Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

TITE LIVE Histoire Romaine V V V

De
4 pages
TITE-LIVE, Histoire Romaine, V, 41, V, 43 ; V, 47-48 Entrée des Gaulois dans Rome [5,41] (XLI) (1) Romae interim satis iam omnibus, ut in tali re, ad tuendam arcem compositis, turba seniorum domos regressi aduentum hostium obstinato ad mortem animo exspectabant. (2) Qui eorum curules gesserant magistratus, ut in fortunae pristinae honorumque aut uirtutis insignibus morerentur, quae augustissima uestis est tensas ducentibus triumphantibusue, ea uestiti medio aedium eburneis sellis sedere. (3) Sunt qui M- Folio pontifice maximo praefante carmen deuouisse eos se pro patria Quiritibusque Romanis tradant. (4) Galli et quia interposita nocte a contentione pugnae remiserant animos et quod nec in acie ancipiti usquam certauerant proelio nec tum impetu aut ui capiebant urbem, sine ira, sine ardore animorum ingressi postero die urbem patente Collina porta in forum perueniunt, circumferentes oculos ad templa deum arcemque solam belli speciem tenentem. (5) Inde, modico relicto praesidio ne quis in dissipatos ex arce aut Capitolio impetus fieret, dilapsi ad praedam uacuis occursu hominum uiis, pars in proxima quaeque tectorum agmine ruunt, pars ultima, uelut ea demum intacta et referta praeda, petunt; (6) inde rursus ipsa solitudine absterriti, ne qua fraus hostilis uagos exciperet, in forum ac propinqua foro loca conglobati redibant; (7) ubi eos, plebis aedificiis obseratis, patentibus atriis principum, maior prope

  • notato humano qua

  • spe per

  • atque inde

  • ad omnes

  • postea nec

  • assaut du capitole

  • ennemi


Voir plus Voir moins
TITE-LIVE,
Histoire Romaine
, V, 41, V, 43 ; V, 47-48
Entrée des Gaulois dans Rome
[5,41] (XLI) (1) Romae interim satis iam
omnibus, ut in tali re, ad tuendam arcem
compositis, turba seniorum domos regressi
aduentum hostium obstinato ad mortem
animo exspectabant. (2) Qui eorum curules
gesserant
magistratus,
ut
in
fortunae
pristinae
honorumque
aut
uirtutis
insignibus morerentur, quae augustissima
uestis
est
tensas
ducentibus
triumphantibusue,
ea
uestiti
medio
aedium eburneis sellis sedere. (3) Sunt qui
M-
Folio
pontifice
maximo
praefante
carmen
deuouisse
eos
se
pro
patria
Quiritibusque Romanis tradant. (4) Galli et
quia
interposita
nocte
a
contentione
pugnae remiserant animos et quod nec in
acie ancipiti usquam certauerant proelio
nec tum impetu aut ui capiebant urbem,
sine ira, sine ardore animorum ingressi
postero die urbem patente Collina porta in
forum perueniunt, circumferentes oculos
ad templa deum arcemque solam belli
speciem tenentem. (5) Inde, modico relicto
praesidio ne quis in dissipatos ex arce aut
Capitolio
impetus
fieret,
dilapsi
ad
praedam uacuis occursu hominum uiis,
pars in proxima quaeque tectorum agmine
ruunt, pars ultima, uelut ea demum intacta
et referta praeda, petunt; (6) inde rursus
ipsa solitudine absterriti, ne qua fraus
hostilis uagos exciperet, in forum ac
propinqua foro loca conglobati redibant;
(7) ubi eos, plebis aedificiis obseratis,
patentibus atriis principum, maior prope
cunctatio tenebat aperta quam clausa
inuadendi; (8) adeo haud secus quam
[5,41](1)
Cependant
à
Rome,
toutes
les
précautions une fois prises, autant que
possible, pour la défense de la citadelle, les
vieillards,
rentrés
dans
leurs
maisons,
attendaient, résignés à la mort, l'arrivée de
l'ennemi; (2) et ceux qui avaient rempli des
magistratures curules, voulant mourir dans
les insignes de leur fortune passée, de leurs
honneurs et de leur courage, revêtirent la
robe solennelle que portaient les chefs des
cérémonies religieuses ou les triomphateurs,
et se placèrent au milieu de leurs maisons,
sur leurs sièges d'ivoire. (3) Quelques-uns
même rapportent que, par une formule que
leur dicta le grand pontife Marcus Folius, ils
se dévouèrent pour la patrie et pour les
citoyens de Rome. (4) Pour les Gaulois,
comme l'intervalle d'une nuit avait calmé
chez eux l'irritation du combat, que nulle
part on ne leur avait disputé la victoire, et
qu'alors ils ne prenaient point Rome d'assaut
et par force, ils y entrèrent le lendemain sans
colère, sans emportement, par la porte
Colline, laissée ouverte, et arrivèrent au
forum, promenant leurs regards sur les
temples des dieux et la citadelle qui, seule,
présentait quelque appareil de guerre. (5)
Puis, ayant laissé près de la forteresse un
détachement peu nombreux pour veiller à ce
qu'on ne fît point de sortie pendant leur
dispersion, ils se répandent pour piller dans
les rues où ils ne rencontrent personne : les
uns se précipitent en foule dans les premières
maisons, les autres courent vers les plus
éloignées, les croyant encore intactes et
remplies de butin. (6) Mais bientôt, effrayés
de cette solitude, craignant que l'ennemi ne
leur tendit quelque piège pendant qu'ils
erraient çà et là, ils revenaient par troupes au
forum et dans les lieux environnants. (7) Là,
trouvant les maisons des plébéiens fermées
avec soin, et les cours intérieures des
maisons
patriciennes
tout
ouvertes,
ils
hésitaient encore plus à mettre le pied dans
celles-ci qu'à entrer de force dans les autres.
(8) Ils éprouvaient une sorte de respect
religieux à l'aspect de ces nobles vieillards
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin