Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le vocabulaire de la gastronomie un vocabulaire éminemment français

11 pages

Comment bien manger?

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 6 284
Signaler un abus
32
Le vocabulaire de la gastronomie :
un vocabulaire éminemment français.
1.INTRODUCTION
Virginie Debaere
L’étude du champ lexical de la gastronomie constitue le deuxième volet de notre 1 mémoire de licence qui comprend également une introduction consacrée au traitement 2 des informations pragmatiques (marques d’usage, marques pragmatiques, etc.) dans les 3 dictionnaires d’apprentissage .
La gastronomie, et la cuisine en général, est la résultante d’un grand nombre de facteurs. S’y retrouvent non seulement les apports d’usages étrangers, mais aussi l’empreinte de la religion, les effets de l’évolution des techniques, de l’économie, autarcique ou ouverte sur l’extérieur, l’influence des habitudes sociales et, naturellement, des modes et des conventions. Ainsi, au Moyen Age, plus on épiçait les plats, plus on faisait paraître son rang élevé dans la stratification sociale. Avec l’abandon de la cuisine épicée du Moyen Age, on exprimait le désir de retrouver le goût authentique des aliments. Un mouvement similaire a motivé l’apparition de la « nouvelle cuisine » à la fin des années 1960. L’exigence d’un retour aux saveurs naturelles s’est dessinée après les excès de la cuisine au beurre et des sauces. En d’autres termes, la cuisine s’est affinée et s’est perfectionnée à la cadence de la civilisation (Bollon et Buot 2000 : 92).
Parallèlement, le vocabulaire gastronomique a évolué et s’est affiné pour rendre compte des techniques diverses, utilisées tant dans les grandes cuisines que dans le contexte non professionnel.
L’objectif de notre étude lexicographique, c’est justement de fournir un « mini dictionnaire » pour initier l’allophone au champ lexical de la source de plaisir et de délectation que constitue la gastronomie. Dans ce qui suit, nous expliquerons notre méthode de travail (v. 2). Ensuite, nous décrirons la macrostructure (v. 3) ainsi que la microstructure de notre « minidictionnaire » (v. 4), tout en illustrant le plan de la micro structure par quelques extraits représentatifs de notre étude lexicographique (v. 4.2.).
2.MÉTHODE DE TRAVAIL
Il importe de rassembler toutes les données susceptibles de contribuer à la réalisation de notre objectif principal, c’estàdire de fournir un « minidictionnaire », contenant toutes 1 Pour plus de détails, nous renvoyons le lecteur à notre mémoire de licence (Debaere : 2000), dirigé par les professeurs B. Lamiroy et J. Binon. 2 Un deuxième article, consacré aux informations pragmatiques sera publié ultérieurement dansRomaneske. 3  Les matériaux qui portent sur le vocabulaire de la gastronomie seront utilisés pour la réalisation du Dictionnaire d’apprentissage de français langue étrangère et seconde(DAFLES) qu’une équipe de profes seurs de l’ « Interfacultair Instituut voor Levende Talen » de la KULeuven est en train d’élaborer avec l’aide d’un postdoctorat français.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin