Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Montpellier fait du Languedoc-Roussillon une région attractive pour les étudiants

12 pages
En mars 1999, 80 000 jeunes poursuivaient leurs études en Languedoc-Roussillon, soit 3,6 % de la population régionale. Accueillant plus des deux tiers d'entre eux, Montpellier compte 12 étudiants pour 100 habitants et se hisse ainsi au 2ème rang des aires urbaines nationales (après Poitiers) du point de vue de la concentration estudiantine. Entre 1990 et 1999, alors que dix jeunes ont quitté le Languedoc-Roussillon pour poursuivre leurs études ailleurs en métropole, douze autres sont venus y étudier. Ainsi, en termes d'attractivité étudiante, la région Languedoc-Roussillon se situe au quatrième rang des régions françaises après Ile-de-France, Midi-Pyrénées, et Nord-Pas-de-Calais. Les échanges migratoires d'étudiants entre le Languedoc-Roussillon et les autres régions françaises se font au profit de la première dans la grande majorité des cas. Ils sont déficitaires avec seulement deux régions, l'Ile-de-France bien sûr, mais aussi Midi-Pyrénées.
Voir plus Voir moins
N° 2 -Mars 2003
MONTPELLIER FAIT DU LANGUEDOC-ROUSSILLONUNE RÉGION ATTRACTIVE POUR LES ÉTUDIANTSFrançoise AUZEBY - Héléna RAJABALY
En mars 1999, 80 000 jeunes poursuivaient leurs études en Languedoc-Roussillon, soit 3,6 % de la population régiona-le Accueillant plus des deux tiers d#entre eux, Montpellier compte 12 étudiants pour 100 habitants et se hisse ainsi au2èmerang des aires urbaines nationales (après Poitiers) du point de vue de la concentration estudiantineEntre 1990 et 1999, alors que dix jeunes ont quitté le Languedoc-Roussillon pour poursuivre leurs études ailleurs enmétropole, douze autres sont venus y étudier Ainsi, en termes d#attractivité étudiante, la région Languedoc-Roussillonse situe au quatrième rang des régions françaises après Ile-de-France, Midi-Pyrénées, et Nord-Pas-de-Calais Leséchanges migratoires d#étudiants entre le Languedoc-Roussillon et les autres régions françaises se font au profit de lapremière dans la grande majorité des cas Ils sont déficitaires avec seulement deux régions, l#Ile-de-France bien sûr,mais aussi Midi-Pyrénées
En mars 1999, au moment du recense-ment de la population, plus de 80 000 jeu-nes déclaraient poursuivre leurs étudessupérieures en Languedoc-Roussillon (cfencadré méthodologique page 10) Cesétudiants étaient inscrits dans des facul-tés, des IUFM, des IUT, des écoles din-génieurs ou de commerce, mais égale-ment dans des classes préparatoires auxgrandes écoles, des BTS, des écoles juri-diques, paramédicales ou socialesLes étudiants représentent 3,6 % de lapopulation régionale, au même niveauque la moyenne nationale La région seplace en 3èmeposition après lIle de Franceen nette position dominante (4,8 %) etMidi-Pyrénées (3,9 %), mais au mêmeniveau que Rhône-AlpesUne fois leur baccalauréat obtenu, lesjeunes du Languedoc-Roussillon sont glo-balement plus nombreux quailleurs à sui-vre un enseignement supérieur : le tauxde poursuite détudes supérieures danslacadémie de Montpellier est largementsupérieur à la moyenne nationale (52,9 %contre 47,8 %)Du fait de la présence dun nombreimportant duniversités, de formationspost-baccalauréat, décoles et dinstituts
divers, laire urbaine de Montpellier devant Grenoble, Rennes ou Nancy etaccueille les 2/3 des étudiants de la Toulouserégion Elle concentre à elle seule près de Les deux autres grandes aires urbaines55 000 étudiants (au lieu détudes), soit de la région, Perpignan et Nîmes,12 étudiants pour 100 habitants Ainsi, la accueillent chacune entre huit et neufcapitale régionale se hisse au deuxième mille étudiants et concentrent trois foisrang des aires à plus forte concentration moins détudiants que celle deestudiantine après Poitiers (13,6 %) et MontpellierRépartition des étudiants en Languedoc Roussillon en 1999Unités : nombre et %Nombre Part des Densité Rangd'étudiants étudiants d'étudiants par ordre(au lieu d'étude) en France pour 100 décroissanten % habitants de densitéAires urbaines 1999 Montpellier 54 139 10,3 11,8 2Nîmes 8 431 3,5 3,8 38Perpignan 8 993 3,2 3,6 40Castelnaudary 478 2,0 2,5 67Narbonne 1 007 1,7 1,4 142Alès 1 223 1,7 1,4 151Carcassonne 1 039 1,6 1,3 166Comparaison avec Toulouse 90 958 8,0 9,4 6des aires urbaines Marseille-Aix en Provence 79 877 4,8 5,3 27voisines Avignon 8 748 2,6 3,0 51Départements Aude 2 714 1,4 0,9 75Gard 10 235 2,2 1,6 48Hérault 56 710 5,9 6,3 6Lozère 1 088 1,7 1,5 51Pyrénées-Orientales 9 468 2,6 2,4 36Languedoc-Roussillon 80 215 3,6 3,5 4France 2 043 716 3,5 3 5 -,Source : INSEE - Recensement de la population de 1999, exploitation principale
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin