7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Vous aimerez aussi

École DoctoraleInstitut Français d’Études Andines des Sciences de l'Homme « EPIPREV »UR 024 et des Sociétés (ED 519) UMR 912 « SE4S »Facultéde Géographie et d’Aménagement Laboratoire« Systèmes Géographiques Complexes » (EA 4437) Ressources, flux et territoires : une géographie insoupçonnée du mercure le long du Río Beni (Bolivie) Thèse présentée en vue de l’obtention du titre de Docteur en géographie parCéline Tschirhart
Jury : Jean-Luc PIERMAY Maurice BLANC Gérard SALEM Jean Joinville VACHER Jean-Luc MERCIER Pascal HANDSCHUMACHER Éric BÉNÉFICE
Professeur de Géographie, UdS Professeur de Sociologie, UdS Professeur de Géographie, Université Paris 10 Directeur de Recherche, IRD Professeur de Géographie, UdS Chargé de Recherche, IRD Directeur de Recherche, IRD
Directeur de thèse Directeur de thèse Rapporteur externe Rapporteur externe Rapporteur interne Examinateur Examinateur
Octobre 2010
École Doctorale« EPIPREV »Institut Français d’Études Andines UR 024 des Sciences de l'Homme et des Sociétés (ED 519) UMR 912 « SE4S »Facultéde Géographie et d’Aménagement Laboratoire« Systèmes Géographiques Complexes » (EA 4437) Ressources, flux et territoires : une géographie insoupçonnée du mercure le long du Río Beni (Bolivie) Thèse présentée en vue de l’obtention du titre de Docteur en géographie parCéline TschirhartJury : Jean-Luc PIERMAY Professeur de Géographie, UdS Directeur de thèse Maurice BLANC Professeur de Sociologie, UdS Directeur de thèse Gérard SALEM Professeur de Géographie, Université Paris 10 Rapporteur externe Jean Joinville VACHER Directeur de Recherche, IRD Rapporteur externe Jean-Luc MERCIER Professeur de Géographie, UdS Rapporteur interne Pascal HANDSCHUMACHER Chargé de Recherche, IRD Examinateur Éric BÉNÉFICE Directeur de Recherche, IRD Examinateur Octobre 2010
  
Remerciements Le travail présenté ici est le fruit de plusieurs années d’investigations en France et en Bolivie. De nombreuses personnes ont accompagné et marqué cette aventure, que je tiens à remercier très sincèrement car leur encadrement et soutien a été des plus précieux. Je tiens tout d’abord à exprimer ma profonde gratitude au Dr. Pascal Handschumacher, qui m’a accompagnée depuis mes premiers pas en géographie de la santé jusqu’à l’achèvement de cette thèse. Son encadrement autant sur le plan académique qu’humain m’a permis de mener à bien ce projet. Son expérience en géographie de la santé et des terrains tropicaux, son exigence et sa patience ont fait qu’il a été pour moi un guide sûr et toujours disponible. Ma sincère reconnaissance va également au Professeur Jean-Luc Piermay, pour avoir assuré la co-direction de ce travail avec une bienveillance attentive et rigoureuse. J’adresse des remerciements chaleureux au Dr. Eric Bénéfice, pour son ouverture et sa culture scientifique qui a rendu fructueux ce travail interdisciplinaire.Je tiens à remercier très sincèrement le Professeur Dominique Laffly pour sa passion communicative pour les statistiques, sur lesquelles repose une grande partie de la thèse. Merci au Dr. Jean-Joinville Vacher, pour son accueil à l’IRD en Bolivie, pour son soutien administratif et personnel tout au long de mon séjour en Bolivie. Merci au Professeur Maurice Blanc qui a accepté de co-diriger ce travail. Sa présence et sa disponibilité m’ont été d’une grande aide. Je remercie également les Professeurs Gérard Salem et Jean-Luc Mercier pour avoir accepté de siéger à mon jury de thèse. Ce travail n’aurait pu être réalisé sans l’appui institutionnel, administratif et financier : de l’Institut de Recherche pour le Développement, de tout son personnel en ·Bolivie, et surtout de l’UR 024 (« Epidémiologie et Prévention ») qui m’a intégrée dans son équipe ·de l’Institut Français d’Etudes Andines qui m’a accordé une bourse de recherche ·de l’Université de Strasbourg et du Laboratoire « Systèmes Géographiques Complexes » de la Faculté de Géographie et d’Aménagement ·de l’Universidad Mayor de San Andrés à La Paz, qui m’a accueillie dans ses bureaux et donné l’occasion de donner des coursUn très grand merci à Jaime Cabezas Aramayo pour son aide plus qu’essentielle au cours de la collecte de données de terrain, pour sa bonne humeur et son soutien constants. Un autre grand merci à Doña Flora et sa famille, ainsi qu’à Don Carlos, pour avoir contribué à faire de mes missions de terrain de vrais moments de bonheur.
Merci infiniment à Monsieur Michel Pruvot, Monsieur Patrice Paul, Flora Kling et Elise Dietrich, qui m’ont beaucoup aidée à finaliser ce document. Merci à Laurence Maurice (IRD) et à Guido Miranda (WCS) pour leur disponibilité et les échanges intéressants sur le thème du mercure le long du Río Beni. Je remercie chaleureusement tous les amis de Bolivie (de l’edificio Cobija, les brujas, les colocataires et les très nombreux autres qui se reconnaîtront en ces lignes) et de France (amis de toujours, compagnons de thèse, paincs) qui m’ont accompagnée, de près ou de loin, au cours de ce travail. Leurs soutien et encouragements ont été précieux. Je n’oublie pas les habitants des communautés du Río Beni et toutes les institutions locales qui ont collaboré de bon cœur à cette étude. Enfin ce travail n’aurait pas été possible sans le soutien inconditionnel, la patience et la compréhension de ma famille. Merci.