Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

l'intégralité du discours de Xavier Bertand - Intervention Xavier ...

De
6 pages

l'intégralité du discours de Xavier Bertand - Intervention Xavier ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 134
Signaler un abus
Intervention deXavier Bertrand Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé Conférence de presse sur le Médiator Remise du Rapport de l’IGAS Le 15 janvier 2011 *Seul le prononcé fait foi Avec Nora Berra, nous avons reçu ce matin les inspecteurs de la mission IGAS sur le Médiator pendant près de 4 heures. C’est un rapport dense qui nous a été présenté, et nous tenons ici à saluer la qualité du travail et la quantité de travail accompli par la mission, dans des délais particulièrement contraints, nous en avons conscience. Cette enquête contribue à faire toute la lumière sur la partie administrative de ce dossier.Ce n’est pas la seule, nous le savons bien.Les missions parlementaires vont pouvoir travailler. Je suis certain qu’elles se serviront aussi de cette enquête. Nous savons également qu’il y a des démarches judiciaires qui ont été engagées. Il s’agit à nos yeux d’un rapport rigoureux, qui va au fond des choses et qui répond à l’exigence de transparence qui est la mienne depuis le début. Ce rapport établit clairement qu’il y a eu des défaillances graves dans le fonctionnement de notre système du médicament.Et je tiens à le préciser, la mission de l’IGAS ne pouvait porter et ne porte que sur la sphère administrative. Les inspecteurs n’ont pas pu entendre, par exemple, les hommes politiques, les ministres, qui se sont succédé dans leurs fonctions. Mais comme l’indiquent les inspecteurs,le déroulement des événements qu’ils ont relatés est très largement lié au comportement et à la stratégie des laboratoires Servier. A la lecture du rapport, je constate qu’il y a un faisceau d’indices extrêmement lourds qui indiquentune responsabilité première et directe des laboratoires Servier dans ce drame du Médiator. Parce que c’est ce médicament des laboratoires Servier, parce que c’est le Médiator qui a causé des victimes. Il appartiendra bien sûr aux missions parlementaires et à la justice d’aller plus loin. Mais le rapport montre aussiclairement que notre police du médicament a failli à sa mission. Notre responsabilité aujourd’hui, ma responsabilité, mon devoir, c’estde rebâtir un nouveau système du médicament, un nouveau système de sécurité sanitaire, avec un objectif: qu’il n’y ait pas demain de nouveau« Médiator ». C’est la condition de la confiance dans nos médicaments. Et nous sommes profondément convaincus que c’est la transparence qui crée les conditions de la confiance. C’est pourquoi, dès le lendemain de notre prise de fonction, avec Nora Berra, nous avons demandé à l’IGAS que toute la lumière soit faite sur cette affaire.Cette volonté de transparence doit être une exigence partagée par l’ensemble des acteurs. Et ce sera aussi le rôle des missions d’information parlementaires.Notre mission, c’est de garantir la santé des Français, et doncnotre responsabilité, c’est de rebâtir ce système.indiqué dès le départ que je n’hésiterais pas à changer ce qui doit J’avais l’être et à prendre des mesures urgentes et radicales s’il le fallait. C’est aujourd’hui le cas. Nos concitoyens veulent légitimement se sentir protégés, ils veulent être sécurisés.
1