Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

World education forum; l'utilisation de nouvelles technologies et

De
71 pages
Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 1
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

Forumr, SénégDakarva 2 li2 la82-6000 mondial sur l’éducation LÉducation pour tous Bilan à lan 2000
Lutilisation de nouvelles technologies et de systèmes denseignement rentables dans léducation de base
ForumDar,ka0vril 2002 -682a S négéla  mondial sur léducation
tous
É T U D E S T H É M A T I Q U E S L’utilisation de nouvelles technologies et de systèmes d’enseignement rentables dans léducation de base
Étude coordonnée par le Département pour le développement international (Royaume-Uni)
Hilary Perraton, Charlotte Creed
L’utilisation de nouvelles technologies et de systèmes d’enseignement rentables dans l’éducation de base Cette étude thématique a initialement été publiée par l’UNESCO pour le Forum consultatif international sur l’éducation pour tous, dans le cadre du Bilan à l’an 2000. Ce Bilan était destiné à préparer le Forum mondial sur l’éducation qui s’est tenu à Dakar en avril 2000. Le présent document est une réédition de l’étude originale, avec quelques modifications éditoriales mineures. Les appellations employées dans cette publication et la présentation des données qui y figurent n’impliquent de la part de l’UNESCO aucune prise de position quant au statut juridique des pays, territoires, villes ou zones, ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites. Les idées et les opinions exprimées dans cet ouvrage sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement les vues de l’UNESCO.
Pour tout complément d’information, prière de s’adresser à : UNESCO 7, place de Fontenoy 75352 Paris 07 SP France Téléphone : +33 (0) 1 45 68 10 00 Fax : +33 (0) 1 45 68 56 29 Mél : efa@unesco.org Site web : www.unesco.org
Coordination 1reédition (version anglaise)Warren L. MELLORassisté par Olve HOLAAS Coordination 2eéditionUlrika PEPPLERBARRY Révision version françaiseFrançoise BOUILLÉ Conception graphiqueSylvaine BAEYENS Impression GRAPHOPRINT
Tous droits réservés. Imprimé en France 2001 ED.2001/WS/20
silituLseuqitamllveou nden ioat théudesÉtnemeer tsnengiensdaé labnts lelogoei sset cenhstèmes det de syonticadusebae  d
Sommaire
Études thématiques L’utilisation de nouvelles technologies et de systèmes d’enseignement rentables dans l’éducation de base
I. Introduction générale 3 Les principes............................................................... ................................................................ ............................................................... ................................................................ .....3 Définition de termes............................................................... ................................................................ ............................................................... ........................................3 Limites et méthodologie............................................................... ................................................................ ............................................................... ..........................4 Structure de l'étude............................................................... ................................................................ ............................................................... ............................................4 II. Aperçu de la situation en 1990 5 Le système éducatif parallèle............................................................... ................................................................ ............................................................... ...........5 L’amélioration de la qualité de l’enseignement scolaire............................................................... ..............................................6 L’éducation des adultes et la vulgarisation............................................................... ................................................................ ..........................6 La formation des enseignants............................................................... ................................................................ ............................................................... ........7 Les universités ouvertes et l’éducation de base............................................................... ................................................................ ........7 L’informatique............................................................... ................................................................ ............................................................... ................................................................8 Les organisations spécialisées............................................................... ................................................................ ............................................................... ..........8 Conclusion............................................................... ................................................................ ............................................................... ................................................................ ...........8 III. Faits marquants et évolution sociale et technologique au cours de la période 1990-2000 9 L’évolution de l’éducation dans le monde............................................................... ................................................................ ..........................9 Les critères pesant sur les choix technologiques............................................................... ...............................................................10 L’évolution vers la numérisation............................................................... ................................................................ ...........10 Libéralisation et désintégration des moyens de communication..............................................11 Les méthodologies participatives dans la communication au service du développement............................................................... ................................................................ ................................................12 Le statut général de l’apprentissage ouvert et à distance............................................................... ......12 Les technologies et leur application............................................................... ................................................................ ...........................................12 L’informatique............................................................... ................................................................ ............................................................... ...........................................................13 Pourquoi recourir à l’outil informatique ?............................................................... ..................................................13 Les stratégies ouvrant l’accès à l’informatique............................................................... ....................................14 L’Internet au service du soutien professionnel............................................................... ....................................15 La radiotélédiffusion............................................................... ................................................................ ............................................................... ....................................16 L’enseignement direct en classe : la radio interactive............................................................... ..................16 Les émissions scolaires............................................................... ................................................................ .......................................16 Les émissions éducatives pour enfants non formelles............................................................... ..............17 Les nouvelles technologies et l’éducation à distance............................................................... ...............................................18 Synthèse............................................................... ................................................................ ............................................................... ................................................................ ...............18 IV. Les publics visés et les programmes 19 Les enfants et les adolescents à l’école............................................................... ................................................................ ..................................19 L’informatique............................................................... ................................................................ ..............................................................19 Les technologies éducatives en classe............................................................... ...........................................................22 La radiotélédiffusion............................................................... ................................................................ ............................................22 Les enfants et les adolescents non scolarisés............................................................... ................................................................ ............24 Les systèmes secondaires parallèles............................................................... ................................................................ ...24 Les approches fondées sur la collectivité............................................................... ...................................................27 Les campagnes médiatiques sur la santé............................................................... ...................................................27 Les enfants et les adolescents marginalisés............................................................... ................................................................ ...................28 L’informatique............................................................... ................................................................ ..............................................................28 La radiotélédiffusion et l’éducation à distance............................................................... ..................................28 L’action sociale............................................................... ................................................................ .............................................................29
Études thématiques L’utilisation de nouvelles technologies et de systèmes d’enseignement rentables dans l’éducation de base
2
L’éducation de base des adultes............................................................... ................................................................ .........................................................30 Les technologies de l’information et de la communication (TIC)...........................................30 La radiotélédiffusion............................................................... ................................................................ ............................................31 L’éducation à distance............................................................... ................................................................ .......................................32 Les intermédiaires : les enseignants............................................................... ................................................................ ...............................................33 Les cours de formation des enseignants............................................................... .....................................................34 La formation des enseignants fondée sur les ressources............................................................... ........36 Conclusion............................................................... ................................................................ ............................................................... ........37 Les intermédiaires : les travailleurs dans le domaine de la santé............................................................... ........38 Les TIC dans l’accès aux ressources et l’éducation en matière de santé............................38 Les émissions radiophoniques et télévisées............................................................... ............................................38 L’enseignement à distance............................................................... ................................................................ .............................39 Les agents de vulgarisation agricole............................................................... ................................................................ .............................................39 Les technologies de l’information et de la communication (TIC)...........................................40 La radiotélédiffusion............................................................... ................................................................ ............................................40 L’enseignement à distance............................................................... ................................................................ .............................40 Synthèse............................................................... ................................................................ ............................................................... ................................................................ ...............41 V. L’évaluation de l’expérience 41 Les résultats............................................................... ................................................................ ............................................................... ................................................................ ...41 Accès et équité............................................................... ................................................................ ...........................................................41 L’amélioration de la qualité de l’éducation............................................................... ..............................................42 Les changements dans les programmes scolaires............................................................... ...........................42 Les coûts............................................................... ................................................................ ............................................................... ................................................................ .............43 Les dépenses dans les faits............................................................... ................................................................ ...........................43 Les choix technologiques et leurs coûts............................................................... ....................................................45 Les conditions de réussite............................................................... ................................................................ ............................................................... ................45 L’informatique............................................................... ................................................................ ..............................................................46 Les émissions diffusées sur les ondes............................................................... ..............................................................47 L’éducation à distance............................................................... ................................................................ .......................................47 Les accords en matière de financement............................................................... ................................................................ ..............................48 VI. Les tendances pour 2000-2010 49 Rattraper le retard en brûlant les étapes............................................................... ................................................................ ...........................50 Les nécessaires politiques de consolidation............................................................... ................................................................ ................51 Cours, logiciels, formation et évaluation............................................................... ................................................................ ...........................52 Conclusion............................................................... ................................................................ ............................................................... ................................................................ ......52 Bibliographie 54 Liste des tableaux 1. Quelques usages de la technologie de l’information et de la communication. . . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . . 59 2. Quelques-uns des projets de télé-enseignement et de technologie en Afrique et en Amérique latine............................................................... ................................................................ ..........................................................59 3. Évolution de la scolarisation, par degré d’enseignement et par sexe, 1980-1996  .. . . . . . . . . . . . . . . . . . .60 4. Les moyens d’ouvrir aux enfants l’accès aux TIC............................................................... ................................................................ .....60 5. Différentes stratégies d’émissions radiophoniques ou télévisées à l’intention des écoliers. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . ..  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . . 61 6. Différents types de liaisons entre écoles par l’Internet............................................................... .................................................61 7. Instruction radiophonique interactive............................................................... ................................................................ .........................................62 8. Différentes stratégies de campagnes de santé pour la jeunesse............................................................... ................63  9. Les intermédiaires : les travailleurs sociaux dans le domaine de la santé. . . . . . . .  . . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . .. . . . . . . .  . . . . . . . .63 10. Les intermédiaires : les agents de vulgarisation agricole............................................................... ............................................64  11. Quelques chiffres sur les inscriptions hors circuit scolaire............................................................... ....................................64 12. Coûts et effets de certains projets de formation d’enseignants............................................................... .................65 13. Coûts comparés de la technologie à l’école............................................................... ................................................................ .....................66 14. Coût de certains projets d’éducation de base pour adultes............................................................... ............................66 15. Choix et coûts technologiques............................................................... ................................................................ ............................................................... ....67
Études thématiques L’utilisation de nouvelles technologies et de systèmes d’enseignement rentables dans l’éducation de base
3
Définition de termes Les définitions qui suivent, issues de diverses sources, sont attestées par l’usage. Latechnologie éducativeest la planification systématique de l’enseignement et de l’apprentissage dans un processus qui compare le degré de pertinence des méthodologies alter-natives comme autant de moyens de réaliser des objectifs donnés en matière d’apprentissage. Legienemtntélé-ense, ou éducation à distance, est un méca-nisme éducatif où une importante part de l’enseignement échoit à une personne éloignée de l’élève soit dans l’espace, soit dans le temps, soit dans les deux. L’apprentissage ouvertest une activité éducative organisée, fondée sur l’emploi de documents d’enseignement, et où les contraintes pesant sur l’étude sont réduites au minimum en termes d’accès, de temps et d’espace, de rythme, de méthode d’étude, ou de plusieurs de ces aspects simulta-nément. L’apprentissage assisté par ordinateurest l’emploi d’ordina-teurs dans l’éducation, que ce soit pour des programmes d’instruction ou pour faciliter la communication entre l’ap-prenant et son éducateur, ou encore pour permettre aux élèves d’avoir accès à des sources d’information à distance. Latélématiqueest le mariage des télécommunications et de l’informatique. Lesnouvelles technologies de l’information, et les technolo-gies de l’information et de la communication, sont syno-nymes de télématique. L’enseignement ouvert et à distanceenglobe à la fois le télé-enseignement, l’apprentissage ouvert et l’usage de la télé-matique dans l’éducation. Dans la pratique, le choix terminologique est déterminé par la géographie. En Amérique du Nord, l’expressiondistance educa-tion(éducation à distance, ou télé-enseignement) désignera généralement l’emploi de la visioconférence et de la télécon-versation assistée par ordinateur, tandis qu’en Afrique, en Asie et en Europe elle sera plutôt employée pour parler des méthodes d’enseignement utilisant des documents imprimés et la radiotélédiffusion. L’apprentissage ouvert, qui revendique implicitement l’accès ouvert, est plus pratiqué dans les pays industrialisés que dans les pays en développement. L’expression apprentissage ouvert et à distancea été adoptée par la Commis-sion européenne, qui l’applique aux projets susceptibles d’atti-rer des financements. Naturellement, l’emploi de cette expres-sion s’est généralisé en Europe. La Déclaration mondiale sur l’éducation pour tous, adoptée à Jomtien (Thaïlande) en 1990, définissait les besoins éducatifs fondamentaux. Nous employons l’expressionéducation de base (ouéducation fondamentale) pour désigner tout service éduca-tif qui a vocation à les satisfaire :
Les principes Nous partons de trois principes. Premièrement, rien ne peut remplacer l’école. Les enfants ont besoin d’apprendre dans un contexte social, et il est indiscutable que les personnes qui ne fréquentent pas l’école se trouvent désavantagées par rapport aux personnes scolarisées. Il s’ensuit que le rôle premier des diverses technologies est de renforcer l’école et non de créer un système qui entre en concurrence avec elle. Il faut prendre soin de ne pas mettre en péril le système scolaire en vigueur en détournant des ressources qui lui sont précieuses. Mais, et c’est le deuxième principe, beaucoup d’adultes et certains enfants ne peuvent pas aller à l’école. Les technologies peuvent alors avoir un rôle à jouer en répondant à leurs besoins. En troisième lieu, il n’est pas absurde d’envisager les technologies de manière globale – des procédés d’impression à la radio, en passant par l’informatique –, d’une part, parce que les distinctions tech-niques s’estompent mutuellement et, d’autre part, parce que, à l’heure de prendre des décisions en matière d’affectation des ressources, les décideurs se demandent souvent s’il ne vaut pas mieux, au lieu de compliquer les choses avec ces technologies – et, le cas échéant, de devoir choisir parmi elles –, de s’en tenir aux salaires des enseignants, à la bonne vieille craie et à quelques manuels. Cela étant, une distinction utile et pratique oppose la production de livres destinés aux écoles et ces autres technologies. Le secteur du livre est bien implanté, bien com-pris, et il jouit d’un confortable débouché dans le système édu-catif. Les autres technologies, plus récentes et plus complexes,
Pendant plusieurs siècles, l’éducation, c’étaient des personnes qui parlent et des personnes qui écoutent : des enseignants qui parlent à leurs élèves, des élèves qui écoutent leurs enseignants, voire des enseignants qui écoutent leurs élèves. L’invention du premier alphabet du monde en Grèce, suivie un millénaire et demi plus tard par l’invention de l’imprimerie en Chine, en Corée puis en Allemagne, allait permettre qu’aujourd’hui les élèves les plus favorisés disposent aussi de tableaux et de livres. Au cours des cent cinquante dernières années, les nouvelles technologies de la communication ont ouvert de nouvelles perspectives. Le chemin de fer et l’automobile permettent aux enseignants de se déplacer, ce qui élargit l’enceinte de l’univer-sité jusqu’aux confins de l’État. La poste, bon marché et rapide, et la baisse du coût du papier ont rendu possible l’éducation par correspondance. Il y a eu ensuite l’avènement des émissions radiophoniques et audiovisuelles éducatives. Puis, les ordina-teurs ont fait leur entrée dans les salles de cours. Des expé-riences riches et variées ont donné naissance à une profusion de termes : télématique, technologies éducatives, nouvelles technologies de l’information et de la communication, appren-tissage ouvert, télé-enseignement, apprentissage assisté par ordinateur, pour ne citer que ceux-là. L’objectif est ici de pré-senter et d’évaluer l’usage de ces technologies au service de l’éducation de base.
I. Introduction générale
 marsontten ed rap seéuqs ceenrgvedis te nuq ipodponioisceptiqupo-sent uohtsaise sene ts.te
Études thématiques L’utilisation de nouvelles technologies et de systèmes d’enseignement rentables dans l’éducation de base
4
[Les besoins éducatifs fondamentaux] concernent aussi bien les outils d’apprentissage essentiels (lecture, écriture, expression orale, calcul, résolution de problèmes) que les contenus éducatifs fondamentaux (connaissances, aptitudes, valeurs, attitudes) dont l’être humain a besoin pour survivre, pour développer toutes ses facultés, pour vivre et travailler dans la dignité, pour participer pleinement au dévelop-pement, pour améliorer la qualité de son existence, pour prendre des décisions éclairées et pour continuer à apprendre. Le champ des besoins éducatifs fondamentaux et la manière dont il convient d’y répondre varient selon les pays et les cultures, et évoluent inévitable-ment au fil du temps (Déclaration mondiale sur l’éducation pour tous, art. 1, par. 1). Par éducation de base, nous entendons le niveau primaire, ainsi que le premier cycle du niveau secondaire, là où elle rejoint l’éducation universelle, et les programmes d’équivalence extra-scolaires. Au sens large, l’éducation de base comprendra égale-ment des activités non formelles destinées à des adultes et allant du travail d’alphabétisation jusqu’à certaines des activi-tés des organismes de vulgarisation.
Limites et méthodologie Des limites doivent être imposées dans une étude de cette ampleur. Nous avons ainsi exclu de notre propos l’emploi de la technologie dans la gestion de l’éducation de base (tant au niveau des ministères de l’éducation que dans les écoles) et dans l’enseignement extrascolaire privé. Les données ayant servi à l’analyse thématique de l’évolution de la situation pour la période 1990-2000 sont issues de diverses sources, dont les principales sont les suivantes : des renseignements fournis par certains groupes consulta-tifs techniques régionaux de l’UNESCO ; des études et recherches sur l’Internet sur des bases de don-nées spécialisées, notamment celles du Centre international pour la formation à distance (ICDL), le fonds spécialisé de l’Institut international de vulgarisation (International Extension College), l’ERIC et le Réseau international d’infor-mation sur le développement (IDIN) ; des organisations du Système des Nations Unies, dont l’UNESCO et son Institut international de planification de l’éducation (IIPE), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimen-tation et l’agriculture (FAO), l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Organisation internationale du travail (OIT) et la Banque mondiale ; des bailleurs de fonds bilatéraux, dont le Department for International Development (DfID) du Royaume Uni, -l’Agence des États-Unis pour le développement internatio-nal (USAID), l’Agence canadienne de développement inter-national (ACDI) et l’Agence suédoise de coopération pour le développement international (ASDI) ; des groupes de réflexion et des organisations de recherche-développement, dont l’AED, l’IIR, l’EDC et l’ADEA ;
des contacts avec des organisations professionnelles inter-venant dans le domaine de l’éducation de base, de l’ap-prentissage ouvert et à distance, des technologies de la communication et avec les sociétés de radiotélédiffusion ; des débats et rencontres avec des professionnels sur le ter-rain ; des rapports et publications sur d’autres projets de recherche sur l’éducation de base au sein de la Fondation internationale de recherche sur l’apprentissage ouvert (IRFOL) ; et des organisations intergouvernementales, dont le Secrétariat du Commonwealth et le Commonwealth of Learning (CoL). Tout au long de cette étude, nous nous penchons sur des ques-tions relatives à la parité entre les sexes et à l’accès à la techno-logie pour différents groupes au sein de la société. Si nous nous intéressons principalement aux expériences entreprises dans les pays en développement, nous prenons également en consi-dération le cas des pays industrialisés, à la fois pour y cerner l’ampleur des initiatives menées et du fait de l’intérêt que peu-vent avoir certaines expériences du Nord susceptibles de s’ap-pliquer à des problèmes touchant le Sud.
Structure de l’étude Cette étude passe en revue l’apprentissage ouvert et à distance en faveur de l’éducation de base il y a dix ans (chapitre II), exa-mine et évalue l’état actuel des choses (chapitres III et IV), se penche sur les coûts et les conditions de réussite (chapitre V) et propose ensuite des axes de développement pour la décen-nie à venir (chapitre VI). De manière à replacer le sujet dans son contexte, on peut distinguer plusieurs usages différents d’ap-prentissage ouvert et à distance pour soutenir l’éducation de base. On peut classer ces usages dans les huit groupes présen-tés au tableau 1. L’informatique fournit une partie des ensei-gnements au programme scolaire, bien que de manière limitée dans le primaire, depuis plus de dix ans. Plus récemment, l’ou-til informatique a servi de moyen de communication avec l’ac-cès à des bases de données et l’établissement de ponts entre les écoles. La radiotélédiffusion et l’audiovisuel à l’école, qui sont des pratiques plus anciennes, suscitent peu d’intérêt dans la sphère de la recherche. L’instruction radiophonique interactive est une variante, parrainée par l’USAID, qui s’est révélée efficace mais pas toujours durable. Les techniques d’apprentissage ouvert, qui dépendent essentiellement pour une grande partie d’entre elles de documents imprimés ou radiodiffusés, voire les deux, sont largement employées dans le primaire sur une échelle modeste et, dans quelques pays, sur une bien plus grande échelle, même si le secondaire dispose d’une plus riche expérience en la matière que le primaire. L’éducation à distance est appliquée à la formation des enseignants, et on commence également à utiliser les technologies de l’Internet pour soutenir celle-ci. Enfin, des organisations de vulgarisation et des organi-sations non gouvernementales se servent des technologies pour toute une série de divers programmes d’éducation non formelle.