La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Eléments de littérature

De
602 pages
ÉLÉMENTS DE LITTÉRATURE, PAR MARMONTEL, DB L'ACADEMIE FRANÇAISE. TOME III. 7DB LITT ÉK AT U II E. l'oreilleformaliotj des langues i^Tecque el latine langues mo-iivait été consultée, au Jieu que les temps de bar-..') , mç.gistra vitœ , nuncia vetustatis. De Or. ! .( DE LITTERATURE. l\D aussi, dans lestit peuple (le la Palestine possède livres saints, son origine et le récitles titres de de ses aventures. Mais ces premières lueurs de Vhistoire n'éclairent cà et là que quelques points isolés de l'espace. n'est que cinq ou six centsCe ans après Moïse que , dans les poèmeset Josué , d'Homère, Vhistoire commencée répandre quel- que clarté faible sur la Grèce, suret douteuse, la Phrygie, et sur les cotes de l'Orient; et cinq siècles s'écouleront encore, avant que dans la Grècemême elle brille avec plus d'éclat. un astreC'est là qu'elle paraît enfin comme dont s'étendent sur des régions éloi-les rayons gnées. C'est par les l'Egypte est con-Grecs que nue et en même temps que leurs armées pénè- ; trent dans l'Asie Vhistoire qui les accompagne , ,, révèle au monde le secret de l'existence des em- pires, qui, du Nil au fond de l'Euxin , se sont succédé l'un à l'autre, sans que ni leur splendeur, ni le bruit de leur chute ait encore averti l'Europe de ces grandes révolutions.
Voir plus Voir moins

ÉLÉMENTS
DE
LITTÉRATURE,
PAR MARMONTEL,
DB L'ACADEMIE FRANÇAISE.
TOME III.
<a
%^«
A PARIS.
CHEZ VERDIÈRE, LIBRAIRE,
QUAI DES AUGUSTINS ai.
, N»
1825.Ml/
«?
»*•,
ÉLÉMENTS
DE LITTÉRATURE
H
historique. Est-il permis à l'iiisto-Harangue
riea de céder la parole à ses personnages , ou ne
doit-il ra])porter qu'indirectement ce qu'ils ont
dit sans les faire parler eux-mêmes?
,
Cela dépend de l'idée qu'on atlache à la sincé-
sirité de l'histoire et de savoir on exige d'elle
,
vérilé.la lettre ou l'esprit de la Si on exige d'elle
il est certain que presquela lettre , toutes les
directes sont interdites l'iiistoirelicUYingiies à ; et
à l'exception de celles qui ont été réellement pro-
noncées dans les conseils dans les assemblées
, ,
dans les cérémonies publiques et de quelques
,
mots que les rois ou que les capitaines ont réel-
lement adressés à leur peuple ou à leur armée
et que la tradition a conservés il est rare que
,
l'historien ait des harangues à transcrire.
Celles dont l'histoire ancienne est remplie sont
elles-mêmes supposées. Ce n'est pas que l'esprit
et le caractère de ceux qui parlent n'y soient fi-
Élém. (le TJttér. III. \2 ÉLÉMENTS
tlèlement gardés : clans celles Je Thucydide par
,
exemple on distingue très-bien le génie des,
Athéniens et celui des Spartiates; on reconnaîty
Périclès Nicias , Alcibiade, au langage que l'his-
,
torien leur fait tenir : quant au fond même , il
c[u'ii en était instruitest vraisemblable ; mais
bons critiquesquant au style , les s'aperçoivent
qu'il est factice parce qu'il est toujours le même.
,
On peut prendre à la lettre les harangues de
Xénoplion quand c'est lui-même qui parle à ses
,
compagnons et les encourage dans leur retraite
;
mais lorsqu'il fait prendre la parole à Cambyse ,
Cyaxare croira-t-on de même qu'ilà Cyrus , à ,
ce qu'ils ont dit?rende fidèlement
Polybe en faisant parier Scipion et Annibal^
leur entrevue a-t-il répété leurs discours?dans ,
les a-t-il transcrits? Et les belles haran-Tite-Live
gues qu'il met dans la bouche d'Horace le père
,
de Valérius Publicola de Camille de Manlius, , ,
de Fabius d'Hannon , de Scipion , etc. , ne sont-,
elles pas aussi visiblement artificielles que celles
de Marins et de Gatilina dans Salluste?
Tacite ait recueilliIl est plus vraisemblable que
Germanicus de Tibèreles propres discours de ,
,
Tliraséas d'Othonde Néron , de Sénèque , de , ,
si on reconnaît leursurtout d'Agricola ; mais y
n'y reconnaît pas moins la plume deesprit , on
Ainsi, dans toute l'histoire ancienne àTacile. ,
tra-l'exceplion de quelques mots conservés par
dition tout paraît composé.
,

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin