Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Exposé athlétisme

De
3 pages

Exposé athlétisme

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 1 166
Signaler un abus
Exposé athlétisme ·Au vu des épreuves proposées pour le concours, j’ai choisi le 1500 mètres parce que c’est ce qui se rapproche le plus d’une activité que je pratique en pointillé, la course d’endurance, et parce que c’est une activité pour laquelle les progressions sont concrètes et mesurables. ·L’athlétisme est une activité de performance où l’on cherche à faire plus et mieux en courant, sautant ou lançant : il s’agit toujours de réaliser une performance en repoussant ses limites. ·Dans cet exposé je vais vous parler de ma pratique dans le cadre de cette épreuve, et ce que j’en retire pour une pratique future en tant qu’enseignante. Ensuite, je parlerai de la place de l’athlétisme à l’école, et enfin, je proposerai un exemple d’unité d’apprentissage dans une classe de cycle 2. Ma pratique personnelle ·Tout d’abord, la course de 1500 m est une épreuve difficile qui demande un entrainement régulier. J’ai donc commencé mon entrainement à partir d’octobre, en allant courir pour tester mon endurance: j’essayais d’abord de courir 30 minutes, puis 45, puis 1h sans m’arrêter. C’est au cours de cette période que j’ai pris un réel plaisir à courir et à améliorer mon temps de course à chaque entrainement : je me suis alors inscrite à une course de 10 km, ce qui a constitué une double motivation pour mon entrainement. Parallèlement à mon entrainement à l’endurance, j’ai commencé à essayer d’améliorer mon temps sur 1500m : j’ai alterné séances d’endurance, séances de fractionné et séances de test sur 1500 ou 2000m. ·Cette pratique m’a donc apporté le plaisir du dépassement de soi et l’envie de continuer une activité sportive régulière. J’ai pris conscience de l’importance d’avoir une emprise sur son corps, de savoir l’utiliser. ·J’ai pu aussi me rendre compte de certains points importants dans le métier de professeur des écoles par rapport à la pratique d’activités sportives : performance se construit à partir de ce qui est déjà acquis, de ce que l’on sait faireUne : -l’évaluation diagnostique est d’une grande importance. L’échauffement est une étape clé dans la pratique sportive, il permet une entrée réussie dans -l’activité, tout comme les étirements permettent d’en sortir sans douleur et reposé. La motivation est indispensable pour progresser -La gestion du souffle est primordiale -Le sport permet d’apprendre à maitriser son corps et gérer son effort physique et mental. -Courir un 1500m, c'est-à-dire effectuer cette distance en un minimum de temps n’est pas une activité que l’on peut proposer à des élèves de l’école primaire : leur métabolisme n’est pas adapté à ce type d’effort. L’athlétisme à l’école A l’école primaire, l’athlétisme comprend 3 domaines d’activités: courir, sauter et lancer. Ces activités doivent permettre le développement de l’enfant sur les plans moteur et énergétique, affectif et cognitif. En effet, les activités athlétiques sont des activités de performance motrice à dominante énergétique qui cherchent à favoriser le développement de l’enfant à travers : une meilleure coordination des actions: placement des appuis assurant équilibre et o efficacité, amplitude et précision des gestes, prise de repères spatio-temporels une meilleure gestion de l’énergie engagéeen fonction de l’activité pratiquée ou du type o d’effort demandé une prise en compte de ses limitespar la confrontation aux autres o l’appréciation de ses performances et de ses progrèspar l’élaboration de la mesure du o temps et de l’espace Les programmesles intègrent totalement en proposant des compétences précises à acquérir en fin de cycle, de la maternelle au CM2. L’athlétisme participe aussi à la validation dusocle communpar l’autonomie et l’initiative que la pratique de l’activité développe.