Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Patricia Abadie professeur de Lettres au collège Fontcarrade Montpellier a fait écrire ses élèves de des récits mettant en scène extra terrestres êtres humains et dictionnaires Il s'agit d'un travail d'écriture mené en demi groupe par quinzaine en prolongement de la séquence étudiée en cours A la suite de la première séquence Le pouvoir des mots les élèves ont inventé des textes pour refléter la complexité et la richesse du langage Ils ont écrit le professeur a annoté leurs copies et ils ont repris leurs textes deux fois En voici une sélection

De
4 pages
Niveau: Secondaire

  • cours - matière potentielle : particuliers

  • cours - matière potentielle : sport sur le stade


Patricia Abadie, professeur de Lettres au collège Fontcarrade (Montpellier), a fait écrire à ses élèves de 6° des récits mettant en scène extra-terrestres, êtres humains et dictionnaires… Il s'agit d'un travail d'écriture mené en demi-groupe, par quinzaine, en prolongement de la séquence étudiée en cours. A la suite de la première séquence : Le pouvoir des mots, les élèves ont inventé des textes pour refléter la complexité et la richesse du langage. Ils ont écrit, le professeur a annoté leurs copies et ils ont repris leurs textes deux fois. En voici une sélection. 2008-2009 Zolub Sophie Peroy-Gay Zolub, petit être bleu, vivait sur Jupiter dans une petite station spatiale. Un matin il se dit : « Pour les vacances je pars sur la terre ». Il alla donc prendre le TAM (Transport d'Aliens Motorisés) pour acheter un billet SNSV (Société Nationale des Soucoupes Volantes). Trois jours plus tard, il monta dans la soucoupe et pendant le voyage but un Bublu bleu fluo et mangea des vers de Jupiter verts. Il atterrit, comme le lui indiqua son GPS, dans une cour de collège, à Montpellier : le collège Fontcarrade. Une classe était en cours de sport sur le stade. Zolub demanda où se trouvaient les dictionnaires. - Sont s'il vous plait les dictionnaires où ? - Mais qui êtes-vous ? demanda le professeur d'EPS.

  • collège fontcarrade

  • huile d'ylang- ylang

  • temps au temps

  • contenant du riz, des crevettes, du piment et du poulet


Voir plus Voir moins
Patricia
Abadie,
professeur
de
Lettres
au
collège
Fontcarrade
(Montpellier), a fait écrire à ses élèves de 6° des récits mettant en scène
extra-terrestres, êtres humains et dictionnaires…
Il s'agit d'un travail
d'écriture mené en demi-groupe, par quinzaine, en prolongement de la séquence
étudiée en cours. A la suite de la première séquence : "Le pouvoir des mots", les
élèves ont inventé des textes pour refléter la complexité et la richesse du
langage. Ils ont écrit, le professeur a annoté leurs copies et ils ont repris leurs
textes deux fois.
En voici une sélection.
2008-2009
Zolub
Sophie Peroy-Gay
Zolub, petit être bleu, vivait sur Jupiter dans une petite station spatiale.
Un matin il se dit : « Pour les vacances je pars sur la terre ». Il alla donc prendre le
TAM (Transport d’Aliens Motorisés) pour acheter un billet
SNSV (Société Nationale des
Soucoupes Volantes). Trois jours plus tard, il monta dans la soucoupe et pendant le voyage
but un Bublu bleu fluo et mangea des vers de Jupiter verts.
Il atterrit, comme le lui indiqua son GPS, dans une cour de collège, à Montpellier : le
collège Fontcarrade. Une classe était en cours de sport sur le stade. Zolub demanda où se
trouvaient les dictionnaires.
-
Sont s’il vous plait les dictionnaires où ?
-
Mais qui êtes-vous ? demanda le professeur d’EPS. Pourquoi êtes vous bleu ? Et
pourquoi parlez-vous comme ça ?
-
Oh ! Pardon, j’avais oublié de brancher mon traducteur. Je viens de Jupiter et je
voulais mieux connaître votre langue grâce au dictionnaire.
-
Ah d’accord ! Nous avons un peu l’habitude des aliens venant de Mars, mais de
Jupiter, vous êtes le premier. Les dictionnaires se trouvent au CDI. C’est le Centre de
Documentation et d’Information.
-
Merci beaucoup.
Et Zolub partit vers le CDI. En arrivant, il attrapa un dictionnaire, l’ouvrit et trouva le mot
« PIQURE ». Il mit du temps à le déchiffrer car il parlait la langue terrienne mais ne savait
pas bien la lire. Comme il n’avait pas envie de poursuivre sa lecture, il inventa la définition
suivante :
PIQURE : n.f. Objet qui sert à rafraîchir le cuir chevelu d’une manière spécifique. On
installe le casque sur le crâne, cela produit alors de l’air froid et diffuse de l’huile d’ylang-
ylang. Ceci soulage le cuir chevelu.
Exemple :
Ah ! Que la piqûre fait du bien !
Etymologie :
Mot venant du latin « piqurîas ».
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin