Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Colza : orientation SC et associations avec légumineuses

De
4 pages
L'association du travail superficiel et des successions d'hiver de type blé-orge-colza conduit aujourd'hui à des problèmes de salissement et de croissance limitée des colzas. Les coûts de désherbage, voire leur inefficacité, conduisent à des impasses techniques qui obligent à trouver des solutions alternatives. De plus, dans les sols superficiels la solution (efficace) qui consiste à réintroduire des cultures de printemps reste délicate. C'est pour répondre à ces contraintes « mauvaises herbes » et « croissance du colza » que le Cetiom intensifie son action dans le domaine des systèmes de culture, incluant travail du sol et association de plantes. Gilles Sauzet, scientifique du Cetiom, a mis en place et suit depuis maintenant deux ans des essais sur le colza en semis direct. L'une des plateformes est située sur les terres de Bernard Gabaud, TCSiste de longue date installé à l'ouest de Châteauroux (36).
Voir plus Voir moins
rechercheet innovations
COLZA LE CETIOM CONFIRME L’ORIENTATION SD ET L’ASSOCIATION AVEC LÉGUMINEUSES L’association du travail superficiel et des successions d’hiver de type blé-orge-colza conduit aujourd’hui à des problèmes de salisse-ment et de croissance limitée des colzas. Les coûts de désherbage, voire leur inefficacité, conduisent à des impasses techniques qui obligent à trouver des solutions alternatives. De plus, dans les sols superficiels la solution (efficace) qui consiste à réintroduire des cultures de printemps reste délicate. C’est pour répondre à ces contraintes « mauvaises herbes » et « croissance du colza » que le Cetiom intensifie son action dans le domaine des systèmes de culture, incluant travail du sol et association de plantes.
Gilles Sauzet, scientifi-ragées par la revueTCSet bêches roulantes à 1- cm). depuisgnent entre 73 et 15 pieds/m2 que du Cetiom, a mis enquelques années.Si ces résultats se confirment,à l’automne. Avec une culture place et suit depuis maintenantle compromis entre travailsemée en fin d’été, le travail deux ans des essais sur le colzaNe pas toucher au solprécoce n’a pas d’impact sur letrès superficiel et salissement en semis direct. L’une des pla-pour ne pas salir la culturesalissement : même si le pas-peut devenir caduc : le risque teformes est située sur les terresDans les parcelles d’essai où lagéranium est essentiellementsage de canadien est anticipé, de Bernard Gabaud, TCSistepression géranium est devenueconstitué par les remontées deles géraniums lèvent avec la de longue date installé à l’ouestextrêmement forte, l’impactgraines en dormance, stockéesculture. Pire, le travail pré-de Châteauroux (36). L’objectifdu travail du sol dans l’essaidans la couche en dessous decoce conduit au chiffre record de l’essai est double : d’une partest significatif sur les levées.-3 cm, et remontées par unde 15 pieds/m2. En fait, c’est trouver des solutions de gestionComme le montre le graphiquetravail profond. Le futur lit dela profondeur du travail qui des géraniums dans le colza enci-dessous, moins la techniquesemences, assaini par les deuxdétermine les remontées de technique simplifiée dans unede semis perturbe le sol et plusprécédents paille, se retrouvegraines anciennes en position rotation colza-blé-orge typiquele travail est superficiel, moinspollué alors que l’on recherchede germination. Ce résultat ne des argilo-calcaires superficielson a de levées. Ces résultatsun effet faux-semis. Ceci estcondamne pas les pratiques de de la zone. Le deuxième est deconfirment ceux obtenus pard’autant plus vrai que les grai-faux-semis mais montre qu’el-tester la validité des associationsArvalis sur blé (TCSles sont plus adaptées à des si-nes ont été ensevelies par lesn °5) et colza-plantes fixatrices d’azote etvalident les observations faitestravaux des années précéden-tuations de semis plus tardives, leur effet sur le rendement et lesdans le réseau TCS depuis destes. Sur la plateforme d’essai,pour un blé par exemple. charges de production. L’idée duannées. Logiquement, c’est leles situations très sales corres-Le passage de décompacteur colza accompagné fait suite auxsemis DP 1 suivi d’un passagepondent en fait à des TCS clas-(sans perturbation d’horizons) résultats positifs obtenus notam-de herse magnum qui est la so-siques plus ou moins profonds,donne quant à lui des résul-ment par des membres du réseaulution la moins salissante et…avec ou sans décompactage. Latats intermédiaires entre TCS TCS et notamment Sylvainla moins chère. Il est égale-technique est celle de B. Ga-conventionnel et semis di-Rétif (41) et Jacques Charlotment intéressant de noter quebaud, qui consiste à préparer lerect car il entraîne sans doute (36). Même si l’essai n’est pasla « propreté » du semis directsemis avec un canadien puis àmoins de remontées de graines encore récolté lors du bouclageintégral, avec un SD 300 équi-semer avec un semoir à dents.de géranium. Réalisé dans de du présent article, les résultatspé de roulettes étoiles, est suiviQue les dates de déchaumagebonnes conditions, il permet sont étonnants et confirmentde près par la technique de se-soient anticipées ou non, lesde refaire de la structure et les diverses orientations encou-mis par recouvrement (DP 1populations adventices attei-de la fertilité mais son impact 150 ÉVOLUTION DU SALISSEMENT D’UN COLZA EN FONCTION DU TRAVAIL AU SOL (SAUZET - CETIOM 2009)
120
90
60
30
0
12 septembre 08 octobre 27 novembre
T 2011 TECHNIQUES CULTURALES SIMPLIFIÉES. N°53. JUIN/JUILLET/AOÛ09
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin