Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 9,00 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

' ™
ami
•y-
p
i&mm®
m
1 i
v~. W
îft
S
r
m--
OS
5
m
W
y'/
su m" r
5S<
Spr-
A
fe- Si
V
-t
-
: «•
ll
1
ii
LA PLUS FORTE VENTE!
DES HEBDOMADAIRES SPORTIFS
DADTiTf Ail P|us « P"nce oriental » que jamais, Ray Robinson, enveloppé dans
Kllllf NMIft un p.ei8no,r de soie bleue à parements blancs, la tète prise dans une ...QUI 16 rCVCTTS N° 234 -4 DÉCEMBRE 1350 f)Cfr v VlilU vil serviette immaculée, salue du centre du ring, inondé de lumière
la foule, au Palais des Sports, qui acclame le super champion améri- hjpnfftf fl 0 V a n t 16 PAGES ùO '
VAlnniIAIlr dû ï CTArir ca,n' F,dele a sa renommée, Robinson va battre Jean Stock après » » G il t If I UOfllll
rUUUlUUlil UC J. 31 Util 5 12 de combat. Mais un obstacle plus sérieux se dresse déjà devant SUISSE : 45 centimes.
lui. Pour son 2' et dernier combat en France, Robinson rencontrera VTYY V nil « WVf AFRIQUE DU NORD : 30 francs.
S il I II F PARK R' V'llemain- le 22 décembre. Cette grande revanche promet d'être 1/ I I I Hlf /I I M
* « MI».. . le « clou » des cinq dernières saisons de boxe. (Photo D. GUYOT, f MJuM/Mjl MJ-mMll