Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La formation initiale en Haute-Normandie en 2006 : Les classes d'âge de collèges moins nombreuses arrivent au lycée

De
3 pages
À la rentrée 2006, dans l'Académie de Rouen, le nombre d'enfants accueillis dans le premier degré se maintient à 193 400 et diminue de 3 300 élèves dans le second degré, pour atteindre 164 900 élèves. Les étudiants sont 36 300, en Université ou en post-bac de lycée. Les résultats aux examens sont en nette progression à l'exception de ceux du brevet d'enseignement professionnel (BEP).
Voir plus Voir moins
LA FORMATION INITIALE EN HAUTENORMANDIE EN 2006
Les classes d’âge de collèges moins nombreuses arrivent au lycée
Boris SIMON (Rectorat de l’Académie de Rouen)
A la rentrée 2006, dans l’Académie de Rouen, le nombre d’enfants accueillis dans le premier degré se maintient à 193 400 et diminue de 3 300 élèves dans le second degré, pour atteindre 164 900 élèves. Les étudiants sont 36 300, en Université ou en postbac de lycée. Les résultats aux examens sont en nette progression à l’exception de ceux du brevet d’enseignement professionnel (BEP).
la rentrée 2006, dans l’Aca A démie de Rouen, le nombre des enfants scolarisés dans le premier degré est stable par rapport à l’année précédente. Pour la France, cette der n i è r er e n t r é ea f f i c h eu n el é g è r e h a u s s ed e0 , 3% .E nH a u t e  N o r mandie, l’école préélémentaire connaît à la fois une baisse démographique (la génération qui quitte l’école maternelle
est plus nombreuse que celle qui y entre) et une diminution de la scolari sation à 2 ans (1,6 pointen un an, soit l’équivalent de 350 élèves). Néan moins, la reprise de la natalité cons tatée en France et dans la région en 2005 et en 2006 pourrait conforter la stabilisation, voire augmenter les ef fectifs des élèves du premier degré dans un avenir proche. La situation des deux départe ments diverge: l’Eureconnaît une augmentation de 0,5 % de ses effectifs alors que la SeineMaritime enregistre une baisse de 0,3 %. Les taux de redoublement en pri maire, inquiétants par comparaison avec le niveau national, se sont beau coup améliorés depuis 2 ans. En effet, dans ce laps de temps, les élèves en trant en 6ème avec plus d’un an de retard sont passés de 18,4 % à 17,2 % (pour le public de 20,3 % à 17,6 %). L’écart reste le même entre les élèves en zones d’éducation prioritaire (ZEP) et ceux en dehors de ce dispositif : la probabilité d’entrer en retard en 6ème, dans l’enseignement public, demeure 1,7 fois plus grande pour les élèves
NOMBRE MOYEN D’ÉLÈVES PAR CLASSE L’enseignement dans le premier degré se décompose en enseignement préélé mentaire, élémentaire et spécialisé. Ce dernier très présent dans le public af fiche un nombre d’élèves par classe faible et convient d’être considéré à part (11,1 enfants par classe). Le nombre moyen d’élèves par classe du premier degré en HauteNormandie est proche de celui connu en France métro pol i t a i ne .Le scl a s s e spubl i que sde préélémentaire en HauteNormandie affi chent un nombre moyen d’élèves par classe de 25,6 et celles de classes élé mentaires 22,1. En moyenne, l’enseigne m e n tp r i v éa c c u e i l l eu np e up l u s d’enfants par classe, 1,3 enfant supplé mentaire au niveau régional et 1,5 en France métropolitaine. Dans l'académie, l ' é c a r tc o n c e r n es u r t o u tl e sé c o l e s élémentaires. Malgré la baisse des effectifs, le nombre m oy e nd ’ é l è v e sp a rcl a s s ed a n sl e second degré, demeure stable dans la région. Il est de 24 élèves en collège (14 en sections d’enseignement général et professionnel adapté  SEGPA ), 20 é l è v e se nly c é epro fe s s i o n n e le t2 9 élèves en lycée général et technologique. Les moyennes nationales sont très pro ches, avec cependant un élève de moins en lycée général et technologique.
LES EFFECTIFS SCOLARISÉS EN HAUTENORMANDIE PAR NIVEAU DE FORMATION PUBLIC ET PRIVÉ SOUS CONTRAT (hors EREA, hors MGI, y compris SEGPA) 19992000 20002001 20012002 2002200320032004 20042005 20052006 20062007 Premier degré * (enseignement préélémentaire et élémentaire y compris les écoles spécialisées)201 334197 876194 592192 498191 909192 625193 522193 389 Second degré dont :186 593182 703179 743177 343174 998171 280168 209164 899 Premier cycle (y compris 4e et 3e techno logiques ** de LP et formations de SEGPA)96 75098 992101 285103 969106 355107 914110 409112 840 Second cycle professionnel24 46123 68223 48123 05723 62223 05623 07722 866 Second cycle général et technologique49 29248 61248 34847 93147 40746 93946 14045 283 Postbaccalauréat en lycée (uniquement STS et GPGE)6 5066 4346 3436 2946 1416 2416 5386 491 Université (effectifs non validés en 2006)31 27531 09929 68930 47030 46130 43030 47229 820 Source : Éducation nationale  Rectorat de Rouen  Base élèves académiqueUnités : élève, étudiant * : constat estimé depuis 1999 ** : les 4e et 3e technologiques sont devenues des 3e découverte professionnelle 3h et 6h en 2005
CAHIER D’AVAL n° 75  Juin 200731
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin