La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

m LETTRES TE PENSÉES D U MARÉCHAL PRINCE DE LIGNE, PUBLIEES Par Mad. la Baronne DE STAËL HOLSTEIN. s^uaiziemej cjoi^tiotu. REVUE ET AUGMENTÉE, A PARIS, Chez J. J. Paschoud, Libraire, Quai des G. '-Augustins,n°ii, près le pontSt.-Michel. A GENÈVE, Chez même Libraire.le 1809. PRÉFACE L'ÉDITEUR.DE N regrettera toujours de n'avoir pas-o hommes célèbresjoui de l'entretien des par leur esprit de xonversalion , car ce qu'on cite d'eux n'en donne qu'une imparfaite idée. Les phrases, les bons tout cemots, qui peut se retenir et se répéter , ne sauroit peindre cette grâce momens,de tous les cette justesse dans Fexpression, cette élégance dans les ma- qui font le charme de la société.nières Maréchal Prince Ligne a été re-Le de connu par tous les François pour l'un aimables hommes de Francedes plus ; et rarement ils accordoient ce suffrage à ceux qui parmi eux.n'étoient pas nés Peut-être même le Prince de Ligne est- il !e seul étranger qui , dans le genre iVançois, soit devenu modèle, au lieu t> imîtaleur. Il a fait imprimer beau-d'être utilescoup de morceaux et profonds sur l'histoire et l'art militaire. Il a publié circonstancesles vers et la prose que les de sa vie lui ont inspire's : il a toujoursy et de l'originalité dans tout cede l'esprit style est sou-qui vient de lui; mais son vent si l'on peut s'ex-du style parlé , l'ex-primer ainsi. Il faut se représenter pression de sa belle physionomie, la gaîté la simplicitécaractéristique de ses contes, la plaisan-avec laquelle il s'abandonne à aimer jusqu'aux négligencesterie, pour de sa manière d'écrire. Mais ceux qui ne sont pas sous le charme de sa présence qu'ilanalysent comme un auteur celui le lisant; car les défautsfaut écouter en dansmêmes de son style sont une grâce sa conversation. Ce qui n'est pas toujours devient parbien clairgrammaticalement le finessel'a propos de la conversation la, toutde la voix, cedu regard, l'inflexion parler milledonne enfin à l'art dequi qu'àde charmesfois plus de ressources et celui d'écrire.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin