7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Vous aimerez aussi

THESE
présentée pour obtenir le grade de
DOCTEUR DE L’UNIVERSITE LOUIS PASTEUR DE STRASBOURG
Discipline : sciences chimiques
Multi-rotaxanes bidimensionnels Entrelacs d’anneaux et de fils moléculaires autour de métaux pentacoordinés
Benoît CHAMPIN
Soutenue publiquement le 17 novembre 2006 devant la commission d’examen :
Prof. Jean-Marc PLANEIX (Strasbourg, France)
Prof. Edwin CONSTABLE (Bâle, Suisse)
Prof. Frédéric FAGES (Marseille, France)
Dr. Jean-Pierre SAUVAGE (Strasbourg, France)
Président
Rapporteur externe
Rapporteur externe
Directeur de thèse
THESIS
submitted to The University Louis Pasteur of Strasbourg in fulfilment of the requirements for the degree of
DOCTOR of PHILOSOPHY
Discipline: chemical sciences
2-dimensional multi-rotaxanes Molecular rings and threads woven around pentacoordinated metal centres
Benoît CHAMPIN
th Defended in public on November 17 , 2006 in front of the following jury:
Prof. Jean-Marc PLANEIX (Strasbourg, France)
Prof. Edwin CONSTABLE (Basel, Switzerland)
Prof. Frédéric FAGES (Marseille, France)
Dr. Jean-Pierre SAUVAGE (Strasbourg, France)
President
External referee
External referee
Supervisor
Imagination is more important than knowledge, for knowledge is limited to all we know and understand, while imagination embraces the entire world, and all there will ever be to know and understand.
A. Einstein
Remerciements
Ce travail a été réalisé sous la direction de Monsieur Jean-Pierre Sauvage, Directeur de recherche au CNRS. Je tiens ici à lui présenter mes plus sincères remerciements pour m’avoir permis de réaliser mon travail de thèse dans son laboratoire. Il m’a donné l’opportunité de découvrir tous les aspects de la vie de chercheur dans des conditions privilégiées, tant par les moyens matériels à disposition dans l’équipe que par les rencontres fréquentes avec les professeurs invités, et les responsabilités confiées aux doctorants. Son implication dans la formation des étudiants, son enthousiasme à toute épreuve et sa curiosité scientifique ont été une constante source de motivation. Les discussions dans son bureau, mais aussi en salle café ou devant la paillasse sont là pour témoigner de son engagement auprès des «jeunes» du laboratoire, et pour cela je l’en remercie. Je tiens aussi à le remercier d’avoir accepté et respecté mon engagement dans diverses activités pédagogiques qui m’ont parfois maintenu loin de la paillasse!
Je tiens à remercier Monsieur Jean-Marc Planeix, Professeur à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, Monsieur Edwin Constable, Professeur à l’Université de Bâle, et Monsieur Frédéric Fages, Professeur à l’Université de la Méditerranée de Marseille, d’avoir accepté de juger ce travail et pour la discussion scientifique enrichissante que nous avons pu avoir durant la soutenance.
Que la Région Alsace et le CNRS soient remerciés ici d’avoir financé mon travail de recherche au travers de la Bourse de Docteur Ingénieur (BDI) dont j’ai bénéficié pendant 3 ans.
Je remercie Valérie Sartor, Chargé de recherche au CNRS, de m’avoir accompagné sur le chemin de ce travail pendant mes deux premières années de thèse. Nos discussions et fous rires dans son bureau m’ont manqué après son départ. Le téléphone nous a heureusement permis de garder le contact, scientifique et amical.
Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour Jean-Marc Kern, Professeur à l’Université de Strasbourg, qui m’a mis le pied à l’étrier de l’enseignement en préparation à l’agrégation de chimie, et qui est parti bien trop tôt.
L’ambiance d’un laboratoire est un facteur crucial pour la réussite d’une thèse, on s’en rend compte souvent trop tard, mais dans mon cas, j’ai eu la chance de passer des années inoubliables parmi vous. Je remercie donc les anciens – Etienne, Benoist, Pierre, Damien, Sylvestre, Masatoshi, Jack, Bryce, Elisabetta – qui ont su m’accueillir parmi leur troupe, notamment durant les fameuses «pauses clopes» dans la cage d’escalier, et ce malgré mon statut de non-fumeur! Mais aussi Ulla, Oliver et Pirmin qui bien que germanophones sont des gens vraiment très bien. Je pense surtout à ceux qui sont encore là aujourd’hui – Stéphanie, Valérie, Jean-Paul, Angélique, Julien, Fabien, Julie, Jacques, Maryline, Tessy, Yann, Jonathan, David, Safaa – qui m’apportent tous les jours le plein de bonne humeur ! Spéciale dédicace à Krëscht: j’étais venu à Strasbourg pour faire une thèse; j’y ai trouvé un ami, un vrai.
Il y a également tous les chimistes hors-labo: Hélène et Clémence qui m’ont accueilli en DEA et avec qui j’ai tant partagé (piscine, soirées, ragots, cours d’agreg!), Marie et Gégé toujours souriantes et serviables, Annabelle qui reste en contact même depuis Lausanne, la coloc’ des filles d’Heidelberg – Nadia, Natha et Carole – qui sont toujours un rayon de soleil et de bonne humeur quand on se revoit, et tous ceux que j’oublie encore…
Je remercie Patrice Staub, Louise et Geneviève pour nos discussions non-scientifiques, pour leur gentillesse. Et merci d’avoir apporté un peu d’Alsace dans ce laboratoire très cosmopolite! (ah les bredele et le vin chaud…)
Je tiens à remercier ma famille et mes parents pour leur amour et leur soutien au cours de ces longues années d’études. Ce n’a pas toujours été facile d’ouvrir la voie, mais vous avez toujours cru en moi, même dans les périodes difficiles. Je suis fier d’être allé avec et grâce à vous au bout de ce chemin.
Enfin, Olivier, tu sais ce que les vagues disent au sable…