Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le Christ est la vérité1, fondement d'un enseignement catholique

14 pages

Le Christ est la vérité1, fondement d'un enseignement catholique

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 59
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

Le Christ est la v é rit é 1 , fondement d'un enseignement catholique
par Laurent Lafforgue
(Poissy, session annuelle de l'ADDEC, le 19 novembre 2009)
Pour commencer, je dois pr é ciser que je n'ai d'autre titre à m'exprimer devant vous que la sollicitation de Mgr Brincard et le fait paradoxal que j'ai pu observer à distance la situation de l'enseignement, sans y ê tre impliqu é . Je n'ai aucune connaissance directe de l'enseignement confessionnel : J'ai effectu é ma scolarit é  dans une é cole, un coll è ge et des lyc é es publics avant d'entrer à  l' É cole normale sup é rieure de Paris. Ensuite, je suis devenu chercheur en math é matiques. Je n'ai pas de famille si bien que le probl è me de scolariser ses enfants dans une é cole digne de ce nom ne se pose pas à moi. Bien que mes parents fussent tr è s peu pratiquants, j'ai fr é quent é le cat é chisme, puis l'aum ô nerie de mes coll è ge et lyc é e d'enseignement public. Plus tard, j'ai é t é « animateur » dans l'aum ô nerie de mon ancien lyc é e ainsi que d'un autre. En dehors de la recherche math é matique, une part consid é rable de ma vie a é t é et reste consacr é e à  la lecture – lecture de textes litt é raires, philosophiques ou religieux – et à  la m é ditation de ces textes. J' é prouve d'ailleurs le besoin de ne pas s é parer radicalement en moi la foi catholique, la litt é rature, les math é matiques et la philosophie. Cela me rend original et é tranger aussi bien parmi les math é maticiens et les scientifiques que dans les milieux dits catholiques. Cette é tranget é est en d é finitive mon principal titre à m'exprimer devant vous. J'esp è re vous apporter un point de vue ext é rieur, diff é rent de ce à quoi vous ê tes habitu é s. M'exprimant sans ê tre investi d'aucune autorit é , j'attends que mon propos – qui est susceptible de surprendre et de choquer – soit re ç u et jug é uniquement d'apr è s son contenu.
Pour envisager s é rieusement la question de l'enseignement, il est indispensable de prendre la mesure de la crise de la transmission que nous connaissons. Cette crise concerne la transmission de la vie, la transmission de la foi, la transmission de la rationalit é , la transmission de la culture et la transmission des connaissances. La perte de la transmission de la foi est constatable par chacun d'entre nous dans sa propre famille et son entourage. Il suffit d'avoir des yeux pour voir que la fr é quentation des é glises s'est effondr é e et continue à  s' é roder. Les fid è les sont compos é s d'une majorit é  de personnes â g é es dont chaque d é cennie emporte une partie importante et dont une fraction
1 « J é sus lui dit : Je suis le Chemin, la V é rit é et la Vie. » (Jn 14,6)