//img.uscri.be/pth/884d04b972c2d6d4173ecd30bf4658cca3d60d11
Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Fiche de révision BAC Français - Résumé : Eugénie Grandet de Balzac

De
1 page

Retrouvez le résumé de Eugénie Grandet de Balzac pour préparer votre Bac de français.

Publié par :
Ajouté le : 20 mars 2015
Lecture(s) : 476
Signaler un abus
Nº : 91041
Plan de la Iche
1. Contexte de création 2. Résumé
Contexte de création
Fiche Cours
FRANÇAIS
Toutes séries
Résumé d’œuvre : Eugénie Grandetde Balzac
LE TALENT C’EST D’AVOIR ENVIE
Eugénie Grandet occupe une place à part dansLa Comédie humaineen 1833, . Publié le roman n’a pas été intégré dans le système du retour des personnages qui concerne plutôt les scènes parisiennes. Il aurait pu être placé dans lesScènes de la vie privéepuisqu’il e dépeint l’univers domestique de la province. C’est au XIX siècle que se manifeste l’idée libérale de la vie privée, mais qui n’est pas exempte de drames, de conits : on a pu parler de « tragédie bourgeoise » à propos d’Eugénie Grandet. D’autre part, Balzac accordait plus d’importance à ses Etudes philosophiques, mais la tradition scolaire a imposé Eugénie Grandet et Le Père Goriot dans l’enseignement. Le côté sombre de Vautrin, les sentiments portés au jeune Rastignac, l’amour lesbien dansLa Fille aux yeux d’oront été occultés au proït de l’apologie des vertus d’Eugénie, l’humilité, le sacriïce, proposés comme des modèles, substituts laïcs aux vertus religieuses. Dans le même temps, l’idéologie laïque et républicaine de l’enseignement vantait la mesure et la raison contre l’avarice extrême et le despotisme du père Grandet. Depuis quelque temps, l’importance respective des romans de Balzac a été revue et l’éditeur Laffont a, par exemple, réédité les romans de jeunesse de Balzac, dont Wann-Chlore.
Résumé
Grandet fait partie de cette génération qui a proïté de la Révolution. Il a acquis pour peu d’argent de beaux vignobles, une abbaye et plusieurs métairies. De cette façon, le tonnelier a édiïé une vaste fortune. C’est un avare conquérant, différent du peureux Harpagon, et qui a su imposer des contraintes à son entourage familial. Sa femme et sa ïlle mènent à Saumur une existence étriquée dans un logis lugubre tandis que la grande Nanon, la servante, est soumise aux ordres du maître de maison. L’intrigue est simple : qui Eugénie épousera-t-elle ? Deux factions, à l’image des partis orentins, sont en rivalité : les Cruchot et les Des Grassins qui ont seuls accès à la maison et qui ont formé deux clans dans la petite ville où Grandet sait jouer à son proït de la rivalité des deux clans.
Charles, cousin d’Eugénie, arrive de manière inattendue à Saumur. Son père, frère du tonnelier, est ruiné et vient de se suicider. Charles et Eugénie tombent amoureux. Avant le départ de Charles pour les Indes, Eugénie lui offre un « douzain » de pièces d’or, d’où la colère du père Grandet : « Tonnerre, où est l’or ? Qu’est devenu l’or ? » Il faut préciser que Grandet avait traité son neveu avec peu de considération, lui mesurant le sucre par exemple ou lui faisant cette remarque désobligeante : « Vous êtes sans aucune espèce de fortune ». Grandet continue de séquestrer Eugénie mais la situation connaît un revirement lorsque le notaire Cruchot apprend à Grandet qu’à la mort de sa mère, Eugénie pourrait demander le partage de la succession. De manière opportuniste, Grandet manifeste alors sa sollicitude envers sa ïlle, autorise même son mariage avec Charles. Madame Grandet décède et, mystiïée par son père, Eugénie renonce à la succession de sa mère. Grandet meurt lui-même quelques années après. Charles a réalisé de son côté un mariage alors qu’Eugénie avait cultivé ïdèlement son souvenir ; elle est réduite à souffrir dans un monde où l’intérêt est dominant. Par devoir, elle ïnit par épouser le vieux président Cruchot, tout en accordant un don ïnancier à Charles. Indifférente aux biens matériels, Eugénie poursuit chichement son existence en se consacrant à des oeuvres de charité. L’action apparaît donc comme une dramaturgie théâtrale ainsi construite : exposition, arrivée du cousin Charles, réclusion d’Eugénie, mort de sa mère, lettre de Charles, mariage d’Eugénie et choix d’une vie solitaire. Ce sont les forces de l’amour et de l’argent qui s’affrontent tout au long du roman dans la question du mariage.
© Tous droits réservés Studyrama 2010 Fiche téléchargée sur www.studyrama.com
En partenariat avec :
1