Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

le Conflit de Rejet

De
10 pages

le Conflit de Rejet

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 225
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

1 le Conflit de Rejet par Laurent Daillie  dans Causes & Sens n°8  Hiver 2003/2004 la Séduction Cette fois j'ai choisi de vous parler de cette nécessité parfaitement biologique et abso lument vitale qui consiste à devoir séduire l’autre,.. une préoccupation pour tous et de presque chaque instant de notre existence tellement c’est une affaire de vie ou de mort. Car séduire est une nécessité qui va bien au delà du simple fait de devoir "draguer" l’autre pour avoir ses faveurs afin de pérenniser l’espèce et en faisant valoir ses magni fiques plumes bleues ou encore sa superbe Ferrari rouge ou sa plus belle toilette,.. et même si effectivement la parade nuptiale est LE préliminaire absolument incontour nable à toutes rencontres sexuées puisqu’elle permet de faire son choix… En effet, la nécessité absolue de devoir séduire l’autre s’impose bien avant que nos hormones se mettent à frétiller au moment de la puberté, et elle s’impose en fait dès les toutes premières secondes de la vie, dès l’instant où nous quittons le ventre de notre mère dans lequel nous n’avons pas grand chose à craindre. Mais pour décortiquer le mouvement, je vous invite tout d’abord à répondre à cette très simple question : au tout début d’une vie de mammifère, que nous soyons un petit d’homme, un éléphanteau, un lionceau, un agneau ou un baleineau, de quoi dépend notre survie ?.. La réponse est certes évidente : de la mère… Oui mais pourquoi ?.. Tout simplement et pour l’essentiel parce que la nourriture exclusive d’un petit mam mifère est le lait de sa mère sans lequel il meurt avant tout de déshydratation en seulement quelques heures.
Ce simple fait explique au passage un certain nombre de choses, comme par exemple la raison profonde qui fait que les tout petits paniquent si rapidement dès qu’ils n’ont plus leur mère dans leur champ de vision, ou encore pourquoi la relation mèreenfant est tellement constituante et pourquoi il est souvent bien difficile de couper le cordon ombilical, que l’on soit encore un jeune enfant ou bien même un exenfant adulte…
Mais pour poursuivre le raisonnement, je vous invite maintenant à répondre à cette deuxième question : au tout début d’une vie de mammifère et quelle que soit notre espèce, de quoi dépend notre survie ?.. J’entends d’ici votre perplexité et le grand silence qui va avec, et bien que la réponse soit aussi évidente que la précédente : notre survie dépend uniquement de l’intérêt que notre mère porte à son petit.
Non, désolé de vous contredire, l’instinct maternel n’est pas infaillible et il est même très fréquent dans la nature qu’une mère ne s’intéresse pas à son/ses petits pour une raison ou pour une autre, plus particulièrement à la première portée… Et si vous ne me croyez pas, alors faites votre enquête auprès de quelques éleveurs d’animaux et/ou auprès de quelques personnes travaillant en maternité ; vous verrez alors que l’instinct maternel à parfois (souvent) quelques ratés. Et pour ne vous citer qu’un seul chiffre édifiant dans le règne humain, je vous signale qu’il y a aujourd’hui en France tous âges confondus environ 400.000 personnes nées sous X  j’ai bien dit quatre cent mille  et sans compter les enfants ou exenfants confiés à la DDASS ou bien pire encore…
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin