La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Le roman de la rose: Par Guillaume de Lorris et Jean de Meung; ?dition accompagn?e d'une traduction en vers; Pr?c?d?e d'une Introduction, Notices historiques et critiques; Tome I

De
259 pages
Project Gutenberg's Le roman de la rose, by G. de Lorris and J. de MeungThis eBook is for the use of anyone anywhere at no cost and withalmost no restrictions whatsoever. You may copy it, give it away orre-use it under the terms of the Project Gutenberg License includedwith this eBook or online at www.gutenberg.netTitle: Le roman de la rose Tome IAuthor: G. de Lorris and J. de MeungRelease Date: October 8, 2005 [EBook #16816]Language: FrenchCharacter set encoding: ISO-8859-1*** START OF THIS PROJECT GUTENBERG EBOOK LE ROMAN DE LA ROSE ***Produced by Marc D'Hooghe.From images generously made available by Gallica(Biblioth que Nationale de France) at http://gallica.bnf.fr.�LE ROMAN DE LA ROSEparGUILLAUME DE LORRIS et JEAN DE MEUNG * * * * *�dition accompagn e d'une traduction en vers; �Pr �c �d �e d'une Introduction, Notices historiques et critiques;Suivie de Notes et d'un GlossaireparPIERRE MARTEAUTOME IPARIS1878 * * * * *[p. I] �Encore vaudroit-il mieux, comme un bon bourgeois ou citoyen, rechercher et faire un lexicon des vieils mots d'Artus, Lancelot et Gauvain, ou commenter le _Romant de la Rose_, que s'amuser je ne � s �ay quelle grammaire latine qui a pass son temps. � �(RONSARD.) * * * * *LE XIXe SI CLE ET L'AMOUR. [p. III]�LE XIXe SI CLE.� _Qui donc t'a donn , bel enfant, � Cette fleur toute fra che ...
Voir plus Voir moins
Project Gutenberg's Le roman de la rose, by G. de Lorris and J. de Meung This eBook is for the use of anyone anywhere at no cost and with almost no restrictions whatsoever. You may copy it, give it away or re-use it under the terms of the Project Gutenberg License included with this eBook or online at www.gutenberg.net Title: Le roman de la rose Tome I Author: G. de Lorris and J. de Meung Release Date: October 8, 2005 [EBook #16816] Language: French Character set encoding: ISO-8859-1 *** START OF THIS PROJECT GUTENBERG EBOOK LE ROMAN DE LA ROSE *** Produced by Marc D'Hooghe. From images generously made available by Gallica (Biblioth que Nationale de France) at http://gallica.bnf.fr.� LE ROMAN DE LA ROSE par GUILLAUME DE LORRIS et JEAN DE MEUNG * * * * * �dition accompagn e d'une traduction en vers; � Pr �c �d �e d'une Introduction, Notices historiques et critiques; Suivie de Notes et d'un Glossaire par PIERRE MARTEAU TOME I PARIS 1878 * * * * * [p. I] �Encore vaudroit-il mieux, comme un bon bourgeois ou citoyen, rechercher et faire un lexicon des vieils mots d'Artus, Lancelot et Gauvain, ou commenter le _Romant de la Rose_, que s'amuser je ne � s �ay quelle grammaire latine qui a pass son temps. � � (RONSARD.) * * * * * LE XIXe SI CLE ET L'AMOUR. [p. III]� LE XIXe SI CLE.� _Qui donc t'a donn , bel enfant, � Cette fleur toute fra che close? � � Je suis d j vieux, et pourtant� � Jamais ne vis si belle Rose_. _Quel clat, quelle douce odeur!� De la Nuit, sur sa tige verte, Scintille encore un tendre pleur, Et l , sur sa l� vre entr'ouverte_. � _Parmi ce jardin radieux Que chaque jour fleurit l'Aurore, Que n'ai-je l'arbre merveilleux Qui fit si belle fleur clore!_ � _Dessus ses rameaux vigoureux Greffant mes d licates entes, � Je verrais son suc g n reux � � R�g�n�rer mes fr les plantes_. � [p. IV] L'AMOUR. _C'est que vous ne connaissez pas, O vieillard, toutes vos richesses. Aux jeunes plantes pourquoi, las! Prodiguer toutes vos caresses?_ _Voyez l -bas ce vieux buisson,� Mais toujours vert, toujours vivace; C'est l que j'ai le doux bouton � Cueilli qui tous les autres passe_. LE XIXe SI CLE.� _Quoi! dans ce vieux jardin fran ois � O� je vois jeter tant de pierres,� nul ne p n tra, je crois,� � Depuis la mort de mes grands-p res?_ � L'AMOUR. _L � dort, sous ces durs glantiers, � Mainte fleur mille fois plus belle Que de tous vos jeunes rosiers La plus gente et la plus nouvelle_. * * * * * [p. V] HOMMAGE DU TRADUCTEUR A MONSIEUR COUGNY, Professeur de rh torique au lyc e Saint-Louis. � � * * * * * Permettez-moi, cher ma tre, de vous d dier cette dition du _Roman de la � � � Rose_, qui, sans vous, n'e t jamais vu le jour. Vous avez daign jeter � � un regard favorable sur ce premier essai de ma muse, et c'est votre bont� toute paternelle qui a soutenu jusqu'au bout ses pas h sitants. � Vous seul connaissez mes longs ennuis, mes labeurs et ma pers v rance � � pour arriver au but tant d sir . Comme l'Amant, le hideux Danger, la� � � bl�me Peur et la rouge Honte m'ont barr bien souvent la voie. Mais Ami � me r confortait et m'engageait � poursuivre ma route, jusqu' ce que je � � pusse enfin cueillir la Rose. Ami, c' tait vous, et maintenant que j'ai � cueilli le divin bouton, je vous en offre les pr mices, mon cher ma tre; � � car, vous le savez, mon coeur est toujours rest v tre, et � � Se ge pers vostre bien-voillance, A poi que ne m'en d sespoir. � Autant que moi, vous tes le p re de cette oeuvre, et je vous prie d'en � � accepter l'hommage du plus fid le de vos disciples, du plus sinc re de � � vos admirateurs, et du plus d vou de vos amis. � � [p. VII] INTRODUCTION AU ROMAN DE LA ROSE. Tout le monde conna t, au moins par son titre, le _Roman de la Rose_.� Il est rest populaire travers tant de si� cles disparus. Mais, sauf � � quelques rares rudits, personne ne le lit aujourd'hui. Car, nous le� savons par exp rience, il faut un certain courage pour oser entreprendre � la lecture d'un aussi volumineux ouvrage, qui, somme toute, ne saurait avoir autant d'attraits pour nous que pour ses contemporains. Au surplus, m me pour ceux qui ce vieux langage est familier, la lecture� � n'en reste pas moins p nible et jusqu' un certain point ennuyeuse. � � Aussi pouvons-nous affirmer que, m me parmi ceux qui daignent y jeter � les yeux, bien peu ont la constance de l' tudier. � Quelle est donc la raison de cette popularit qui survit l'oeuvre � � elle-m me pour ainsi dire? C'est que le _Roman de la Rose_ fit � poque � aussi bien pour la forme que pour le fond, car la hardiesse des id es y � �gale l' nergie du style; c'est que l'influence � tonnante [p. VIII] que � ce livre exer a sur son temps, la vogue incroyable dont il jouit pendant � plusieurs si cles, en ont fait comme le point de d�part de notre � litt�rature nationale. En un mot, c'est une grande date dans l'histoire de notre langue, on pourrait presque dire une r volution. � Quelques rares g nies ont ainsi marqu leur si cle d'un sceau � � � ineffa�able, et pardessus tous les autres leur nom restera populaire. Tels sont Jehan de Meung, Rabelais, Moli re, Voltaire, et de nos jours � Victor Hugo. Autour de ces astres rayonnants viennent graviter une foule de satellites, dont l' clat quelquefois semble faire p lir ces soleils et � � les clipser. Mais, au moment o� ils semblent pr s de s' teindre, on les � � � voit soudain, s'embraser de nouveau, concentrer sur eux-m mes tous les � feux dispers s des toiles qui les entourent, et inonder de lumi � re leur � � si�cle tout entier. Tel est Jehan de Meung et son _Roman de la Rose_. En 1816, M. Renouard crivait dans le _Journal des Savants:_ � �Le _Roman de la Rose_ est l'un des monuments les plus remarquables de notre ancienne po sie. Par son succ s et sa c l �brit , ayant jadis � � � � influ� sur l'art d' crire et sur les moeurs, il fut longtemps l'objet� d'une admiration outr e et d'une critique s v re, et toutefois m rita� � � � une juste part des loges et des reproches qui lui furent prodigu s. � � � Ces quelques lignes sont le r sum le plus clair et le plus net qu'on � � puisse tirer de tout ce qui
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin