7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Publications similaires

Vous aimerez aussi

N° d’ordre :
Université Louis Pasteur de Strasbourg
U.F.R. DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES
MEMOIRE DE DIPLOME D’ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE
Actualisation de la prise en charge des escarres : application dans un hôpital gériatrique.
Présenté par Marie-Jeanne Koeffer
Soutenu le22 mars 2004 devant le jury constitué de
Professeur Jean-Claude Koffel, président Docteur Marc Ebel, membre Professeur Geneviève Ubeaud-Séquier,membre
Approuvé par le Directeur de l’UFR en date du et par le président de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg
2
SERMENT DE GALIEN
Je jure en présence des maîtres de cette Faculté et de mes condisciples
d’honorer ceux qui m’ont instruit dans les préceptes de mon art et de leur témoigner
ma reconnaissance en restant fidèle à leur enseignement
d’exercer ma profession avec conscience et de respecter dans l’exercice de la
Pharmacie, non seulement les lois en vigueur mais aussi les règles de l’honneur de la
probité et du désintéressement
de ne dévoiler à personne les secrets qui m’auront été confiés et dont j’aurai eu
connaissance dans la pratique de mon art.
Si j’observe scrupuleusement ce serment que je sois moi-même honoré et estimé de
mes Confrères et de mes Clients.
3
Remerciements
Je tiens à remercier le docteur EBEL Marc, de s’être investi autant pour la
réalisation de cette enquête au sein des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, et d’avoir
fait preuve de patience et d’enthousiasme à mon égard pour la réalisation de ce travail.
Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance :
A Monsieur le Professeur KOFFEL Jean-Claude
Professeur de Chimie Thérapeutique à la faculté de pharmacie de Strasbourg
Qui m’a fait l’honneur d’accepter la présidence du jury
A Madame le Professeur UBEAUD - SEQUIER Geneviève
Professeur de pharmacocinétique à la faculté de pharmacie de Strasbourg
Qui m’a fait l’honneur de participer à ce jury
A mes parents,
Pour m’avoir soutenue tout au long de mes études
A ma sœur, ma famille et mes amis.
4
5
Introduction
Première partie: L’escarre
I. Généralités A. Epidémiologie
1)Généralités a) Prévalence b) Incidence
PLAN
2) Incidence économique a) Les escarres : un coût important mais difficile à chiffrer b) Coût de la prévention versus coût du traitement c) Le coût du matériel de prévention et de traitement d) Retentissement psychosocial et qualité de vie
B. Escarres : évaluation
1) Définition
11
12
13
13
13 14 14
15 15 16 16 16
définition, étiologie, physiopathologie, classification et 17
2) Etiologie et particularités des escarres du sujet âgé
3) Physiopathologie
4) Localisation des escarres
5) La description anatomoclinique
et
l’évaluation
6) L’évaluation de suivi a) L’évaluation colorielle b) L’évaluation de la surface c) L’évaluation du volume
C. Les facteurs de risque en Gériatrie
1) Facteurs extrinsèques (locaux) a) La pression b) Le cisaillement c) La friction ou le frottement d) L’humidité : la macération de la peau e) La température extérieure
2) Facteurs intrinsèques (généraux) a) Les facteurs primordiaux
6
initiale
des
escarres :
17
18
19
19
classification 20
21 21 22 22
23
23 24 24 24 25 25
25 25
b) Les facteurs favorisants
II. Mesures de prévention
A. Généralités
1) L’identification des facteurs de risque
2) Les échelles de mesure des facteurs de risque a) Généralités b) Les échelles (1) L’instrument de Norton (2) L’instrument de Braden et al (3) L’instrument de Waterlow
3) Installation et repositionnements réguliers du malade a) Installation du malade b) Rythme des changements de position c) Les différentes positions
B. Les supports
1) Les matelas ou sur matelas a) Les matelas statiques (1) Les matelas en mousse type gaufrier (2) Les matelas en gel (classe IB) (3) Les matelas à eau (classe IA) (4) Les matelas à air (5) Autres matelas b) Les sur matelas dynamiques à pression alternée c) Les matelas dynamiques à pression constante (1) Les matelas à perte d’air mesurable (2) Les lits spéciaux :
2) Les coussins a) En mousse b) Hydrogonflable c) Mixte d) En gel e) Morphologique f) Alterning
3) Les housses de recouvrement (enveloppes protectrices)
4) Autres : les protections locales
7
25
27
28
28
28 28 29 29 29 29
30 30 30 31
32
32 32 32 33 33 34 34 34 34 34 34
35 36 36 36 36 36 36
36
37
C. Mesures de prévention
1) La peau a) Observer l’état cutané b) Maintenir l’hygiène de la peau
2) La nutrition : assurer un équilibre nutritionnel
3) Surveiller les facteurs biologiques et nutritionnels
37
37 37 38
38
39
4) L’éducation : favoriser la participation du patient et de son entourage à la prévention des escarres39
5) Assurer la continuité des soins
III. Le traitement
A. Traitement local
1) La cicatrisation, un phénomène complexe a) La phase de construction cellulaire ou réparation tissulaire b) L’épithélisation c) La maturation et le remodelage d) Etiologie des retards de cicatrisation
2) Traitement de la rougeur et de la phlyctène : l’escarre débutante a) Au stade de la rougeur - érythème b) Au stade de la phlyctène
3) Traitement local de l’escarre constituée a) Les différents dispositifs (1) Les hydrocolloïdes pansements, pâte et poudre (2) Les hydrocellulaires (3) Les alginates pansements et mèches (4) Les associations (5) Les hydrofibres (6) Les pansements gras non adhérents : les tulles (7) Les pansements gras non adhérents : les interfaces (8) Les films (9) Les pansements au charbon (10) Les hydrogels (11) Les agents de détersion (12) Les granules à base d’acide hyaluronique ® (13) Huile pour effleurage : Sanyrène (14) Les perspectives : les facteurs de croissances (15) Conclusion
8
39
40
40
41 41 41 42 42
43 43 44
44 45 46 48 49 50 51 51 52 53 54 54 55 56 57 57 58
b) Stratégie thérapeutique : (1) Les grands principes (2) Principes de nettoyage de la plaie (3) Détersion de la plaie (4) Bourgeonnement (5) Epithélisation
B. Traitement général
1) La prise en charge nutritionnelle
2) Utilisation des supports et l’hygiène du patient
3) Traitement de l’affection intercurrente
4) Traitement de la douleur de l’escarre a) Caractère de la douleur de l’escarre b) Evaluation de la douleur c) Principe du traitement (1) Pour la douleur chronique : (2) Pour la douleur aiguë :
C. Traitement des complications :
1) L’escarre infectée et son traitement
2) Les complications non infectieuses
3) Traitement chirurgical de l’escarre
58 58 59 60 62 63
64
64
65
65
65 65 66 66 66 67
68
69
69
70
D. Cas particulier : traitement de l’escarre en situation de soins palliatifs 70
1) Définition
2) Prévalence des escarres en fin de vie
3) Localisation des escarres en fin de vie
4) Approche pronostique
5) Stratégie de soins
6) La prévention
7) Retentissement psychologique des escarres en fin de vie
9
70
71
71
71
72
72
73
4) Stade IV : Fibrine avec exsudats
77
77
77
77
79
78
87
85
85
86
86
III. les actions envisagées par le « groupe escarre » A. Structurer la prise en charge B. Formations
C. Adapter le protocole institutionnel
85
83
85
85
85
85
D. Résoudre le problème du matériel de prévention
4) Retentissement psychosocial et qualité de vie
75
75
75
76
75
3) Le retour à domicile
2) Éducation du patient et de sa famille
1) La procédure de prévention et de traitement des escarres
4) Qu’en est-il de la continuité des soins lors d’un transfert ou du retour à domicile ?
1) Information du patient et de sa famille
5) L’escarre en phase de guérison B. Particularités locales
A. Objectifs : pourquoi avoir fait une enquête
2) La formation
3) La prévention
3) Stade III : nécrose (plaque noire) avec présence de fibrine sèche
II. L’enquête
I. Protocole institutionnel : A. Traitements de l’escarre à l’hôpital (selon leur stade)
0
1
Deuxième partie :La prise en charge des escarres à l’hôpital de la Robertsau74
78
78
78
80
81
D. Résultats et constat :
B. Critères d’inclusion :
1) Stade I : rougeur persistante ou érythème
2) Stade II : phlyctène, désepidermisation
E. Améliorer le retour à domicile
C. Matériel et méthode :