Cette publication est accessible gratuitement

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

L’effluve coupable

de Scribaland

Immortelle des neiges

de Scribaland

VILLAGE PLANÉTAIRE

de Scribaland

suivant
AU PRINCE DU SOLEIL LEVANT De mes jeunes années, il me reste quelques beaux souvenirsJe ne sais pas si je dois remercier ou maudire le roi Cupidon De grands souvenirs émus d’un amour hélas à jamais perduDe ce désir intense, qui m’envahissait et, me dépassait alors Au prince du soleil levant, et, à ses grands charmes ignorés!Le prince du soleil levant a ravagé, conquis, mon petit cœur Mais si enchanteurs que jadis, ils avaient conquis mon cœurChaque journée, il me contait fleurette dans les pâquerettes! Cet homme, si grand et si avenant, à l’allure d’un apollon!Et, la petite midinette qui sommeillait en moi, s’est réveillée Dont la belle démarche magnétique dominait toute l’espacePuis, un jour, à l’ombre d’un chêne, des lèvres se sont unies Celui-là, c’était le plus fameux des princes du soleil levant!Un baiser langoureux, qui pour lui, sonnait comme un adieu Sûr de tous ses atouts physiques, il me scrutait d’un regard!Mais ça, je ne l’ai compris que plus tard! Beaucoup trop tard! Personne ne survivait au beau regard ravageur de ce prince! Son joli sourire si éclatant ne laissait quiconque indifférent! Et moi, moi, une pauvre femme aussi faible, j’ai succombé! Ce charmant homme a fait de moi, son trophée de diamant!