La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Glossaire archéologique du Moyen Age et de la Renaissance

De
820 pages
\J7(C'
^^^ ^^-*^
GLOSSAIRE
ARCHÉOLOGIOUE
DU MOYEN AGE ET DE LA RENAISSANCE
GLOSSAIRE
ARCHÉOLOGIOllE
DU MOYEN AGE ET DE LA RENAISSANCE
PAR
VICTOR GAY
ANCIEN ARCHITECTE DU GOU VERNEMr;NT
ASSOCIÉ CORRESPONDANT DE LA SOCIÉTÉ DES ANTIQUAIRES
DE
IHANCK
TOME PREMIER
A
- GUY
PARIS
LIBRAIRIE
DE LA SOCIÉTÉ BIBLIOGRAPHIQUE
76,
RUE
DES
SAINTS-PÈRES,
76
1887
ABRKVIATIONS
A
Abb
Acq
A/
L
I
.
Abbaye.
Ai.quisition Alius, autrcinenl.
Livre.
P
t
'-•
E-
Ann
Ap
Af'ostol
Annales.
Apiul.
Eed
Loc
.
Livre paiisis. Livre tournois. Ledit.
LiKo.
Apostolka
App
Aroli
Appartenant.
Arv.liives nationales.
M
M
Mandem
Meni
Marc, martyr.
Art
Ariill
Ariicle. Artillerie.
Mandemement.
Mémoires.
Manuscrit.
Aud
.^iit
Au
dit.
Ms
.Auteur.
N
Nouv
Nouvelle.
B
H.itim BibI
Bâtiments. Bibliothèque.
o
O
Ob
Ordonn
Once. Obole.
BiHiry
I^'et
Bourgogne.
Brelayne.
BiilleUn.
Bull
Ordonnances
c
^^ap
<-^art
P
1^
C;ipilaine,
L\ipiliiliini
.
Pat
Parisis. l'atentes.
t;ath.-dr
<-'iap
.
.
Chat
Cartons. Cathédrale. Chapelle, chapitre.
Pes
PI
Poés
Pond. Pr
Pesant. Planches. Poésies.
Poinieiis.
Chron
Cit
Château. Chronique.
Citation.
Prov
Preuves. Proverbes.
Col
C'*"
'^•^niin
Colonne
.
(killection. collégiale.
R
Rec Reg Reglem
Réiniss Kichel
Cpte
Commeice, ...
Voir plus Voir moins

^^^ ^^-*^\J7(C'GLOSSAIRE
ARCHÉOLOGIOUE
DU MOYEN AGE ET DE LA RENAISSANCEGLOSSAIRE
ARCHÉOLOGIOllE
DE LADU MOYEN AGE ET RENAISSANCE
PAR
VICTOR GAY
ANCIEN ARCHITECTE DU GOUVERNEMr;NT
ASSOCIÉ CORRESPONDANT DE LA SOCIÉTÉ DES DEANTIQUAIRES IHANCK
PREMIERTOME
-A GUY
PARIS
LIBRAIRIE DE LA SOCIÉTÉ BIBLIOGRAPHIQUE
RUE DES
76, SAINTS-PÈRES, 76
1887ABRKVIATIONS
A L
Abb IAbbaye. Livre.
.Acq '-•Ai.quisition P Livre paiisis.
A/ Alius, autrcinenl. E- t tournois.
Ann Annales. Eed Ledit.
Ap LocApiul. LiKo.
.Af'ostol Apostolka M
App Appartenant. MAroli Arv.liives nationales. Marc, martyr.
Art MandemAriicle. Mandemement.
MeniAriill Artillerie. Mémoires.
MsAud Manuscrit.Au dit.
.^iit .Auteur. N
B Nouv Nouvelle.
H.itim Bâtiments. o
BibI
Bibliothèque. O Once.
BiHiry Bourgogne. Ob Obole.
I^'et Brelayne. Ordonn Ordonnances
Bull BiilleUn.
P
c
1^ Parisis.
^^ap . PatC;ipilaine, L\ipiliiliini l'atentes.
<-^art Cartons. Pes Pesant.
t;ath.-dr Cathédrale. PI Planches.
. .<-'iap PoésChapelle, chapitre. Poésies.
Chat Château. Pond. Poinieiis.
Chron PrChronique. Preuves.
Cit Citation. Prov Proverbes.
Col Colonne . R
C'*" (killection. collégiale.
Rec Recueil.'^•^niin Commission.Commeice,
Reg Registre.Cpte Compte.
Reglem Règlement.D Réiniss Remi.ssion.
Den KichelD. Denier. Richelieu.
Roml^ict Roman.Dictionnaire.
Dud Dudit. Roy Royal.
SE
Ec s Siècle.Ecole.
SectEdit Section.Edition.
ScdEsc Escu. .SV(/;.v.
Est Ser Série.Esterlin.
SermEt Sermon.Etudes
Exéc Soc Soiiélé.Exécution.
Extr St .Sterlin.Extraits.
Stat statuts.Stations,F
Str Strophe.
FabI Fabliaux. Supplem Supplément.
Flor Florin. T
Fr Franc.
T Tome.Franc Français.
Testam Testament.G
Tlics Tlicsiiiiius.
Gloss Glossaire. u
H
Une Vncia,
Hist Histoire. V
I V Vers.
'uv Inventaire. Vatic Vatican.
Vo Vcibo.J
Vocab Vocabulaire.
Journ Journal. Vol Volume.
Judic Judiciaire. Voy Voyage, voyez.GLOSSAIRE ARCHÉOLOGIQUE
DU MOYEN AGE ET DE LA RENAISSANCE
—A. Les lettres de M. René de Rellevalcomme d'Abbeville. qui possédaitl'alphabet employées
initiales mains de deou coiiiiiic devises ont servi en 1873 une à deuxsouvent l'époqueépéetrop
de thème aux Vil en donne la m'dil.fantaisies des artistes du (Charlesnioven âye, description, (llncost.
et des enparticulièrement n'avoirorlèvres, franc, liiG, p. 40.)pour pus
dans ce En ce —leur))lace man|uée — ou sontrépertoire. genre, 1471. tableauABC. ipielUng grant
sontpeu d'objets mais il se on tousparvenus jusiju'ù nous; les ABC escri|)re paroscriptz par lesquel.\ peut
et sarrasiuaisme.trouve encore dans les les de Xrstautécollections et (Inv.pays (chrétienté)publii|ues
prif»du chat.de en d'Angers, 4.)vées, bois des écoleslinéiques pièces sculpture
flamandes et —allemandes de la rareté desA B G DE Charlemagne- L'extrêmeRenaissance, qui
peuvent être considérées comme des cliefs-d'œuvre de ne de vérifiermonuments carlovingiens paspermet
délicatesse et de o-oùt. lesur fondements la tradition dontquels repose
s'est fait l'écho auMouskoscliroiii([ucur Philippe
—1300. —V. Boucla d'or. Coll. \\^umc.
Angleterre.
—1392. A broclie of fiil schene on wiche wasgold
first cioiined A and aller
: amory-written vincit omnia.
T. 1.(Chauccr. Caiit., tBU.)
—1*94. Una doro facla in forma di iina a laiingia A
Paresiiia cum uno rubineto da uiio et tiepifliolo lato,
l'allru uno (liamaLite cuni iina in forma dipicliolo peiiiHa—di octavi 1 etpero sopi-a pesa caralL 'J. di
{lui),
Guurileroba Eilenxe, p. 23.)
—1499. Une bannière di> tall'clas bliMi soini'i' aussi de,
de lizfleurs ou millimi de a ".! bandes de tadelaslaiiuellc;
violet et l'autre de taffetas blauc, et a ou milieu Auugraut
d'or. d'Anne de(Inv. Urelagne, 51.)
—'502. La housse et le du estoit deparsus liarnoys
d'or bien ricliementdrap ouvré sur veloux lecramoisv,
tout semé du cordelières d'or et de AA
},'i'ii^x signifiians
avoit nomqu'elle Aune. d'Anne de t''oi.\ (i Venise.{Voij.
Hibl. de l'Ecole des fait élever unch., xill° siècle. a-t-il nombreISUl, p. lUO.) Charlemagne
—I56I- Uue salliéi'cde lirorue euehassée. eu or laid a à celui des lettres de
l'ald'abbayes correspondant
AA csiuaillez deplusieurs blauc et rie, j-ouu-i'. du(/»('. de ehucuiip d'ellesdont le lapbahel portail portait
chat, de f (i.
)l'an,
Sans résoiidn^ celte on citer
niari|ne'.' question, peut—A. Entoure' d'un l'A dedouble lili't circulaire servait Ic^ de (ibarlemaone,reli(|uaire t'.oii(|ues appelé
au XV» siècle de de les restaurations a subies, et leau.\ arinnriei'sniaripu; cpi'il tympanlal)ri([ui' malgré
ULOSS.VIKE. IAllC
de do auabhalialo Cailoiiiii spmnu'l du- Au siècle suivant I" élaldil un ailillierl't'jjlise .François y
le mot a été au xii'' siècle. la fourniture des arcs aux ai'cliersdequel pax seulplé pour sananle,
et II. (Irenier n" leCui inciiiMstiM'ici iiilcr iii'inastrriii (15'' :2, .^!l(i),Coni'lias, d'après paquet, p.prima pcr
liiliiiil liloiaiii : Alii^xlala, 17 l.V.MJip<iiilil(f.liarli'iiin^'nr) al|ilialioti le s' li'ésorier du luireaujanvier Lefehre,
l'I suisrii- aiiro cl ilii ruliiniiii'iis iiia^-iiis piivi-aij;<'iiti> des finances à com-d'Amiens, aciu'ta Aldieville, par(lilaiis. lie Liber miiabilis.Ictriis (C/i/OH. liibl.Conques.
inission de Henri ii(l(_lt)n"' royale IV,llicliel.rec. ari|uel)uses,Dont., 113-1.)
ItIO luunis de leurs1270. I.cs aoina de vicstemens mousquets bandoulières, cliai'fjes(les é;;lises)
ilcKl lie rentes el l)iaiis ilcms de cuir et ainsi 10(10 di;fourchettes, que piiiues
Piitii- avoir à Dieu ftiiereiloiis •guerre.
saillies i mislKt rolii|ues — —.\l!lii:VIU.K D'. I 657et Ablievile estQue (]uist (.VRMESpartout pi>urkai;a peuplée
lie Jetant si lîst-il son bons artisans et maisKl quantité gros mai'cbands;par j:ré
ceux travaillent aux armes à feu se sontSoiir les laitres île l'a bé ce qui tantacquis
il'eslimc leursSi frcnit ile'easeiiiie les ineilleures deque pièces passent pour(pi'el ylise
Journ. d'un à 2iA une laitre devise (Villiers,par l'iiurope. voijaije f'aris, p. )
v.Mouskes, 3C.8I.)(Phil. —ABBliVlLLE (ciiiE d'. 1560.— Pour avoir mis dans
— de ladite boile G roUcaux de cire auABARROS. ISari-ois, foret tiiiiiielior. d'Alilimilli'(d'i''crivain) —l'eur de 12 den. t. Os. Cvte roil. de 0.(!{" UlinuUii,- Ten il il euvre1416. l'Iusieiirs ferreiiiens lilijnclieque
ri:;i.)
ouÀlil/. et lialiilleiiieus servaiis nécessaires et convenables

I 570. deou nicstier de tonnelier couiine sont sics... aliarros et l'ne ilnnzaiue de j'iiiilleanx cire
d'Abriuigc—heville 1.". .s. de ("autres d'aulic lilanclie euvre. Charles /.V,(Arch.JJ. {Cpte viiij. Kl.)plusieurs pièces
le-. Ili'J, pièce 3\n.) —AliUEVIl.l.E Ij'. 1560. —3 douzaines de(KKIUURES— r-nulliers de vellours vi'rd et vidlniirs deABATD. lîois do ilrmoliliiui écliafau- rouj;c pii-qnés soj'Cpour
à deux arrièje servir aux levrettes deperlée poiniz pour
daj,'cs. —la cbauibre et velliuirs clroi) l'ournv(du cnyr, soye,— l'on dict tablettes serv.ins aux1510. Aliains 27 1. 3 ferruresque Pour douzaines de d'Abbevillei'açnu poar— —liurs aliatiis îleH den. le alialus à talilets à le.ïdits 27 1 . de 0.piel colliers, Blaitdin,(3° Cple roij.— —le La m.i.21 ilin (le Lille. Fons. Gloss. I'' 121; \piet (Cples .)
Itibl. d'Amiens.) —ABÉE-ABBÉE. Sapin.—ABBATI. .\rtieulé et se uoiiraballant, poiiil —1298. Don est abbée et deleinjjie qe appelé zapin.sur un d'\ comme uos lits de moderuesjeu saugles édit. Koux.)-[Voij. de.}riiriol>olo,Cl\U\,
sur semais à la manière des lits de lesquelscamp —ABESTON. Amiante.
tenture dont voici un duune et spécimenposait
1330. Abestou est coloréqui
est comme le fer... aluiiié
nes'il est, jamais peut estaiudrc,
la moiill allaiiulreipiele piere
doit cucur este au quand tompté
de faire mal et exitc.
^ f'des- i2, inslit.)(fiom. pèlerinages, impr.
—ABLIÈRE. rilcl à les ablettes.pécher
—1511. à aldièreluii pccijuicr poisson... ungsaiq
et -t à cit. dufiliez reposer poisson. {Invent. Cange,
\" Ableia.)
—ABLOS. lilocs, piliers.
—1509. A 2 sieurs d'aiz avoir les abloz etpour syé
— d. du deaccoulouers des cbaires 30 s. Chût,(Cptes
Oaiiliiii. p. 39.'i.)
— de la lable sontABLUTION. Les anciens usa{):es
décrits eu maints endroits de ce ou verralivi'e, y
des ablu-combii'U était el l'usagegénéral IVéqiient
la ce esttions. mot) eiicoi'e,(voy. quiAprès ijiiade
le lavabodans nos méridionales, primitifprovinces
on trouve la fontaine ades habitations rustiques, qui
de lasuffi en tous aux e.xigi'nces bourgeoisie,temps
mieux aux liabiludestaudis le lavoirque répondait
mais les mœurs de l'existencede la vie monastiijue ;
délicatesse. Pour le serviceféodale réclamaient deplus
duélévation. et du lit de la commeCD, lable, pour l'emploi personnelA, B, plan profil plié.plan.
ou led'officiers les châteaux, adoptaqui remplissait
au château de .lumilhac (Uor-xvit* siècle conservé et du bassin tel s'ob-cérémonial de l'aiguiérc qu'il
et le!eiu'ore chez les au xvil" siècledogne). servait princes
— cbaslit abbati.— aux seuls1514. N°365, iinj: est resté réservéN°3fil, évéques pendantiinggrant qu'il
abbati à de Charlolleautre couebeitc non sangles. {Inv. leurs fonctions ecclésiastiques.
d'Albrel. T'.i.l
p.
tu auras tes mains lavéesXlir s. Quand— auOtleABBEVILLE. ville, moyen essuiéessignalée et à la touaille
avait dès et seras à la table assisdes indusiries diverses, ac(|uisâge pour
devant loi mis.. .et si ertune peinsdans l'art de travailler le cé-cette fer,époque,
si te los après soiii)erquedu dernierlélirité a la finquelle gardée jusqu'à mains à laver.n'oublie tes
le de ses armuriers un Fablimx.siècle. .\u d'un a sonXV', porte pis.poinçon (Casloiemenl père
un cercle foriiii' d'une double Darbazan, 2, p. 164.)A dans lijïne (voy. A).

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin