La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

63
L’OURS ET LE RENARD
Un ours se vantait hautement d’aimer les hommes, par la raison qu’il ne mangeait pas de cadavre. Le renard lui répondit : « Plût aux dieux que tu déchirasses les morts, et non les vivants ! »
Cette fable démasque les convoiteux qui vivent dans l’hypocrisie et la vaine gloire.
Page:Ésope - Fables - Émile Chambry.djvu/113