//img.uscri.be/pth/e73278ddfe069ca84a90e5d47e91f382240f713a
Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Fiche de révision BAC Français - Résumé : Zadig de Voltaire

De
2 pages

Retrouvez le résumé de Zadig de Voltaire pour préparer votre Bac de français.

Publié par :
Ajouté le : 19 mars 2015
Lecture(s) : 82
Signaler un abus
Nº : 91001
Plan de la Iche
1. Contexte de création 2. Résumé
Contexte de création
Fiche Cours
FRANÇAIS
Toutes séries
Résumé d’œuvre : Zadig de Voltaire
LE TALENT C’EST D’AVOIR ENVIE
Pendant trois ans, de 1744 à 1747, Voltaire vit à la cour de Versailles. Il transpose dans Zadig ses mésaventures de courtisan. Il retourne ensuite à Cirey, en Lorraine, où il a déjà vécu de 1734 à 1744, avant de séjourner à Lunéville, puis en Prusse, en Alsace, aux Délices près de Genève et enïn à Ferney. Paru en 1747, Zadig inaugure la tradition du conte philosophique, même si Micromégas, qui paraîtra en 1752, a été conçu avant 1740. Satire de l’inconstance dangereuse des pouvoirs, Zadig est un roman d’apprentissage : e l’idéal de Zadig s’oppose durement au réel. C’est aussi un conte oriental à la manière du XVIIIsiècle et la fantaisie est utilisée pour exprimer des idées philosophiques, en particulier la question de la Providence et du bonheur.
Résumé
Dans les quatre premiers chapitres, Zadig, jeune sage oriental de Babylone, dont le nom désigne « celui qui dit la vérité », est d’abord victime de l’inconstance féminine. Sa ïancée Sémire l’abandonne pour épouser Orcan. Il épouse Azora qui lui manifeste son inïdélité en n’hésitant pas à lui couper le nez au bénéïce de Cador, son nouveau mari qu’elle prétend guérir ainsi. Zadig est donné pour mort, mais il se réveille au moment opportun… Il répudie Azora et se consacre alors à l’étude des sciences. Mais on l’accuse à tort d’avoir volé le cheval du roi et la chienne de la reine, parce qu’il avait fourni des informations à partir des traces de ces animaux. Ses succès intellectuels suscitent des jalousies, comme celle du courtisan Arimaze, qui obtient son incarcération à la suite d’une manipulation.Arimaze fait croire que Zadig a écrit un texte contre le roi. Mais le perroquet royal sauve Zadig, révélant le caractère très aléatoire de la destinée. Dans ces premiers chapitres, Zadig aborde le monde avec droiture et morale, mais subit déjà de cruelles désillusions : l’amour est inconstant, la justice est aveugle et arbitraire, la science ne peut s’imposer, tandis que l’envie règne dans la société et s’oppose au mérite personnel.
Dans les chapitres V à VIII, Zadig exerce sa générosité. Il fait preuve de ses talents, de sa justice et de sa sagesse. Il devient Premier ministre du roi Moabdar et met d’accord deux sectes en désaccord sur la manière de rentrer, du pied droit ou du pied gauche, dans le temple de Mithra. L’épouse d’Arimaze est jalouse de ne pas avoir droit à ses faveurs, et la reine Astarté devient amoureuse de lui. Zadig doit s’enfuir puisque Moabdar prépare sa perte pour se venger. Sa conquête du bonheur est donc compromise. Malgré sa sagesse et sa raison, il est en déïnitive victime de la jalousie et doit s’exiler.
Dans les chapitres IX à XIII, Zadig est d’abord vendu comme esclave au marchand Sétoc, alors qu’il est intervenu justement en faveur d’une femme battue par son mari, cette femme ayant pris ensuite parti contre lui. Zadig devient l’ami de Sétoc et lui fait comprendre l’absurdité de certaines coutumes et superstitions, comme le fait de diviniser les astres. Au chapitre XII, Voltaire, dont Zadig est le porte-parole, fait l’apologie du déisme contre les représentants de diverses religions qui s’épuisent en « vaines querelles ». Les disputes théologiques sont caricaturées par Voltaire. Zadig reprend le chemin de Babylone. Dans ces chapitres, Zadig vendu comme esclave s’interroge sur l’idée de Providence, s’initie à un monde encore plus difïcile qu’avant puisqu’il a quitté Babylone, et parvient enïn à un point de vue déiste au chapitre XII, intitulé « Le souper ».
Dans les derniers chapitres XIV à XIX, Zadig apprend que Moabdar a été tué. Il retrouve Astarté, devenue esclave, et la fait libérer. Revenu à Babylone, il remporte un tournoi qui doit désigner le nouveau roi, mais Itobad parvient à s’emparer de son armure et à se faire déclarer vainqueur : Zadig est évincé. Il rencontre un ermite, personnage qui accomplit divers forfaits au nom d’un prétendu bien à venir. L’ermite se métamorphose et devient alors l’ange Jesrad qui explique à Zadig l’existence d’un ordre du monde. Zadig proteste en évoquant l’existence du mal sur la terre et l’ange lui répond : « tout ce que tu vois sur le petit atome où tu es né devait être dans sa place et dans son temps ïxe, selon les ordres immuables de celui qui embrasse tout. […] il n’y a point de hasard : tout est épreuve, ou punition, ou récompense, ou prévoyance. […] Faible mortel ! cesse de disputer contre ce qu’il faut adorer. »
© Tous droits réservés Studyrama 2010 Fiche téléchargée sur www.studyrama.com
En partenariat avec :
1
Nº : 91001
Fiche Cours
FRANÇAIS
Toutes séries
LE TALENT C’EST D’AVOIR ENVIE
Zadig, à genoux, adore alors la Providence et se soumet. Revenu à Babylone, il remporte un concours d’énigmes, démasque Itobad et l’affronte dans un nouveau combat qu’il gagne. Il épouse Astarté et devient roi. Le bonheur est alors possible. Dans cette ïn de parcours, Zadig connaît des moments difïciles, mais redevient peu à peu maître de son destin. Nous sommes toujours dans la fantaisie orientale, bien que Voltaire approfondisse la dimension philosophique du conte, posant la question du mal et de la destinée. Zadig comprend alors plus lucidement encore sa propre vie, avant le dénouement heureux qui permet à Voltaire d’exprimer son idéal.
© Tous droits réservés Studyrama 2010 Fiche téléchargée sur www.studyrama.com
En partenariat avec :
2