Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Soient f une homothetie et g une translation Que peut on dire de g f g et de f g f

3 pages
Geometrie 2010-2011 Feuille 2 1. Soient f une homothetie et g une translation. Que peut-on dire de g?f ?g?1 et de f ?g?f?1? 2. On se donne dans R2 les points O = (0, 0), I = (1, 0), J = (0, 1). On considere trois droites D,E, F d'equations respectives x = a, y = b, x+ y = c On note A = D ? E,B = E ? F,C = D ? F . Montrer que si A 6= 0, B 6= I, C 6= J , les droites (OA), (IB), (JC) sont soit paralleles , soit concourantes en un point que l'on determinera. 3. ON se donne dans R2 les points P = (1, 0), P ? = (a, 0), Q = (0, 1) et Q? = (0, a), R = (b, b), R? = (c, c) avec a 6= 0, 1, b 6= c et c 6= ab. Montrer que les droites (PP ?), (QQ?) et (RR?) sont concourantes. Montrer que (PQ) || (P ?Q?), que (PR) et (P ?R?) se coupent en un point Q??, que (QR) et (Q?R?) se coupent en un point P ??.

  • a1 b1

  • c1 a2

  • droite passant par les points de coordonnees barycentriques

  • b1 c1

  • b2 c2

  • point de coordonnees

  • c2 a3


Voir plus Voir moins
Master1Math´ematiques,MAT414
Universit´eJosephFourier 20092010
Feuilledexercices2:encoredesespe´rancesconditionnelles...
Exercice 1.edavirbaoCpueltoiresdilesal´ea.`rcsseteSoitλ >0,µ >0 et 0< ν(1. SoitX, Y) uncoupledevariablesal´eatoiresentie`respositivestellesque n m nm λ µν 2 P(X,Y)(n, m) =cλ,µ,νpour tout (n, m)N, n!m! o`ucλ,µ,νest une constante de normalisation. X n m nm λ µν 1.V´erierque<(la constantecλ,µ,νest alors l’inverse de cette somme). n!m! 2 (n,m)N 2. Donnerles lois marginales deXetYce´ennioitndconeurevuorT.quepournaetussertessia XetYo´ieepentinsdtes.ndan 3.De´terminerE[X|Y].
Exercice 2.Baisse de 100% du pouvoir d’achat au Casino.euedfoneunrteUjnuoueprso`sXn>0 a`linstantn, avecX0=x0mrnie´etdtnainstaque.AchistenNpa`euojlisemineeuacufeoiluqil doublesilgagneetperddanslecascontraire.Lejoueurd´ecidedarreˆterdejouerquandilposse`de une sommesx´ec(avaneeds´dteintsreime,sx0rtse´niuni(enatst)ouauqilndNpour lequel XN.)aStsar´tgeeiseen=0tuorafesuttoupcoeuqahca`resimedtXnsiXns/2 et de misersXn siXn> s/2. 1.Lejeusarreˆtetilavecprobabilite´1auboutdunnombrenidecoups?Justiervotrere´ponse. 2 2. Montrerque pour tout (k, n)N,kn, on aE[Xk|X1, X2,∙ ∙ ∙, Xn] =Xn. 3.Ende´duirelaprobabilit´equelejoueurterminelejeuen´etantruin´e.
Exercice 3.nepecnadnoceitidneone.llInd´Deux tribusG1etG2sont dites conditionnellement inde´pendantesparrapporta`latribuGsi E[X1X2|G] =E[X1|G]E[X2|G] pourtoutevariableale´atoireX1(respectivementX2) positiveG1mesurable (resp.G2mesurable). 1. MontrerqueG1etG2ioitelnnmeleinnttnosdnocapport´dpeneadtnseaprrGsi et seulement si E[X2|σ(G,G1)] =E[X2|Greatoirtou]paviruoetlae´baelX2positiveG2mesurable. 2. MontrerqueG1etG2esionnellereconditpeneadtnemtnni´d´endeitrˆentveeuteˆsnassetnadnepp parrapport`aunetroisie`metribuG. 3. Soit(X0, X1, X2laselbaieriotae´pe´endsis.teanndoMtnerqreutrip)unevarletdσ(X0+X1+X2) etσ(X0dnocoitilennemelinntepd´daenesnt`artpoap)rsropnatσ(X0+X1).
Exercice 4..i.iriseaeotas´lablevariumdeaximMd.Soit (Xk)1kneellestoiresr´aselae´lavsebaird ind´ependantesdemˆemeloiadmettantunedensit´eρ(xLeberede.sgueoptrrrpaemusa`alpa) 1.Calculerlaloidelavariableal´eatoireM= max{X1,∙ ∙ ∙, Xn}. 2.D´eterminerlaloiconditionnelledeXksachantM.
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin