Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Version PDF (1,7 Mo) - Untitled

65 pages

Version PDF (1,7 Mo) - Untitled

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 151
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

dÉPARTEMENT d'ÉTAT dES ÉTATS-UNIS / FÉVRIER 2009 VolUME 14 / NUMÉRo 2 httpsu.athlmwwa./:w/.gcarimeliub/pov/snoitaclanruoje Programmes d'information internationale Coordonnateur Jeremy Curtin Directeur de la publication Jonathan Margolis Conception George Clack Rédacteur en chef Richard Huckaby Directrice de la rédaction Lea Terhune Chef de la production Chris Larson Chef adjointe de la production Sylvia Scott Version Internet Janine Perry Révision Rosalie Targonski Photographies Ann Monroe Jacobs Page de couverture Timothy Brown Illustration de la page de couverture Phillip Hua Documentaliste Martin Manning Traduction Service linguistique IIP/AF Ma uette de la version fran aise Africa Regional Services, Paris 4  3Photo de couverture - Quelques-uns 5des auteurs qui ont contribué à ce   6 1) Susan Power ; 2) Jennifernuméro : 2 3) Gerald Early ; 4) le regretté ;8. Lee  17Agha Shahid Ali (version anglaise uniquement) ; 5) Diana Abu-Jaber ; 6) Tayari Jones ; et 7) Ha Jin. L'ar tiste qui a réalisé la page de couverture est un Américain né au Viêt-Nam qui vit et travaille à San Francisco. Crédits photos : Agha Shahid Ali, avec l'aimable autorisation de David H. Bain, Middlebury College, Middlebury, Vermont; Diana Abu-Jaber © AP Images/Greg Wahl-Stephens; Tayari Jones, avec l'autorisation de Lillian Bertram ; Ha Jin © AP Images/ Vincent Yu ; autorisation de Susan Power ; Jennifer 8. Lee, photo de Nina Subin, avec l'autorisation de Twelve Publishing; Gerald Early, avec l'autorisation de l'université Washington de Saint-Louis (Missouri).
Le Bureau des ro formation internationale du départemenpt d'gÉrtaatm dmees s Édt'aitns-Unis publie une revue électronique mensuelle sous le logoeJournal USA. Ces rÉevatuse-s Uenxamine ncto lems mpruinnacuiptéa liens teqruneasttiioonnsa lien taéirnessisant les t is et la que la société, les valeurs, la pensée et les institutions des États-Unis. Publiée d'abord en anglais, la revue mensuelle est suivie d'une version en espagnol, en français, en portugais et en russe. Certains numéros sont également traduits en arabe, en chinois et en persan. Toutes les revues sont cataloguées par volume et par numéro. Les opinions exprimées dans les revues ne représentent pas neércneessmaiernet mdeenst  Élet aptso-iUntn ids.e  Lveu ed éopu alrat epmoleitnitq du'eÉ tdu es gÉouvat d tats-Unis n'est nullement responsable du contenu ou de l'accessibilité des sites Internet indiqués en hyperlien ; seuls les éditeurs de ces sites ont cette responsabilité. Les articles, les photographies et les illustrations publiés dans ces revues ent oduits ou traduits en dehors des Épteautvs-enUtn êist,r es aliubfr emmentiorne perxplicite de droit d'auteur, auquel cas ils ne peuvent être utilisés qu'avec l'autorisation du titulaire du droit d'auteur indiqué dans la revue. Les numéros les plus récents, les archives ainsi que la liste des revues à paraître sont disponibles sous divers formats à l'adresse suivante : http://www.america.gov/publications/ejournalusa.html. Veuillez adresses r Étoautts-e Uconirsr edsep ovnotdraen pcae yas u osuiè bgiee dn eà  la l'ambassade de t rédaction : Editor,eJournal USA IIP/PUBJ U.S. Department of State 301 4th Street SW Washington, DC 20547 États-Unis d'Amérique Courriel : eJournalUSA@state.gov
eJournalUSA
Avant-propos n quête de liberté et de possibilités d avenir, des Gerald Early – l'auteur de « Qu'est-ce que la littérature ' E?s  »s el téc ureéscuirirare nasa rcgein tsatinvdo qeuder edveiseén ed  sennai'mdmamo-frason quirress tel seantnniet tamin cispudet enivec rus selcèis q  créativité, allant de l'esclavage et du mouvement pour les États-Unis d'Amérique. Parmi eux, les écrivains ont raconté droits civils jusqu'à la fiction populaire d'aujourd'hui. leur expérience dans des lettres, des journaux, des poèmes Il estime que « la littérature urbaine a démocratisé la et des livres, du début de la période coloniale jusqu'à nos littérature afro-américaine et en a élargi la portée et le jours. « Nous sommes une nation faite de multiples voix », contenu ». Pour les écrivains afro-américains Tayari Jones écrit Marie Arana dans son essai. Tel est le thème de ce et Randall Kenan, ce sont leurs racines profondément numéro d'eJournal USA dans le Sud des États-Unis qui donnent à leurs ancréessur la littérature multiculturelle : il s'agit de montrer comment des écrivains d'origines œuvres un parfum spécifiquement régional. ethniques diverses ont enrichi la société américaine par leur Akhil Sharma raconte comment son écriture a été contribution artistique influencée par son et culturelle qui favorise biculturalisme et par la compréhension Ernest Hemingway. mutuelle. « Parce que cette Les nouveaux vague d'immigration venus expriment parfois asiatique a éveillé leur solitude, comme au sein de la société cet immigrant chinois américaine une certaine anonyme qui, au début curiosité au sujet des duxxe asiatiques, famillessiècle, a gravé un poème nostalgique sur les j'ai eu la chance que d' baraquement mes livres soient lus », murs un du centre d'immigration écrit-il. Persis Karim d'Angel Island, près de et Diana Abu-Jaber, San Francisco : d'origine iranienne et le vent d'ouest agitearabe, respectivement, mes minces vêtements.racontent comment Sur la colline seils ont concilié deux trouve un haut bâtimentcultures au sein de leur dont une pièce est faite ; tandispropre famille de bois.que Jennifer 8. Lee Je voudrais pouvoirdécrit l'assimilation partir loin sur un nuage, retrouver ma femme et mon fils.culturelle américaine comme un récit présenté dans un Des difficultés surgissent inévitablement à mesure que fortune cookie, [ces biscuits contenant un message qu'on les immigrants s'adaptent à leur nouvelle vie dans leur pays sert après le repas dans les restaurants chinois des États-d'accueil, et à une nouvelle langue, et font connaissance Unis]. Ces auteurs, et d'autres, expliquent en quoi ils avec leurs nouveaux voisins. Les articles de ce numéro se sentent chez eux en Amérique tout en retenant les examinent ce processus d'assimilation mutuelle, ainsi spécificités de leur culture d'origine. que les échanges qui ouvrent les esprits, toutes origines Plus que jamais, les Américains veulent participer au ethniques confondues. multiculturalisme, que ce soit en appréciant de la musique Ha Jin, Immaculée Ilibargiza et Lara Vapnyar ont ou des œuvres d'art ou en découvrant une cuisine étrangère immigré relativement récemment et ont choisi l'anglais – – et en se liant d'amitié par la même occasion avec le leur seconde langue – pour écrire sur leur patrie d'origine restaurateur arabe, coréen ou guatémaltèque. Souvent, ils et leur nouveau pays d'accueil. se plongent simplement dans les cultures étrangères pleines Ofelia Zepeda et Susan Power, descendantes des de vie évoquées dans les pages d'un livre.nations autochtones américaines, – les premiers habitants des Amériques – s'inspirent quant à elles des traditions la rédaction anciennes de leur tribu. eJournalUSA1
4 7 10 14 17
dÉPARTEMENT d'ÉTAT dES ÉTATS-UNIS / FÉVRIER 2009/ Vol UME 14 / NUMÉRo4 2 http://www.america.gov/publications/ejournals.html La littérature multiculturelle contemporaine aux États-Unis
AvAnt-proposLesAmérindiens Notre pays parle de multiples voix21La passerelle réconciliatrice des sang-Mariearanamêlé : perspective amérindienne Aux États-Unis, la diversité a donné naissance à unesusanPower littérature pleine de vitalité. Une jeune fille descendante d'Amérindiens et d'Écossais, Irlandais et Anglais, réconcilie son LesAfro-AméricAinsbiculturalisme grâce aux histoires traditionnelles que contait sa mère amérindienne. La littérature à la croisée des chemins TayariJones24La valeur poétique du simple souvenir La croisée des chemins est un endroit sacré où leofeliazePeda monde des mortels et celui des esprits se chevauchent La poétesse Ofelia Zepeda s'inspire de ses mémoires et où la littérature afro-américaine côtoie la nature d'enfance et de la langue O'odham de sa nation transcendante, universelle de l'art. indienne Tohono. Le chien fantôme ou comment j'ai25« Pulling » Down the Clouds composé mon premier romanofeliazePeda randallKenan L'atmosphère de la Caroline du Nord et des bribes26L'Indien le plus coriace du monde d'anciennes légendes imprègnent l'œuvre de cetsherManalexie enfant du pays. La vie sur une réserve indienne et les relations entre un père et son fils sont les thèmes de ces scènes. Du Rwanda aux États-Unis : l'écriture en tant qu'agent de transformation28Enseigner l'art d'être humain : le conte iMaMlécueilibargizaautochtone oral se porte bien L'écriture a aidé cette survivante du génocideleaTerhune rwandais de 1994 à surmonter l'horreur de son L'art traditionnel du conte perdure dans les expérience vécue et à pardonner à ses persécuteurs. communautés amérindiennes d'aujourd'hui. Deux conteuses, interrogées par Lea Terhune, expliquent Qu'est-ce que la littérature afro-comment les contes enseignent des leçons essentielles américaine ?de moralité et d'humanité. geraldearly La fiction urbaine est peut-être le signe d'une nouvelle maturité et de l'élargissement de la portée de la littérature afro-américaine.
eJournalUSA2
LesAsio-AméricAinsLesmoyen-orientAux et Les sud-AsiAtiques 32 américain »Le « cookie fortune Jennifer 8. lee41Attraper les nuages Contrairement à ce que pensent de nombreuxdianaabu-Jaber Américains, les fortune cookies ne viennent pas de Ses origines à moitié arabes signifient pour elle une Chine. vie riche en nourriture et en personnages fascinants, mais aussi un sentiment d'être différente tout en 35Mes amis les livresétant complètement américaine. bichMinhnguyen Les grands écrivains ont aidé cette jeune immigrante45La création littéraire dans une vietnamienne à maîtriser la culture américaine et àperspective multiethnique devenir elle-même écrivaine.PersisKariM Cette Californienne née d'un père iranien et d'une 36La langue de la trahisonmère française est devenue passionnée par son haJinhéritage persan et s'est donné pour mission de Écrire dans une seconde langue est à la fois un défi et l'explorer. une affirmation – et une façon de suivre son propre chemin.48L'expérience d'un écrivain indien aKhilsharMa LesLAtino-AméricAinsL'immigration, la culture sud-asiatique, la chance et Ernest Hemingway sont des événements qui 38Nouveaux contes d'immigrants : Junotjalonnent le parcours de cet écrivain. Díaz et la fiction littéraire afro-latino-américaine50Ce qui a influencé mon œuvre glendacarPioTaMiMansary L'écrivain Junot Díaz ouvre de nouveaux horizons La poésie, les légendes et les anciens livres illustrés de en naviguant entre ses influences afro-latines et son l'Afghanistan ont stimulé l'imagination de cet auteur identité américaine forgée dans les zones urbaines du américain d'origine afghane. New Jersey. 52 » Dacca Gauzes« The  40Lost City Radioaghashahidali danielalarcón Les troubles menacent une tranquille bourgade fictiveLesrusso-AméricAins d'Amérique latine. 53Soixante-neuf cents garyshTeyngarT Pour une famille d'immigrants russes, un voyage à Disneyland se transforme en conflit de générations entre les défenseurs de l'ancienne culture et ceux qui ont adopté celle du Nouveau Monde. 56Mes coups de foudre littéraires laraVaPnyar Tchekhov a été et demeure le grand amour littéraire de cette écrivaine. 58Documentation complémentaire
eJournalUSA3
Notre pays parle de multiples voix Marie Arana
Un Américain sur quatre a des racines profondes dans une culture étrangère et de ces divers patrimoines est née une littérature américaine pleine de vitalité. Marie Arana est l'auteure d'une biographie, American Chica, et de deux romans,CellophaneetLima Lights. Elle est également l'éditrice du recueil d'essaisThe Writing Life. N diversité usoom ss mesèrteif d sral erey umph5-19(196 «n[96 )uo sler ou jpre-ic v tnediséH trebuH américaine » a dit un « sommes] une Amérique enrichie par les multiples fibres dont elle est tissée ». Cela n'a jamais été plus vrai qu'aujourd'hui. De nos jours, plus d'un Américain sur quatre a des racines profondes dans une culture étrangère ; plus d'un sur cinq est né à l'étranger ou de parents immigrants. Nous sommes un pays qui parle de multiples voix, qui a des myriades d'histoires – nous sommes un foyer de possibilités artistiques. Il n'est pas étonnant que de ce panachage de cultures diverses soit née une nouvelle littérature américaine. La naissance de la littérature américaine multiculturelle n'a pas été facile ; un rien aurait pu arrêter sa croissance, mais elle a eu la chance de grandir dans un pays ayant un sens assez souple de son identité. Même les romans fondateurs de Mark Twain, de William Faulkner et de F. Scott Fitzgerald donnent trois images entièrement différentes de l'Amérique. Mais dès les années 50, un écrivain différent est apparu, un écrivain qui n'essayait pas de donner une image d'ensemble de son pays, mais dont les ouvrages étaient empreints d'une sensibilité ethnique spécifique. Il y a d'abord eu Saul Bellow et Bernard Malamud et leurs romans profondément judéo-américains, puis Ralph Ellison avec son histoire poignante de racisme, L'homme invisible. La littérature de l'Amérique noire avait commencé une centaine d'années auparavant avec les récits de Frederick Douglass. Après l'interdiction de l'esclavage, la rhétorique enflammée de W.E.B. Du Bois a fait place aux images frappantes de Langston Hughes et aux œuvres majeures de James Baldwin, Richard Wright et Gwendolyn Brooks. Mais ce n'est qu'à partir des années 70 que les voix noires ont commencé à se faire entendre
La romancière, éditrice et critique littéraire Marie Arana. dans le concert de l'Amérique littéraire : avec Toni Morrison, Alice Walker, Ishmael Reed, Maya Angelou et Jamaica Kincaid, leur littérature singulière a atteint le grand public. combLer Le fossé cuLtureL Mais il a fallu attendre encore quelques années pour qu'apparaisse une littérature multiculturelle dépassant l'Amérique blanche et noire. La nouvelle vague est arrivée en 1976 avec le best seller de Maxine Hong Kingston, The Woman Warrior, biographie extrêmement inventive qui osait parler de manière entièrement nouvelle. Rempli de fantômes d'ancêtres chinois, l'ouvrage brisait toutes les règles, mélangeait le rêve et la réalité, jonglait avec
eJournalUSA4
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin