//img.uscri.be/pth/59f49c33710b698c05e71013c91edba9892b50db
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

support cours miage reseaux couche physique

De
6 pages
  • cours - matière potentielle : disponibles
1Couche physique Ce cours est construit à partir d'un certains nombres de support de cours disponibles sur le net. Riveil, Cousin, Grimaud sont les principales sources d'inspiration. L'usage de ce composite ne peut être qu'académique. Fonction de la couche physique transformer une suite de bits en signaux (et inversement) s 'adapter au canal de communication partager le canal de communication Support physique de communication Les supports de communication Trois types d'agents de communication (physique) : • l'électron • les ondes électromagnétiques • le photon Deux grandes classes de supports de transmission : • les supports à guide physique les paires torsadées, les câbles
  • temporelles
  • temporel
  • time division multiple
  • canal de communication support physique de communication
  • débit binaire
  • modulation de phase
  • diminution des phénomènes électromagnétiques
  • couche physique
  • signaux
  • signal
  • transmission
  • transmissions
  • support
  • supports
Voir plus Voir moins
Ce cours est construit à partir d’un certains nombres de support de cours disponibles sur le net. Riveil, Cousin, Grimaud sont les principales sources d’inspiration. L’usage de ce composite ne peut être qu’académique.
Couchephysique
Support physique de communication
La paire métallique Une paire de conducteurs (alliage de Cu) entourés d’un isolant (plastique). diamètres courants du conducteur : • 0,4;0,6; 0,8; 1 mm • lesdistorsions croissent en sens inverse du diamètre (sur le Æ) ! en paire : • différencede potentiel torsadés : • diminutiondes phénomènes électromagnétiques (atténuation, diaphonie). isolée de l’environnement : blindée /fil ou /câble Il existe plusieurs qualités de paires métalliques Les câbles téléphoniques constitués de multiples paires torsadées, (prise RJ45). 56kbit/savec les modems récents (fiabilité 1/105). 10 (voir100) Mbits/s(sur quelques mètres). • Utiliséedans les réseaux 10 Base T • Evolutionvers 100 Base T voir « Gigabit ».
Fonction de la couche physique
transformer une suite de bits en signaux (et inversement) s ’adapter au canal de communication partager le canal de communication
Les supports de communication
Trois types d’agents de communication (physique) : • l’électron • lesondes électromagnétiques • lephoton Deux grandes classes de supports de transmission : • lessupports à guide physique , ...les paires torsadées, les câbles coaxiaux, les fibres optiques • lessupports sans guide physique les ondes hertziennes, radio-électriques, lumineuses,... Les supports : • lapaire métallique • lecâble coaxial • lafibre optique • lesfaisceaux hertziens (et autres)
Le câble coaxial
Deux conducteurs ayant le même axe. • Jusqu’à150MHz en large bande (fiabilité 1/107). • Supportencombrant. Télévision et téléphone. • réduitles distorsions ectromagnétiques • rapportentre les diamètres des 2 conducteurs ~ 3,6. Diamètres courants : • 2,6/9,5ou 1,2/4,4 mm. • Version10 Base 2 (10MHz sur 200m) • Version100 Base 5 (100MHz sur 500m) • Connectéau poste avec un BNC (Ethernet fin)
1
Connecteurs
prise vampire ; • perce le câble prise en T : • nécessite la coupure du câble (prise BNC)
Sans fil
Différents types : infrarouge, hertzien (2.4GHz) Débit : 11 MBits/s Portée moyenne : 10m à 150m Forte sensibilité aux perturbations électromagnétiques. Pas de sécurité physique.
Transmission
Information • suite de 0 et 1 représenté par un état logique Signal • état physique : amplitude, fréquence, phase • valence : nombre d ’états physiques utilisés pour coder des bits • moment élémentaire : durée T pour transmettre un état logique
La fibre optique
Fibre de silicium (ou plastique !) Supporte le transport de plusieurs GBits/s sur de très longues distances (fiabilité 1/1012). Faible sensibilité électromagnétique & difficultés d’écoute. • trèsgrande largeur de bande • diodeélectroluminescente (en AsGa) • laser(+ puissant, coût + élevé, + faible durée de vie, mono fréquentiel) Principe d’émission/réception
Les faisceaux hertziens
Deux types d’utilisations : • transmission terrestre (direct ou par réflection) - portée : 50 à 1000km • transmission satellitaire -(géostationnaire ou à défilement, hauteur : 36000 ou 800 km)
Débit binaire
Rapidité de modulation • nombremaximal d ’état physiques (amplitude) par unité de temps • [bauds]: Rm = k / T (k est le nombre de moments élémentaires nécessaires pour coder un état logique) Débit binaire • nombrede bits par unité de temps • [bit/s]: D = Rm log2 V (V : Valence) Exemple • codagebiphase • signalphysique : deux niveaux d ’amplitude par T • étatlogique : une valeur de phase pour 1 bit • Rm= 2 / T
2
Mode de transmission : le mode de base Définition • On transmet en mode de base, quant on transmet directement l’information codée sous forme d’un signal. Exemples • liaison terminal-ordinateur, quelques mètres sur paire torsadée débit de quelques Kbit/s. distance limitée par l’affaiblissement du signal.
Codageenbande de base
3
La modulation
Définition • L’informationcodée sert à modifier un ou plusieurs des paramètres (amplitude, fréquence, phase) d’un signal sinusoïdal appelé onde porteuse et représenté par : v(t) = a sin( wt + j ) • Lesorganes qui effectuent le travail de modulation et de démodulation s’appellent des modems. Les caractéristiques des modems font l’objet de normes du CCITT Exemple • sautde fréquence bivalent (Avis V21), porteuse f0=1750 Hz, 0 -> 1650 Hz, 1 -> 1850 Hz • sautde phase tétravalent (Avis V26), 00-> 0°, 01->90°, 11->180°, 11->270°
Modulationdefréquence
Transmission modulée
Problème de la transmission en bande de base : dégradation du signal. • Usage limité auréseau local. Utilisation d’un modem(modulateur -démodulateur) Convertisseur bande de base en : Modulation d’amplitude Modulation de fréquence Modulation de phase et réciproquement on démodule
Modulation damplitude
Modulation de phase
4
Utilisation de la modulation
Domaine d’utilisation • Saut de fréquence : équipementà faible vitesse ou voies à très large bande passante (faisceaux hertziens) • Saut de phase et d’amplitude sont souvent combinés pour des transmissions à grande vitesse sur des lignes.
Synchronisation
de la transmission
But • assurerque le récepteur prélève l’information aux instants où le signal est significatif. Il s’agit donc essentiellement de synchronisation temporelle. Méthode synchrone • Emetteuret récepteur disposent d’un même référentiel temporel qui détermine les instants de dépôt et de prélèvement des bits. • Leréférentiel temporel appelé horloge est un signal de synchronisation le plus souvent fourni par l’émetteur : Sur un fil spécialisé (sur une distance courte : qq. m) Grâce aux transitions du signal d’information : ce qui peutnécessiter un brouilleur. Par la fréquence de la porteuse (voir modulation)
Multiplexage
Fonction : • Partage d’une même ligne de transmission entre plusieurs communications simultanées. Deux types de multiplexage : • Fréquentiel (FDMA : “Frequency division multiple access”) : répartition en fréquence, adapté aux transmissions analogiques. • Temporel (TDMA : “Time division multiple access”): répartition en temps, plus souple/adaptatif, uniquement pour les données numériques.
Transmission modulée
Les transmissions modulées peuvent combiner plusieursformes de modulationssimultanées. Exemple : • 1 niveau de modulation d’amplitude + 1 niveau de modulation de fréquence • Permet de coder [0|1] en AM et [0|1] en FM. • Donc un temps d’horloge permet de coder 4 valeurs (00, 01, 10, 11) sur 2 bits : • Dans ce cas 1 Baud = 2 bits/s .
Exemple de transmission synchrone
Multiplexage
5
Multiplexagefréquentiel
Exemple : le modem ADSL
ADSL :Asymetric bit rate Digital Subscriber Line. Division des signaux en256 sous-canaux de fréquences (de 0 à 1100kHz) (technologie DMT :Discrete MultiTone). Modulation d’Amplitude Quadratique (QAM) sur 4 niveaux d’amplitude pour chaque canal de 4,3kHz.
Suite
Délai • Unité: s Délai de propagation : éloignement, équipements intermédiaires, vitesse de propagation Durée de transmission : quantité de données, débit Temps d’aller-retour » (transmission + propagation + traitements) *2 !
Multiplexage temporel
Statique • accèsréservé - périodique. • unintervalle de temps (IT) est implicitement et périodiquement réservé pour chaque canal • unetrame est formée d’IT. Un IT au moins pour chacun des canaux Dynamique • multiplexageadaptatif, • lenombre d’IT attribués à un canal dépend de la demande (peut être nul !), • l’identificationIT/canal est souvent explicite. (Méthode d’accès ?) • +souple : contrôle a priori ou a posteriori, • risquede collisions ! • employéepar les réseaux locaux.
Grandeurs caractéristiques
Débit • Unité : bit/s Débit nominal : vitesse de transmission du support (débit brut) Débit utile : débit nominal moins le débit affecté au contrôle de la liaison Evolution actuelle : Kbit/s á Gbit/s
Suite
Taux d’erreurs • Unité: BER (“Bit error rate”) • probabilitéqu’un bit soit erroné pendant la transmission Dépend de la qualité de la transmission, de la charge du réseau, etc. Exemples : -3 • 10= mauvaise liaison -13 • 10= réseau de faible étendue avec un support de très bonne qualité. Autres taux d’erreurs : • tauxd’erreurs du message • tauxd’établissement de la connexion • tauxde disponibilité : MTBF (“Mean Time Between Failure”)
6