Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Transition : Naissance des mathématiques grecques

De
3 pages

Transition : Naissance des mathématiques grecques

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 126
Signaler un abus
Transition : Naissance des mathématiques grecques Voir [ 4], [ 5], [ 8], [ 10], [ 11],[ 21] et[ 23] 1)Le monde Egéen avant l’apparition des cités étatsLe monde Egéens’étale entre la Grèce, la Turquie actuelle, les îles (Crète inclus). Peuplé depuis le paléolithique inférieur (-200 000), on trouve de céramiques dès e e le VImillénaire. Ces premiers habitants se déplacent dès le IIImillénaire d’île en île et s’orientent vers le commerce maritime compte tenu des maigres ressources des îles et de l‘inhospitalité de l’intérieur des terres.
Plusieurs civilisations verront le jour : Minoenne (de -1900 à -1500) Comme en Mésopotamie, les documents comptables sont rédigéssur des tablettes d’argile à l’aide d’une écriture pictographique, puis d’un nouveau système d’écriture, appeléLinéaire A, indéchiffrable pour le moment. Les diverses tablettes retrouvées attestent des relations commerciales avec la Mésopotamie et l’Egypte.Mycénienne (de -1650 à -1230) Les échanges commerciaux s’intensifient et une nouvelle écriture apparaît, appelée linéaire B (décryptée en 1952). Nous avons le précieux témoignage de cette civilisation dans l’Iliade et l’Odyssée d’Homère. Dans la période-2000/-1500 commencent des infiltrations des peuples balkaniques, probablement d’origine indo-européenne, qui vont fusionner avec les indigènes.
A partir de -1230, le monde Egéen entre dans une période obscure de troubles et d’instabilité.L'alphabet grecnous connaissons aujourd'hui apparaît après les que e e « sièclesobscurs »(XII auVIII siècleav. J.-C.)la période c'est-à-dire entre la chute des Mycéniens et le début de la civilisation grecque proprement dite (-776). Le plus important changement qu'apporte ce nouvel alphabet par rapport à l'ancien système vient du fait qu'il adapte l'alphabet phénicien: il introduit l'écriture des voyelles, sans lesquelles le grec serait illisible. Au départ, il existe plusieurs variantes de «l'alphabet grec», dont les plus importantes sont l'alphabet grec occidentalet l'alphabet orientalionien, qui finira par s'imposer. L'alphabet occidental a donné naissance à l'ancien alphabetitalique, et, ainsi, à l'alphabet latin, alors que l'oriental a donné l'alphabet grec actuel. Chaque lettre de l'alphabet phénicienpar un mot débutantest nommée par le son représenté par cette lettre. Ainsi,alep, qui signifie «taureau », donne son nom à la première lettre de l'alphabet,betmaison ») («donne son nom à la deuxième lettre, et ainsi de suite. Les Grecs, en adoptant ces lettres, ont maintenu le nom phénicien des lettres, ou l'ont un peu modifié : alephest devenuálpha,bet,b ta,gimel,gámma,etc. Ces noms empruntés n'ont aucun sens en grec. En revanche, certains signes ajoutés ou modifiés par les Grecs ont un nom qui fait sens :òmikrónveut dire « petit O », etmégaveut dire « grand O ».
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin