Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

LA NOURRITURE DES DIEUX - Accueil Chocolat Guyaux

7 pages

LA NOURRITURE DES DIEUX - Accueil Chocolat Guyaux

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 202
Signaler un abus
CH A M B R ESY N D I C A L ENA T I O N A L ED E SCH O C O L A T I E R S http://www.chocolats.org/
Toutcequevousavezvoulusavoirsurlechocolat,sansjamaisoserledemander
Arbre de vie chez les Mayas Sang d'une princesse Toltèque Idolâtré par l'empereur Montezuma Considéré comme aphrodisiaque par les Aztèques Convoité par les pilleurs espagnols Méprisé par les pirates anglais Monnayé par les commerçants hollandais Utilisé comme potion magique par Casanova... Et bienplus encore
Récemment, destraces decacao ontété retrouvéesdans des poteries dela civilisation Maya, datant de 600 ansavant JésusChrist ! Denrée rare comme l'or et monnaie d'échange, nourriture desdieux puisplaisir secret réservé aux grandsrois d'Europe.. . autant dire que l'histoire du chocolat ne date pas d'hier ! LANOURRITUREDESDIEUX
Avant lechocolat ,il y ad'abord le cacao. Ou plutôt l'arbredont lesf ruit sdonnent lecacao, unarbre de quat reà huitmèt resde hautqui poussait depuisdes millénaires dans les f orêt svierges de l'Amérique Centrale, bien avant que lesEuropéens n'arrivent. Les Mayas,premiers occupants du pays,appelaient cet arbreCacahuaqucht l, ce qui signifiait familièrement "cacaoyer", maisaussi "l'Arbre". En cest emps là, lesMayas vénéraientdes dieux qui,comme tous les dieux du monde,ne se nourrissaientpas comme le commun des mortels. Dansl'Olympe grecque par exemple, on devait l'immortalit éà l'ambroisie ;au Mexique etau Guat emala,on devaitcet état àla décoction des amandes de l'Arbre dont l'ent ret ienrelevait dessoins de Quetzacoat l,l'ext raordinaireSerpent à plumes, dieu jardinier du Paradis. Et si on n'a vraiment jamais su la recett e de l'ambroisie, la préparation du tchacahoua, comme on disait en mayaou t chocoat len aztèque, était connuede tous, au moinspar ouïdire. Car les dieux, dansleur grande générosité, permett aientà l'élite de la nation, dans des circonstances bien codifiées, de consommer leur nourriture aux pouvoirs miraculeux.
La cabosse est à l'origine de la comptabilité en Amérique
La fève de cacao, séchée, devintune monnaie d'échange. On pouvaitaussi bien acheter un lapin à 10 f èvesqu'un esclave à 100 fèves. Ayant en main une référence comptable acceptée par les diff érent es t ribus,plusieurs grandes civilisations d'Amérique Centrale commencèrentà développer des relations commercial esaut resque sur une base de troc. Lamesure étalon des Mayas était la"carga", équivalente à la charge que pouvait porter un homme sur son dos déterminé à 8 000 fèves.
Les Aztèques continuèrent àut iliserla mesure étalon des Mayas. Aussi, on comptait par "carga"le tribut que les populations soumises devaientpayer à leursvaleureux conquérants pourse libérer du joug de la servit ude.L imposition annuelle perçue par la confédérat ionazt èqueét aitde 980 cargas, soitenviron 30 tonnes.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin