Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les dérives de la coopération Nord-Sud

14 pages

Les dérives de la coopération Nord-Sud

Publié par :
Ajouté le : 11 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

politique étrangère | 4:2007
Les dérives de la coopération Nord-Sud Vers la fin des chimères ? Par Gilbert Étienne Gilbert Étienne , professeur honoraire d’économie du développement à l’Institut universitaire de hautes études internationales (IUHEI) et à l’Institut d’études du développement de Genève, est notamment l’auteur de : Le Développement à contre-courant (Paris, Presses de Sciences Po, 2003) et de Chine-Inde, la grande compétition (Paris, Dunod, 2007).
Les prescriptions de démocratie et de bonne gouvernance visant les pays du Sud sont légitimes mais influent peu, de manière directe, sur le déve-loppement. Les politiques de coopération affichent un bilan tout aussi mitigé. On pourrait progressivement en revenir, à l’aide des grandes institutions internationales et de la Banque mondiale, à des références plus déterminantes pour le développement : l’irrigation, le développement de la productivité agricole, les travaux d’infrastructures. politique étrangère
« Sous toutes les formes de gouvernement, un État peut prospérer s’il est bien administré. On a vu des nations s’enrichir sous des monarchies absolues, on en a vu se ruiner sous des conseils populaires. » Jean-Baptiste Say, 1814. Au fil de plus d’un demi-siècle de relations Nord-Sud, les mouvements du balancier oscillent entre remèdes efficaces et chimères, ou erreurs de jugement. Ces dernières sont particulièrement fertiles depuis une quin-zaine d’années. Après les missionnaires qui aspiraient à sauver les âmes des pauvres Africains et Asiatiques au XIX e siècle, les nouveaux mission-naires d’Occident veulent les convertir à la démocratie, à la bonne gouvernance, à l’essor des communautés locales, et lutter contre la pauvreté en se concentrant sur l’éducation et la santé. Demain, le pendule pourrait revenir à des préoccupations plus terre à terre : vers l’agriculture, ou les infrastructures. Démocratie et bonne gouvernance Dans les années 1950 et au-delà, les experts occidentaux jugeaient que leurs partenaires n’étaient « pas mûrs » pour la démocratie : il leur fallait
891
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin