La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Perceptions des décisions de justice (type fermeture) par les consommateurs illicites - synthèse des résultats

De
16 pages

Département Recherche, Etudes et Veille (DREV)

Publié par :
Ajouté le : 13 novembre 2014
Lecture(s) : 16 292
Signaler un abus
Département Recherche, Etudes et Veille (DREV)
Perception des décisions de justice (type fermeture) par les consommateurs illicites
Etude qualitative Novembre 2014
Synthèse des résultats
Note de lecture
Approche qualitativeCette étude, dont la réalisation a été confiée àl’institutrepose sur une CSA, méthodologie qualitative, qui permetd’analyser en profondeur et de comprendre les usages, attitudes et comportements des personnes interrogées. Cette démarche ne cherchantpas à extrapoler les résultats àl’ensemblede la population, elle ne fait pas appel à une représentativité statistique.GroupesLes personnes interrogées sont toutes consommatrices de biens culturels dématérialisésayant des pratiques illicites. La méthodologie retenue dans la présente étude est celles desgroupes de discussion, ou « Focus Groups », qui permetun échange spontanéetricheentre les participants, faisant ressortir aussi bien des points de vuevariés et argumentésque desmotivationsnonrationnelles. Sur la base du même guided’entretien,des consommateurs ayant des pratiques licites ne feraient probablement pas état des mêmes réactions.PerceptionLe présent rapport synthétise et analyse la parole des personnes interrogées dans le cadre del’étude. Il reflète doncleur perceptionconsommateurs recueillies dans le cadre cette étude ne traduisent donc en aucun cas une. Les réponses des quelconque position de la Haute Autorité surl’efficacitédes décisions de justice. Par ailleurs,l’étudene se fonde pas sur une analyse juridique des dispositifs de filtrage ou de blocage existants. « Blocage » et « fermeture »Est entendu dans cette étude une appréhension vulgarisée de ces deux notions par les consommateurs qui ne recouvre pas une approche juridique précise des dispositifs juridiques existants, mais quel’onpourrait définir, au vu de leur interprétation, comme suit: Blocage : serait une mesuredemandant aux prestataires techniques( notamment fournisseursd’accèsinternet) à d’interdirel’accèsà un ou des sites et plateformes déterminés. Les sites et plateformes visées deviennent alors inaccessibles à partir du territoire concerné, mais restent actifs. Le blocage est une mesurelimitée dans le temps.  Fermeture : serait une mesure de fermeture rend un site ou plateformeinaccessible den’importepays quel . Cette mesure est définitive.
13/11/2014  2
Grands enseignements : fermetures et blocages ne sont pas perçus de la même manière
Les mesures de fermeture et de blocage apparaissent commedes moments de rupture, mais à des degrés divers : Les mesures deblocageLasont beaucoup fermeturede Megaupload constitue en revanche un moinsévoquées / identifiées par les pointd’ancragetemporel, créant un « avant et un participants: après ». Aux yeux des participants, cet événement a Dessites miroirsqui prennent souvent marquéun tournantdans la lutte contre les pratiques le relais, brouillant les repères illicites, tant par son envergure que par sa visibilité Souvent assimilées à des fermetures : (véritable buzz médiatique). desconfusionsfréquentes Des mesures souvent jugées inefficientesdavantage et préjudiciables pour le propriétaire du site que pourl’internautequi luimême, trouvera de toute façon une autre En ce sens, cela adéstabilisé les usages quotidiens et a source illicitel’écosystème redessinédes utilisateurs: Une période de flou apparaît Les internautes se sentent déstabilisés et, sur le coup, peuvent se tourner vers une offre licitemais pour la plupart avant de rebondir versl’illiciteDans cette période, ils sont souvent dans une logique attentiste, de temporisation 13/11/2014  3
Grands enseignements : répercussions perçues de la fermeture de la galaxie Mega sur les usages et les offres
OFFRES A la suite de la fermeture de la galaxie Mega,de nombreux sites ont émergé, comblant ainsi le vide laissé. Le sentimentd’une offrefoisonnante, fragmentée, quis’estlargement démultipliée Une concurrence de plus en plus accrue entre ces « nouveaux venus » Ainsi,on est passé del’èredu « site réflexe » à un moded’entrée avec nomd’œuvrenom + d’accèsEn parallèle, les participants estimentqu’ily a euun nivellement vers le bas, avec une offre de moins en moins qualitative , avec des standards revus à la baisse. Certes plus de sitesde moins bonne mais qualité En ce sens, certains évoquent parfoisune forme de nostalgieàl’égarddel’èreMegaupload
USAGES
Il existeaujourd’huiun sentimentd’insécuritépour le consommateur : Un côté aléatoire / éphémère (des sites qui disparaissent aussi vitequ’ilssont apparus) Une concurrence acharnée entre les sites (où tous les coups bas semblent permis : sentimentd’anarchie)Un univers de plus en plus opaque (pour mieux passer entre les mailles du filet) Désormais, des sites / cheminsd’accès auxquels les consommateurs se déclarentpeu fidèles, jonglant del’unàl’autre,ne retenant même pas leur nom le plus souvent. Le sentimentd’un monde « sans foi ni loi », accentuant des possibilités de croissance pour une offre licite attractive, simple et de bonne qualité.
13/11/2014  4
Rappel de la méthodologie : des réunions de groupe avec des consommateurs ayant des usages illicites
6 groupes à Paris avec des consommateurs de films/séries TV et/ou musique ayant tous des pratiques illicites:
2 GROUPES auprès des 1518 ans
1 GROUPE d’anciens utilisateursdes sites MegaUpload, DpStream, Allostreaming
11 juin 2014 / 7 participants 1 GROUPE de nonutilisateurs/utilisateurs très occasionnelsdes sites MegaUpload, DpStream, Allostreamingmais consommateurs de contenus sur d’autres sites de téléchargement illicites 11 juin 2014 / 8 participants
2 GROUPES auprès des 1924 ans
1 GROUPE d’anciens utilisateursdes sites MegaUpload, DpStream, Allostreaming
12 juin 2014 / 6 participants
1 GROUPE de nonutilisateurs /utilisateurs très occasionnelsdes sites MegaUpload, DpStream, Allostreamingmais consommateurs de contenus sur d’autres sites de téléchargement illicites 12 juin 2014 / 6 participants
2 GROUPES auprès des 2539 ans
1 GROUPE d’anciens utilisateursdes sites MegaUpload, DpStream, Allostreaming
17 juin 2014 / 5 participants
1 GROUPE de nonutilisateurs/utilisateurs très occasionnelsdes sites MegaUpload, DpStream, Allostreamingmais consommateurs de contenus sur d’autres sites de téléchargement illicites 18 juin 2014 / 6 participants
13/11/2014  5
Lutte contre les pratiques de consommation illicite : deux types de mesure sont identifiés
« Inciter les utilisateurs à regarder la télé, à s’abonner à Canal +, à télécharger légalement, tout ça » (1518 / Non utilisateurs)
Offre légale
Des mesures dites « incitatives » (vs répressives)
Hadopi (réponse graduée)
Mesures contre les pratiques de consommation illicite de biens culturels dématérialisés
Sensibilisation
Des mesures législatives et/ou judicaires dites « gouvernementales »
« Des mesures gouvernementales pour lutter contre le téléchargement illégal. » (2539 / Utilisateurs)
Fermeture / blocage
13/11/2014  6
Les mesures perçues comme « incitatives »
Sensibilisation
Forte notoriété : rapidement évoquées par les participants. Toutefois, ilss’yréfèrent avec un relatif «dédain».Par ailleurs, touss’accordent surle faible impact de ces messages. « La pub au cinéma : le téléchargement, cen’estpas bienDe la propagande ! » (2539 / Utilisateurs) « Ca ne marche pas. Tout le monde est déjà au courant, pas besoind’enrajouter. » (1924 / Utilisateurs) Seulel‘idéed’uneprévention portée directement par les artistes, avec des arguments en faveur de la préservation de la création, leur semble avoir plusd’effet. C’est alors au « fan »qu’ons’adressepas au et « consommateur ». «J’aiété plus sensible à certains artistes qui en ont parlé, qui sont montés au créneau : des musiciens qui en ont parlé en disant que ça allait tuer la création. Ça a un impact. » (1518 / Nonutilisateurs)
Offre légale
Spontanémentcomme un moyen de lutter mentionnée contre la consommation illicite:un moyend’accès« sûr », garantissant la qualité desœuvres. « C'est surtout améliorerl’offrequi compte [pour lutter légale, contre le piratage]. » (1924 / Utilisateurs) Souffre toutefoisd’un manqued’attrait(ergonomie, offre, prix). En ce sens, ellen’apparaîtpas toujours comme une alternative sérieusement envisagée aux accès illicites. Une résistance exprimée notamment àl’encontredes mesures comme les DRM, durée limitée d’accès,« La dernière fois quej’aide voir un film essayé légalement, ça nem’aattiré. C'est déjà compliqué pas de trouver le film, et après, le matérieln’est pas à libre disposition, on ne peut pas forcément le récupérer. L’idée est belle de pouvoir télécharger des films légalement, c'est comme le vidéoclub en bas de chez nous,d’ily a dix ans, sauf que ça ne marche pas. » (19 13/11/2014  7 24 / Utilisateurs)
Les mesures législatives/judiciaires, perçues comme « gouvernementales »
Hadopi
La procédure deréponse graduée del’Hadopiest systématiquement citée en spontané. Maisle risque encouru paraît faibleaux yeux des participants. « Il y a trop de monde pourqu’onnous atteint. » (1518 / Non soit utilisateurs) ;
« Tout le monde se dit‘Jetélécharge pas beaucoup çam’arriverapas.» (1924 / Nonutilisateurs) La 1ère étape de la procédure apparaîtpeu dissuasive :perçue commeune alerte laissant le temps de changer ses habitudes,de mettre en place des stratégies de contournement Mais laréceptiond’une lettre recommandée, deuxième étape de la réponse graduée, peut faireévoluer les perceptionsetune prise de favoriser conscience« Le faitd’avoirun papier tu flippes plusqu’unemail je pense. » (1924 / Nonutilisateurs)
Fermeture / blocage
Les décisions defermeturesont ne pas perçues de la même manièreque les mesures deblocage Les décisions de fermeture sont bien comprises des utilisateurs : si leur origine est assez floue, leur but et les personnes visées sont clairement identifiés  « Protéger les auteurs. » (1924 / Utilisateurs) ; « Il fallait stopper l’hémorragie. » (1924 / Utilisateurs) ; « C'était pour endiguer le
piratage. » (1924 / Utilisateurs) Les blocages de sites (qui deviennent temporairement inaccessibles) sont moins présents dansl’esprit des interviewés et moins bien compris : Du fait des contournements existants (sites miroirs) De par leur caractère temporaire De ce fait,l’intérêt des mesures de blocage dans la lutte contre la consommation illicite est difficilement compris (sentiment de demimesure)  « Comme on va aller sur un autre site on vas’yet on va plus habituer avoir envied’aller surl’autre à moinsqu’il y ait riend’autresmieux de mais bon comme onl’ail y en a pleins des sites. Ce dit n’est pas la 13/11/2014  8 solution, soit vous le fermez soit vous le laissez ouvert mais le bloquer,
pour quoi faire ? » (2539 / utilisateurs)
La fermeture de la galaxie Mega : un événement majeur dans «l’Histoire» de la consommation illicite de biens culturels dématérialisés
LE TEMPS DES SPÉCIALISTES
P2P/ torrent essentiellement
« La préhistoire »
« Là on parle de 56 k, Kazaa, Limewire » (2539 / utilisateurs)
AVANT…
LA GÉNÉRALISATION AU GRAND PUBLIC
Téléchargement (direct) puis usage massif du streaming
«L’âge d’or»
«Avec l’ASDL je suis passé au Streaming, c’était vraiment facile, rapide, ;» (2539 / utilisateurs) « MegaUpload , DP / Séries » (1824 / utilisateurs)
…APRÈS
FERMETURE et BLOCAGE
Une période de flou où les consommateurs sont déboussolés. Ils recherchent partout et essaient toutes les alternatives : retour au PtoP, tests d’autres sites de téléchargement direct et de streaming, tests d’offres licites, …
Le « blackout »
« Vide / Flou / le deuil » (14 18 / non utilisateurs) ; « On ne sait plus à qui se vouer! » (1824 / utilisateurs)
LA JUNGLE
Prédominance du streaming
« La jungle »
«C’est sans foi ni loi côté sites…en fait y’en a plus mais on sait pas grandchose sur eux » (1824 / utilisateurs)
13/11/2014  9
Le passage de la « préhistoire », ère des experts, à la généralisation de la consommation illiciteAVANT
LE TEMPS DES SPÉCIALISTES
Plusieurs années de cela (jusqu’à plus de 10 ans).Période qualifiée de «préhistorique », avecdes possibilités techniques limitées(débit 56K, pasd’Internetillimité) Elle étaitdominée par le téléchargement, notamment en pairàpair.  «C’étaitdébut au d’internet Emule au moment du débit a 56k et même avant on avait 50 heures par mois.Kazaac’était» (2539 / Non pareil. utilisateurs), « Je faisais destéléchargements très lents, ça me gavait. » (1924 / Utilisateurs) Des pratiques assez complexes :c’estl’èredes spécialistes.
Fin de cette période avecl’arrivéemassive del’ADSL
LA GÉNÉRALISATION AU GRAND PUBLIC
Suite à la généralisation de l’ADSLPériode perçue comme étant un «âged’or » de la consommation illicite Domination du marché par unepoignée de sites, avec pour emblème MegaUpload/Megavideo. Une consommation illicite frisant laboulimie  «Le téléchargementc’était le jour du marché !On prend la liste, on met dans le logiciel et ça télécharge. On vient faire son marché : Google, le nom de ce que je recherche, le nom du film en français ou en anglais avec MegaUpload.J’utilisaisun logicielxxx, ça permet de mettre plusieurs fichiers en téléchargement directl’unà la suite del’autre,c’estune filed’attente. » (2539 / Utilisateurs) Des sitesfacilesd’utilisation,la consommation rendant instinctive, et accessible auplus grand nombre
Une période dominée par une poignéed’acteurs,avec en tête la galaxie Mega, qui prendra fin avec leurfermeture
13/11/2014  10
La fermeture de Mega: un «désespoir», très partagé sur les réseaux sociaux, mais vite relativiséPENDANT
FERMETURE et BLOCAGE
Lorsque le thème des fermetures de sites est abordé, celle de la galaxie Mega est largement ressortie dans le discours des interviewés : MegaUpload incarnaitl’âged’or, il est devenu lesymbole des fermetures. Le blocage de DpStream est également parfois mentionné, mais plus rarement. Un impact fort pour lesanciens utilisateursutilisant le registre desémotions personnellesdeuil », «désespoir« », abandonou celui des ») faits historiquesjeudi noir»,) afin de traduire leur bouleversement face à lafermeture de MegaUpload. « Quand ils ont fermé MégaUpload, ça été ledésespoir. » (1924 / Utilisateurs), «Le deuil. Le néant.L’abandon. Le krach boursier. Le Jeudi Noir.» (2539 / Utilisateurs) Un chocrenforcépar lebuzzgénéré dans les médias et les réseaux sociaux (surtout chez les 1524 ans) . « MégaUpload, ça été comme uncoupd’Etat; non, pas un coupd’Etat,mais surmédiatisé ;c'est rentré dansl’histoire. » (19 24 / Utilisateurs) Cette « sur médiatisation » et ce buzz ont pu avoirun effet pervers, selon les participants, en créant un effet de halo et donnant un coup de projecteursur ce type de pratiques. Mais, une fois la période de flou passée, ce choc a étéassez vite relativisé: les nonutilisateurs de la plateforme avaient déjà recours àd’autresaccès, etd’autresplateformes sont apparues. «J’aientendu quec’étaitfermé mais après je me suis dis tant pis on ira ailleurs . » (1518 / utilisateurs) ij’étaisen pleine intrigue dans ma sériej’aivoulu voir la suite je me suis dit je vais attendre, de toute façon un autre site va re les rênes. » (1924 / utilisateurs) 13/11/2014  11