Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

Du même publieur

ournal d’information de l’imprimerie Laffont - N o 30 - octobre/novembre/decembre 2010
Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple. J ACQUES P REVERT
N UMÉRO SPÉCIAL 30 e EDITO M ERCI À VOUS TOUS ! Voici notre trentième numéro de l’Encrier ! Beaucoup de joie et d'enthousias Il nous faut, pour à la rédaction de notre Encrier. Dile l’occasion, adresser devant l'avalanche des sujets et quelques remerciements à cette communauté éCvéenneomuevnetasutonuutmaéurloonngoudsetl'oa affectueuse qui préside à rement, représentant cinq an son élaboration. Mes parents tout d’abord, parution. 24 pages ont succé ultimes correcteurs des aux 4 pages des origines et épreuves, attentifs et rigou-le succès que vous avez reux, traquant fautes et cette newsletter pas comme coquilles, vivant cette aven-De tout temps, l’imprimeri t u r e é d i t o r i a l e a v e c e n -thousiasme du haut de leurs communiqué à l’envi à 86 et 87 ans. Mon père se nouvelles technologie passionne pour les pages gammes de papiers au Technologie, Ecologie, Histoires a ets et Musées, portraits chinois, pagreuntidoanssettellceasleqnuderilievrrss autres questionnaires ou inter-views, ma mère se réservant les en collaboration avec l’ pages Saveurs, Best of, Remember, Neuve, dont le premier Lectures et Musique, me reprochant 1998, sur le thème de la d’ailleurs gentiment mon ingué-couronné d’une Médai rissable empathie pour Bashung… Merci également à tous mes décernée à Budap collaborateurs qui s’impliquent Concours international dans chaque numéro, Davy parti-cLeEtncrierlenstténdéaellner20 culièrement à qui l’on doit la te vo o v joyeuse créativité de la maquette, vous informer, technol nos conducteurs de presse, en tête désormais, Serge, Nicolas et Benjamin qui testent à chaque numéro le qpuooutridiveonunsesfadierenoptraert papier choisi, ainsi que nos misme de notre Ville façonniers, Richard, Marc, Maxime et Frédérique qui veillent travers les travaux réal au pliage, encartage et routage secteurs d’activités conf jusqu’à vous. Merci aussi à Isabelle qui gère le fichier d’adresses en MCuessétesa,inEsix,ptoosuittionnast,ur perpétuelle évolution. Number one et enfin nos Merci enfin à vous tous, clients et fournisseurs. Grâce à vous, Avec ce numéro 30, imprim sur un pap er ro ga ar a, g n reusemen o er par notre Encrier se nourrit de Papyrus France et son PDG Nicolas Berthou, un de nos fidèles lecteurs, que nous beauté et de dynamisme à chaque numéro, expositions, remercions chaleureusement, nous confirmons notre souhait, plus que jamais, de soirées théâtrales et lyriques, soutenir toutes les actions de développement durable, ce papier justement étant livres, événements gourm ands lfaaisbsrioqnuséaàdmpiarretrirsdoensstayllgeueetssqauicparpoalicfiètéredntidansssliaolna.gNuonterevéEnnictirieenr,nee.nNefofuets,vaovuesc et tout ce qui fait la joie de laidnéàvairmepdreespropositionsdechoixdepapiers, notre métier : e de nos papetiers, est desti ous f imprimer ! en espérant que celui-ci particulièrement vous séduira comme nous l’avons été. Merci de votre confiance et de votre fidélité. cEonnffiina,nrcieencdheaqpuluesjonuorremtalquqiuneocuesnhuonmoérreoz3d0evvooutrsesfoiidtélditéédidée,pàuivsotuasnttodusanqnuéienso.usfaites Longue vie à L’Encrier ! La joie d’imprimer se lit dans nos pages et récompense nos équipes toujours à l’écoute Bonne rentrée à tous. attentive et affectueuse de tous vos désirs. Annie Montagard. Merci pour tout !
Z ORAH SUR LA TERRASSE En 1912, Matisse réside par deux fois à Tanger. Ce livre est une longue lettre d’Abdelkader Djemaï qui se déroule à la veille de la grande Guerre et qui, à partir de la correspondance du peintre, retrace ses rapports avec Zorah, la jeune prostituée qui pose pour lui et qui donnera son nom à un tableau. Car à Tanger, malgré la lumière et les paysages luxuriants qui le comblent, Matisse se trouve confronté à l’absence de modèles féminins. Une très belle évocation de l’univers de Matisse et de Miloud, le grand-père de l’auteur. A lire absolument ! (Editions du Seuil)
CIUS , UN AMI QUI VOUS VEUT DU BIEN ites antiques de Vaison la Romaine représentent un patrimoine exceptionnel par hesse des vestiges que les Romains ont laissés dans cette ville qu’ils occupèrent ès le I e siècle avant J.C. jusqu’à la chute de l’Empire Romain au V e siècle de notre ère. Le Service du Patrimoine de la Mairie de Vaison la Romaine a édité à destination des jeunes un livret constitué d’une chasse aux énigmes permettant de découvrir, au fil de la visite, les rites et coutumes de l’antique population de Vasio, nom romain de la future et bien nommée Vaison la Romaine. C’est un jeune romain, Lucius, qui mène le jeu avec Perdrix, un oiseau égaré, qu’il devra raccompagner s de ses amis. De la maison à l’Appolon Lauré où l’on découvre cuisine (culina), à manger (triclinium) et salle de bains et thermes (balneum) au quartier artisanal mmerçant, que de découvertes, l’impératrice Sabine dans l’ immense cour à ques, Mercure, le Dieu du Commerce, Silvain, le Dieu des Forêts, l’empereur ien et le Théâtre antique qui pouvait contenir plus de 6 000 spectateurs, accueil lant rd’hui le célèbre festival Vaison Danses. fois la visite du site archéologique de Puymin terminée, Lucius retrouve les amis erdrix et va bientôt revêtir la toge virile marquant la fin de l’enfance. Il est prêt, apr s cette épreuve, à devenir un citoyen romain. A découvrir absolument aussi le musée archéologique Théo Desplans pour compléter cette journée culturelle pour petits et grands. Pour en savoir plus : www.provenceromaine.com L ARTIGUE AU M USÉE A NGLADON Jenesuispasphotographe-écrivain-peintre,jesuisempai l eurdeschosesque laviemoffreenpassant.Jacques-Henri Lartigue se définit ainsi modestement. Peintre de métier, c’est la photographie qui demeurera son univers de cœur. Photographe de presse, de mode aussi, ses instantanés sont devenus célèbres avec des règles de composition toujours bien présentes pour ce théoricien de l’art. En 1979, il a cédé toute son œuvre photographique à l’Etat et son œuvre picturale à sa Ville de L’Isle Adam et à sa femme. Le musée Angladon expose Lartigue jusqu’au 17 octobre. Venez nombreux à la rencontre de ses photographies sublimes d’émotion, témoins d’une époque où Picasso, Jean Cocteau et Sacha Guitry étaient ses amis. www.angladon.com P ROLONGATION POUR T CHEKHOV L’exposition Tchekhov à la Maison Jean Vilar en juillet dernier a fait le délice des visi teurs. Une sublime scénographie dans une ambiance intime et raffinée donne de l’auteur de LaCerisaielimagedunhommesensibleethumain,cequilfut.Aprèsunespace symbolisant les traditionnelles forêts de bouleaux, la vie d’Anton Tchekhov est évoquée par des textes, des photos le situant dans son contexte familial, puis des costumes, des projections inédites de ses pièces de théâtre, interprétées par les plus grands comédiens du répertoire russe, enrichissent magnifiquement l’évocation de son univers. Jacques Thephany qui dirige cette grande Maison du souvenir a accueilli avec une immense gentillesse lors du Festival la troupe bulgare du Casanova joué au Théâtre du Chêne Noir avec le succès que l’on sait. Diana Dobreva et Vladimir Karamazov ont eu ainsi l’honneur de visiter en sa compagnie cette belle exposition. Devant le succès remporté, l’exposition est prolongée jusqu’au 1 e décembre. Une bonne nouvelle pour voir et revoir le beau parcours de Tchekhov. www.maisonjeanvilar.org
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin