La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

ÉLÉMENTS
DE
LITTÉRATURE,
PAR MARMONTEL,
DB L'ACADEMIE FRANÇAISE.
TOME III.
<a
%^«
A PARIS.
CHEZ VERDIÈRE, LIBRAIRE,
QUAI DES AUGUSTINS ai.
, N»
1825.Ml/
«?
»*•,
ÉLÉMENTS
DE LITTÉRATURE
H
historique. Est-il permis à l'iiisto-Harangue
riea de céder la parole à ses personnages , ou ne
doit-il ra])porter qu'indirectement ce qu'ils ont
dit sans les faire parler eux-mêmes?
,
Cela dépend de l'idée qu'on atlache à la sincé-
sirité de l'histoire et de savoir on exige d'elle
,
vérilé.la lettre ou l'esprit de la Si on exige d'elle
il est certain que presquela lettre , toutes les
directes sont interdites l'iiistoirelicUYingiies à ; et
à l'exception de celles qui ont été réellement pro-
noncées dans les conseils dans les assemblées
, ,
dans les cérémonies publiques et de quelques
,
mots que les rois ou que les capitaines ont réel-
lement adressés à leur peuple ou à leur armée
et que la tradition a conservés il est rare que
,
l'historien ait des harangues à transcrire.
Celles dont l'histoire ancienne est remplie sont
elles-mêmes supposées. Ce n'est pas que l'esprit
et le caractère de ceux qui parlent n'y soient fi-
Élém. (le TJttér. III. \2 ÉLÉMENTS
tlèlement gardés : clans celles Je Thucydide par
,
exemple on distingue très-bien le génie des,
Athéniens et celui des Spartiates; on reconnaîty
Périclès Nicias , Alcibiade, au langage que l'his-
,
torien leur fait tenir : quant au fond même , il
c[u'ii en était instruitest vraisemblable ; mais
bons critiquesquant au style , les s'aperçoivent
qu'il est factice parce qu'il est toujours le même.
,
On peut prendre à la lettre les harangues de
Xénoplion quand c'est lui-même qui parle à ses
,
compagnons et les encourage dans leur retraite
;
mais lorsqu'il fait prendre la parole à Cambyse ,
Cyaxare croira-t-on de même qu'ilà Cyrus , à ,
ce qu'ils ont dit?rende fidèlement
Polybe en faisant parier Scipion et Annibal^
leur entrevue a-t-il répété leurs discours?dans ,
les a-t-il transcrits? Et les belles haran-Tite-Live
gues qu'il met dans la bouche d'Horace le père
,
de Valérius Publicola de Camille de Manlius, , ,
de Fabius d'Hannon , de Scipion , etc. , ne sont-,
elles pas aussi visiblement artificielles que celles
de Marins et de Gatilina dans Salluste?
Tacite ait recueilliIl est plus vraisemblable que
Germanicus de Tibèreles propres discours de ,
,
Tliraséas d'Othonde Néron , de Sénèque , de , ,
si on reconnaît leursurtout d'Agricola ; mais y
n'y reconnaît pas moins la plume deesprit , on
Ainsi, dans toute l'histoire ancienne àTacile. ,
tra-l'exceplion de quelques mots conservés par
dition tout paraît composé.
,