à droite) Leigh
Archibald, Louise Michaud, Virginia Photo : John Haskill
Dupuis et Eryn O’Neill.
Nuit Blanche, les arts et les
des arts visuels. Ce qu’il faut souhaiter c’est
artistes visuels sous une un véritable « happening » artistique à
l’échelle de la ville. nouvelle lumière
Les organisateurs lanceront offi ciellement
Le 22 septembre 2012, Ottawa l’invitation à participer aux artistes visuels en
présentera sa première nuit blanche, janvier prochain. D’ici là, le temps de planifi er
emboîtant ainsi le pas aux grandes sa participation et de conclure des
métropoles comme Paris, New York, partenariats.
Montréal, Toronto. Une Nuit Blanche pour L’équipe cherche aussi des
célébrer les arts et surtout les artistes visuels, commanditaires, l’occasion pour les gens professionnels et amateurs, les galeries, les
de toutes les disciplines. d’affaires et les entreprises de s’associer à centres d’artistes et les musées pour
Bravo-Est, le chapitre local du cette grande célébration et d’appuyer les préparer leur participation à la première
regroupement ontarien des artistes visuels, artistes visuels.édition de Nuit Blanche Ottawa. Selon Ariane
organisme de service aux artistes visuels Pour tout renseignement sur comment Nazroo, il faut penser à des évènements
francophones de l’Ontario, se charge de la vous pouvez contribuer à faire de Nuit originaux, à l’extérieur comme à l’intérieur, qui
coordination et de la promotion. Ariane Blanche Ottawa un événement inoubliable, attireront le public qu’il soit ou non initié aux
Nazroo, gestionnaire de projet, reconnaît que communiquer avec Ariane Nazroo, gérante arts visuels.
tout est encore à faire mais que tout est de projet. 819-205-1163 Même les cafés, bars et bistrots peuvent
possible. nuitblancheottawa@gmail.com participer en offrant de l’espace à des
Il n’est pas trop tôt pour tous les
œuvres ou en organisant des activités autour
passionnés des arts visuels, les artistes, Denis St-Jules
ARTSOE.CA 8 Nouvelles communautaires
Les six jeunes écrivaines de Un « coup d’oeil » sur
Saint-Guillaume ont vécu
la scène d’Ottawa l’expérience du lancement
de leur livre au Salon
Durant la saison 2011-2012, le Théâtre la
jeunesse d’Orléans, le 27
Catapulte offre deux ateliers gratuits conçus
octobre dernier. De gauche
pour dévoiler les secrets du théâtre. à droite: Suzalie Lamesse,
La compagnie de théâtre professionnel Lea Anderson (petite-fi lle
basée à Ottawa, invite les adolescents à se de l’auteure), Sabrina Jack
joindre aux ateliers du Club des Mordus. et Cheyanne McIsaac.
Ces soirées ont pour but de partager la Absentes: Coralie Grzela et
Stéphanie Laporte.passion et les coutumes du théâtre
franco-canadien. Peu importe votre niveau
de connaissance, le Club cherche à éduquer
ceux et celles qui sont intéressés à
s’introduire et s’immerger dans la tradition.
Ils se réunissent les samedis 25 février et
28 avril.
Après le succès du Club des Mordus, et
« Le génie de Jessie » fait grâce à l’appui de Patrimoine Canada, le Raison. Les fi lles de sa classe forment un
Théâtre la Catapulte lance un nouveau la lumière sur le taxage petit club exclusif et refusent de l’accueillir.
projet : L’oeil du Prince. « Il vise à démystifi er Jessie choisit alors de s’isoler et trouve, par
« Faire mal aux autres, c’est d’abord se
et démythifi er le théâtre auprès de pur hasard, une lampe magique.
blesser soi-même. »
francophones et de francophiles Le génie bienveillant lui offrira deux voeux
d’Ottawa-Gatineau qui n’y vont pas ou que En juin dernier, lors d’un atelier d’écriture qui changeront tout le scénario... mais après
très rarement » explique Sylvain Sabatié, donné à l’école Saint-Guillaume de Vars, une visite de TFO-TV à l’école qui la rendra
agent de communication pour le théâtre. Le Ontario, six jeunes fi lles de troisième année populaire, Jessie se rendra compte que
titre « L’oeil du Prince » fait référence aux ont décidé qu’elles voulaient parler changer pour satisfaire aux normes
sièges anciennement réservés aux d’intimidation dans leur histoire. artifi cielles du club ne règle en rien son
souverains. Cette expérience unique est Le sujet était brûlant. Rock Dagenais problème. Intelligente et talentueuse, elle
exactement ce que le Théâtre la Catapulte avait fait irruption dans une école de trouvera moyen d’être acceptée pour qui elle
amorce en toute élégance. Buckingham au Québec en avril. Lui-même est et les « princesses parfaites » apprendront
Déjà commencés au mois de Novembre, victime de taxage verbal et physique après de ce coup une précieuse leçon de vie.
ces ateliers pour adultes incluent un bon l’école dans sa jeunesse, il explique qu’il Les jeunes ont besoin d’outils pour
verre de vin et de quoi manger, une voulait faire comprendre aux élèves les effets combattre ce fl éau. Tourner le dos, fermer les
discussion privilégiée avec les comédiens, et néfastes de ce phénomène encore trop yeux, nier le problème ne font qu’empirer la
un billet pour assister à une pièce de théâtre. fréquent et trop souvent gratuit. situation. Les enfants doivent comprendre
Les ateliers continuent jusqu’au mois de mai. Lorsque les fi lles ont décidé de nommer l’impact de la violence pour que de tristes
Pour plus d’information et pour s’inscrire leur école fi ctive SANS RAISON, j’ai été tragédies telles la mort de Jamie Hubley et la
aux ateliers: www.catapulte.ca impressionnée. Rapidement, elles ont détresse de Rock Dagenais ne se
déroulé tout un scénario qui nous présente reproduisent plus. Un génie dans la vie, c’est Lindsay Mann
Jessie, une nouvelle venue à l’école Sans un adulte, un mentor qui est là pour l’enfant
en détresse. C’est aussi un adulte qui sait
promouvoir le respect des autres, la
compassion et l’amitié. Les jeunes ont aussi
besoin d’une supervision adéquate et
l’exigence d’une « tolérance zéro » face à la
violence.
Le génie de Jessie, publié chez Baico est
un petit bijou écrit par des jeunes qui sont
conscientes du problème. Ce livre servira
sûrement de tremplin pour encourager le
dialogue et sensibiliser les autres aux risques
du taxage.
Alberte Villeneuve
La distribution de la production de novembre 2011
Les murs de nos villages par Le Théâtre du Village.
BULLETIN DES ARTS DÉCEMBRE 2011 9 Nouvelles de nos membres
Nouveau programme pour
enrichir son expérience
L’échec n’est pas une c’est maintenant », décide-t-il en mai dernier, à artistique
la fi n de son dernier contrat avec le option pour le fondateur
Les étudiants du Campus d’Orléans gouvernement. de « sax appeal »de l’École d’Art d’Ottawa se font offrir Goldsmith a donc choisi de relever le défi de
une occasion innovatrice d’ouvrir Il est le premier à admettre que son idée est vivre de sa musique et d’y travailler à plein
leurs horizons artistiques. diffi cile à vendre, mais jarrod Goldsmith est temps. Il a été accepté dans ce qu’il appelle «
convaincu qu’un quatuor de saxophones peut un camp d’entraînement en affaires », un Le programme de certifi cat sur les
remporter un succès musical et commercial. programme provincial de soutien à fondements des arts est structuré de façon à
Aujourd’hui âgé de 37 ans, Goldsmith joue l’entreprenariat appelé Prestations d’aide au encourager les étudiants à enrichir leur
du saxophone depuis qu’il en a choisi un, à 13 travail indépendant de l’Ontario (PATIO). En expérience et leurs connaissances en leur
ans, alors qu’il était élève d’une école collaboration avec le Centre d’entreprises du Y offrant un « échantillonnage de cours
secondaire à Montréal. Bien que la musique ait au YM/YWCA, le programme offre aux d’introduction », explique Mme Ouimet-Sarazin,
toujours été sa passion, il avoue avoir plié sous entrepreneurs potentiels sans emploi un revenu agente d’administration du Campus d’Orléans.
la pression pour poursuivre une « vraie » carrière et du soutien entrepreneurial pour une période Les étudiants ont tendance, dit-elle, à
et a combiné ses études musicales à McGill allant jusqu’à 42 semaines pendant qu’ils rester dans leur « zone de confort » en prenant
avec un baccalauréat spécialisé en mettent sur pied leur entreprise. des cours dans le même domaine artistique.
anthropologie. « Ce qui me distingue des autres groupes Dans le cadre du nouveau programme de
L’un des moments forts de son éducation en ville c’est que j’ai un plan d’affaires », dit-il. Il certifi cat non sanctionné par des crédits, les
musicale a été la possibilité d’étudier avec le a aussi la conviction inébranlable qu’en créant étudiants doivent prendre six cours obligatoires
célèbre saxophoniste Gerry Danovitch, un quatuor de saxophones, ce qui est de niveau débutant et intermédiaire en dessin
fondateur du programme de l’orchestre de jazz relativement inhabituel, il se démarquera dans et peinture, en dessin d’après nature et un
de McGill et leader d’un quatuor de saxophones son champ musical. Il peut offrir une musique cours d’introduction à la sculpture. Pour
réputé jusqu’à ce qu’il meure soudainement du distincte et polyvalente qui convient à toutes les satisfaire à l’exigence de 10 cours, ils doivent
cancer en 1997. ambiances et à toutes les occasions. « Et, les sélectionner quatre cours facultatifs parmi sept
Goldsmith a poursuivi vers sa maîtrise en saxophones sont cool », ajoute-t-il en riant, « il choix, notamment la sérigraphie, la
archéologie à l’Université de l’Alberta, tout en suffi t de regarder Bill Clinton et Lisa Simpson! » photographie numérique et le travail du bois.
jouant du saxophone et en s’engageant Avec un répertoire allant de Mozart à Miles Ce programme de certifi cat est semblable
activement dans le conseil étudiant, ou il a Davis, Goldsmith s’efforce de créer son propre à la première année d’un programme de
gagné une utile expérience dans l’art de parler créneau commercial. Faisant un grand usage beaux-arts, précise Mme Ouimet-Sarazin, et il
en public et en gestion du temps. Il retourne des médias sociaux et tirant parti de chaque donnera à ses diplômés une vaste expérience
ensuite à Montréal pour trouver cet emploi sur occasion de réseautage qui se présente, il parle et un portfolio impressionnant lorsqu’ils
lequel il pourra bâtir sa carrière, ce qui ne s’est de son ensemble, notamment du fait qu’il a soumettront une demande pour continuer
jamais concrétisé. Après un emploi comme l’avantage de ne pas avoir besoin d’être leurs études postsecondaires ou pour le
agent municipal de sécurité publique, il branché!programme de diplôme de l’École des arts
déménage à Ottawa, pensant qu’avec un « C’est ça mon travail maintenant », dit-il, et d’Ottawa. Le programme peut être suivi de
ediplôme universitaire de 2 cycle, « il ne devrait avec une hypothèque à payer sur la maison manière intensive sur une période de trois
pas être si diffi cile de trouver un emploi au sein d’Orléans qu’il partage avec son chien Shih-Tzu trimestres en une année ou être complété en
du gouvernement fédéral ». Rolo, il n’y a pas d’autre option.trois ans maximum.
Les dix prochaines années le voient passer Pour plus de renseignements au sujet des
Heather Jamieson
d’un contrat temporaire à l’autre et d’une critères d’admission, appeler
agence de placement à une autre. Goldsmith On peut trouver des pistes musicales de Sax Mme Ouimet-Sarazin au campus d’Orléans :
décide fi nalement, qu’il est temps de miser sur Appeal en ligne.613-580-2765. Une liste des cours offerts est
son habileté, sa passion et sa maîtrise de la Facebook: facebook.com/SaxAppealOttawadisponible au www.artottawa.ca
musique pour se bâtir une brillante carrière Twitter: twitter.com/SaxAppealOttawa
comme musicien. « Si jamais il y a un bon Site Web: www.saxappeal.ca
moment dans ma vie pour faire de la musique,
ARTSOE.CA 10

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin