La lecture en ligne est gratuite
Télécharger
Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg
PROJET DE FIN D’ETUDES Auteur: Mathieu GASCHENPromotion: GC 2007 Titre: LGV Rhin Rhône – Lots B2/B3/B4Soutenance: le 18 juin 2007Réalisation des hourdis des viaducs Structure d’accueil: GTM Génie Civil et Services Chantier de la LGV Rhin-Rhône – lots B2/B3/B4 70110 Les MagnyNb de volume(s) : 1Nb de pages : 69 Résumé:Ce Projet de Fin d’Etudes a pour objet l’étude de la réalisation des hourdis en béton de 4 viaducs sur le chantier des lots B2B-B3-B4 de la LGV Rhin-Rhône. D’une longueur totale de 1400m, ces viaducs ont un tablier mixte (charpente métallique et hourdis éton). Le hourdis inférieur est constitué de dalles préfabriquées et le hourdis supérieur est coffré à l’aide d’un équipage mobile. Tout d’abord, un chantier de préfabrication foraine de dalles a été mis en place. Ainsi, l’ensemble des méthodes et des moyens, tant matériels qu’humains, ont été définis dans le but d’optimiser la production des éléments. Puis, une étude de l’équipage mobile, outil coffrant du tablier supérieur, a été réalisée. Ainsi, connaissant les caractéristiques des plots de bétonnage à coffrer, un calcul de la structure de l’outil a été effectué.Mots clés:tablier mixte, hourdis, préfabrication, équipage mobileTraduction : This project has for object the study the realization of 4 bridges on the construction site of the LGV Rhin-Rhône. Of a total length of 1400m, these viaducts have a mixed apron (steel structure and concrete). First of all, a prefabrication construction site of slab was set up. So, all the methods and the means, so material as human, was defined with the aim of optimizing the production of elements. Then, a study of a mobile coffering tool was realized. So, knowing all the characteristics needed to realised the apron, a structural calculation of the tool was made.
SYNTHESE Introduction Sur le chantier des lots B2B-B3-B4 de la LGV Rhin-Rhône, quatre viaducs sont en cours de construction. D’une longueur totale de 1400m, ces viaducs ont un tablier mixte (charpente métallique et hourdis béton) et sont tous conçus selon une géométrie identique. L’entreprise GTM GCS a la charge de la réalisation des hourdis en béton de ces 4 viaducs. La solution technique retenue consiste à : -préfabriquer complètement le hourdis inférieur et le claver sur les semelles inférieures de la charpente -coffrer la partie centrale du hourdis supérieur à l’aide de prédalles -coffrer les encorbellements du hourdis supérieur à l’aide d’équipages mobiles
Prédalle : coffrage perdu du hourdis supérieur Encorbellement coffré à l’aide de l’équipage mobile Hourdis inférieur préfabriqué Vue en perspective du tablier des viaducs Le chantier de préfabrication foraineAfin de réaliser les dalles du hourdis inférieur et les prédalles du hourdis supérieur, un chantier de préfabrication foraine de dalles a été mis en place.
Vue aérienne du chantier de préfabrication
Ainsi j’ai travaillé à la conception, la mise en place et le suivi de ce chantier de préfabrication. Ce véritable chantier au sein même du chantier de la LGV a constitué un réel challenge tant au niveau de la réussite financière que du point de vue de la qualité des éléments préfabriqués. Il s’agit alors de connaître précisément la géométrie des éléments à préfabriquer, afin de concevoir un outil de coffrage performant. Pour se faire, 3 tables de préfabrication de dimensions 7mx20m ont été mises en place. Cette disposition permet de réaliser chaque jour 7 dalles et 7 prédalles. Puis une installation de chantier adaptée aux besoins a été proposée. De même un planning de coulage et une procédure précise de suivi des éléments préfabriqués ont été imaginés. Ce travail a été réalisé dans le but d’optimiser la production. Enfin, après deux mois d’activité, un premier bilan financier de ce chantier de préfabrication a été réalisé dans le but de calculer le prix de revient de chacun des éléments préfabriqués.
Décoffrage d’une dalle préfabriquée L’équipage mobileAfin de réaliser les encorbellements du hourdis supérieur, un équipage mobile est nécessaire. Dans un premier temps, un cahier des charges de l’outil a été défini. Pour se faire, il a fallu déterminer, pour chaque viaduc, les différentes longueurs de plots de bétonnage à coffrer et leur ordre de réalisation. Suite à ce cahier des charges, l’équipe travaux a décidé de réutiliser un équipage mobile existant, ayant servi à la construction des viaducs de la LGV Est. Cependant, cet équipage n’a été dimensionné pour ne coffrer que des plots de 10,50 m. Or, dans la configuration des viaducs de la LGV Rhin-Rhône, les plots sont en général plus grands et mesurent au maximum 11,75m. Il a donc fallu prévoir une adaptation et modifier certaines pièces de la structure.
Le but de ces modifications est d’obtenir une valeur de flèche maximale du plot bétonné conforme aux demandes du maître d’œuvre, à savoir 25mm. Ainsi, un raidissement du coffrage des encorbellements a été défini.
Vue en 3 dimensions de la structure de l’équipage mobile en position sur la charpente Conclusion Ce Projet de Fin d’Etudes au sein du chantier de la LGV Rhin-Rhône m’a permis de mener à bien les objectifs de départ que je m’étais fixés. Mon travail s’est déroulé en deux étapes. Dans un premier temps, j’ai été amené à concevoir et à un mettre en place un chantier de préfabrication foraine, puis dans un second temps, j’ai travaillé à l’étude de l’équipage mobile qui sera utilisé pour coffrer le hourdis supérieur des tabliers. Cette expérience très enrichissante m'a permis d'améliorer mes compétences techniques, en abordant les aspects des méthodes, des études de prix, de l’élaboration de plannings, et également sur la mise en œuvre et la réalisation des travaux.