La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

VODECLIC – Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015

11 pages

Lire l'article sur IDBOOX http://www.idboox.com/les-etudes-2/

Publié par :
Ajouté le : 07 novembre 2016
Lecture(s) : 660
Signaler un abus
A Skillsoft Company
Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015
Enquête annuelle Septembre 2016
© Vodeclic, A Skillsoft Company
SOMMAIRE
POUR COMMENCER …
LES BIBLIOTHÈQUES SANS RESSOURCES NUMÉRIQUES Typologie des bibliothèques sans ressources numériques Facteurs bloquants au lancement des projets Raisons de lancement Typologie de ressources numériques Comment voyezvous le rôle des bibliothèques avec l'avènement des ressources numériques ?
LES BIBLIOTHÈQUES AVEC RESSOURCES NUMÉRIQUES Situation des ressources numériques en 2015Budget Typologie de ressources numériques Modalités d’accès aux ressources numériques Portail documentaireAccès à distance et type de ressourcesMédiationPerception des bibliothécaires Attentes des bibliothécaires
ENQUÊTE SPÉCIFIQUE BIBLIOTHÈQUE DÉPARTEMENTALE DE PRÊT (BDP)
ANNEXE 1 : LISTE DES VILLES AYANT PARTICIPÉ À L’ENQUÊTE
À PROPOS
2/Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015 / © Vodeclic, A Skillsoft Company
3
6 6 7 8 8
9
10 10 10 12 12 13 13 14 15 15
16
18
19
Vodeclic publie la cinquième édition de sa grande enquête annuelle sur les ressources numériques dans les bibliothèques. L’enquête prend en compte les éléments suivants afin d'être la plus représentative du marché:  Pertinence du panel des bibliothèques.  Questionnaire dédié aux bibliothèques départementales.
 Questionnaire similaire à celui de 2014.
L’enquête a été envoyée par e-mail en 2015 à plus de 1 000 bibliothèques françaises. L’ensemble des réponses a été récolté via l’outil en ligne Survey Monkey. Entre le 1er décembre et le 31 janvier 2016, nous avons obtenu 400 réponses.
Nous souhaitons remercier vivement l’ensemble des répondants pour le temps et la confiance qu’ils nous accordent année après année sur le sujet.
NOMBRE DE RÉPONDANTS
500
400
300
200
100
0
2012
2013
2014
2015
L'intérêt pour les ressources numériques restent quasi-identique par rapport à l'année dernière.
Panel
POUR COMMENCER…
Le panel de l’étude est en légère hausse par rapport à l’année dernière. Ces chiffres nous permettent de comparer l’état des lieux et les évolutions des ressources numériques en bibliothèque.
Cette année, les villes de moins de 10 000 habitants sont les plus représentées avec un peu plus d’un tiers du panel. On se souviendra ici que 50 % des français vivent dans ces communes. (Source Insee)
RÉPARTITION DES RÉPONSES
NORD OUEST 24,91%
IDF 20,27%
SUD OUEST 13,28%
NORD EST 19,60%
SUD EST 21,59 %
La répartition géographique du panel diffère légèrement par rapport à l’année dernière. On note une représentation plus importante pour le Nord-Ouest par rapport aux autres grandes régions françaises.
© Vodeclic, A Skillsoft Company / Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015/3
Les bibliothèques intercommunales et départementales disposent plus souvent de ressources numériques. Une partie de la solution se trouve certainement dans le regroupement des collectivités pour l’acquisition des ressources numériques ou le rapprochement avec un réseau de BDP.
Bibliothèques intercommunales
Bibliothèques départementales de prêt
Bibliothèque municipales
0
Oui Non
25 000 –100 000 Plus de100 000 ( en nombre d’habitants )
DISPOSEZ-VOUS DE RESSOURCES NUMÉRIQUES DANS VOTRE ÉTABLISSEMENT ?
2013 Non
PANEL DES RÉPONDANTS PAR TAILLE DE VILLE
2014
2015
( en %) 80 70 60 50 40 30 20 10 0 2012 Oui
POUR COMMENCER
80
(en %) 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Bibliothèques municipales
DISPOSEZ-VOUS DE RESSOURCES NUMÉRIQUES DANS VOTRE ÉTABLISSEMENT ?
20
40
( en %) 100
60
4/Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015 / © Vodeclic, A Skillsoft Company
PANEL DES RÉPONDANTS PAR TYPES D'ÉTABLISSEMENT
Votre établissement
10 000  25 000 25 000  100 000 Plus de 100 000 ( en nombre d’habitants ) 2014 2015
(en %) 40 35 30 25 20 15 10 5 0 Moins de 10 000
Pour les villes de plus de 25 000 habitants, la proportion représente 33,8% du panel.
2013
Situation des ressources numériques
2015
Bibliothèques intercommunales
Bibliothèques départementales
2014
2013
Le nombre de répondants reste stable dans les petites communes mais la proportion augmente pour les bibliothèques desservant une population de moins de 10 000 habitants : de 10% en 2012 à 36% en 2015. Cela reflète l’intérêt grandissant des ressources numériques et l’évolution du marché.
46 bibliothèques départementales ont répondu à l’enquête, soit plus d’un tiers des bibliothèques départementales françaises. Le questionnaire est adapté pour les bibliothèques départementales dont les problématiques et le fonctionnement sont différents.
Cette année, presque deux tiers des répondants sont des bibliothèques municipales.
Répartition par typologie d’établissement
DISPOSEZ-VOUS DE RESSOURCES NUMÉRIQUES DANS VOTRE ÉTABLISSEMENT ?
Avec l’émergence des pratiques et usages du digital, il est incontournable pour une bibliothèque de s’équiper de ressources numériques pour pouvoir répondre à une forte demande.
Comme les années précédentes l’écart se maintient entre les bilbiothèques qui ont des ressources numériques et celles qui n’en n’ont pas.
80
( en %) 100
Bibliothèques municipales ne proposant pasdes ressources numériques en 2015
0 Moins de 10 000 10 000 –25 000
La fracture est toujours aussi forte sur l’accès aux ressources numériques. Le ratio est comme l’année dernière de 1 pour 2 entre les villes de plus de 100 000 habitants et les villes de moins de 10 000 habitants.
Bibliothèques municipales proposantdes ressources numériques en 2015
© Vodeclic, A Skillsoft Company / Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015/5
20
60
40
Répartition par tranche de population desservie
POUR COMMENCER
0
Les bibliothécaires gardent « le rôle d’information et d’accompagnement » mais évoquent le souhait de repenser le lieu pour pouvoir y accueillir des ressources numériques.
Typologie des bibliothèques sans ressources numériques
Les bibliothécaires ont bien compris les enjeux du monde numérique et montrent moins de craintes que l’année dernière face à l’avènement des ressources numériques :
L’intérêt des ressources numériques reste très élevé : 88 % pensent que le rôle des bibliothèques va évoluer avec les ressources numériques
Comme en 2012 et 2013, les bibliothèques sans ressources sont majoritairement représentées par des villes de moins de 25 000 habitants (84 %) dont 55 % par des villes de moins de 10 000 habitants. Inversement, les villes de plus de 25 000 habitants comptent 52 % des bibliothèques avec ressources.
25 000  100 000 Plus de 100 000 ( en nombre d’habitants )
Comme les précédentes éditions, le budget reste toujours la principale raison expliquant le non lancement à 70 % (59 % en 2014). Il est important de noter que la hiérarchie ne représente pas un frein à la mise en place de ressources numériques.
QUELLES RAISONS INTERNES VOUS ONT DISSUADÉ DE LANCER DES RESSOURCES À CE JOUR ?
15,6 % 0,9 %
LES BIBLIOTHÈQUES SANS RESSOURCES NUMÉRIQUES
Pas de réflexion sur le sujet
Parc informatique trop vieux
Manque de temps
Votre hiérarchie
2013
2012
2015
2014
Cela reflète la volonté des bibliothèques de regarder vers l’avenir. 42 % des bibliothécaires vont d’ailleurs faire un lancement dans les deux prochaines années et 38 % ont un projet mais ne savent pas quand ils vont le lancer.
L’indice de confiance est positif pour l’avenir,52 % pensent que l’intégralité des bibliothèquesproposeront des ressources numériques d’ici 5 ans.
Le nombre de projets de lancement est toujours aussi impressionnant. Ainsi 80% des bibliothèques déclarent avoir un projet de ressources numériques.
Oui, en 2018 Je ne sais pas quand Aucun
30,23 % des bibliothèques de villes de moins de 25 000 habitants sont prêtes à réduire les achats de documents physiques pour lancer des ressources numériques : cela reste une solution au problème de budget.
On note qu’ils souhaitent répondre aux attentes de leur public et permettre à tous d’accéder à la culture. Le rôle social et la médiation des bibliothèques sont fortement mentionnés.
« Face à une offre de contenu numérique en forte croissante, les bibliothèques ont l’expérience de la sélection de ressources et offrent une certaine qualité au public. »
LES BIBLIOTHÈQUES SANS RESSOURCES NUMÉRIQUES
Oui, en 2016
Oui, en 2017
Facteurs bloquants au lancement des projets
Oui
avant de lancer des ressources numériques. Il est important de rappeler que cette stratégie est à double tranchant. En effet la bibliothèque additionne alors le temps de conception du portail (2 ans) et le temps nécessaire à l’émergence des ressources numériques (2 ou 3 ans).
0 Moins de 10 000 10 000  25 000
20
AVEZ-VOUS UN PROJET DE LANCEMENT DE RESSOURCES NUMÉRIQUES ?
( en %) 100
Oui
Manque de compétences internes en informatique
Manque de personnel
Budget 0
Les bibliothèques rencontrent les mêmes difficultés chaque année : l’obsolescence du matériel informatique, le manque de personnel, le manque de temps ou la fracture numérique. Malgré cela, les bibliothécaires ont indiqué avoir de nombreux projets en cours, même si 17 % déclarent ne pas avoir de réflexion sur le sujet. 70 80 (en %)
60
40
50
20
30
10
30
40
50
( en %) 60
10
© Vodeclic, A Skillsoft Company / Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015/7
20
40
80
60
Parmi les raisons externes, 42 % attendent la mise en place d’un portail documentaire
18,9 %
20,0 %
37,7 %
PANEL DES BIBLIOTHÈQUES SANS RESSOURCES NUMÉRIQUES
6/Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015 / © Vodeclic, A Skillsoft Company
LES BIBLIOTHÈQUES SANS RESSOURCES NUMÉRIQUES
Raisons de lancement
81% des répondants ont un projet de lancement de ressources numériques. Parmi les raisons principales citées, on retrouve :
 « Proposer des ressources numériques venant en complémentarités avec les ressources physiques. »
 « Moderniser l’offre documentaire, diversifier les supports et les rendre plus attractifs. »
 « Pour ouvrir de nouveaux servicesdans notre réseau. Pour cause de dématérialisation de certains.»
 « Les ressources numériques peuvent rendre la bibliothèque plus moderne et visible. »
 « Redynamiser le rôle de la bibliothèque, proposer une nouvelle offre de services. »
 « Attirer un public plus jeune habitué au numérique et initier les personnes âgées. »
Typologie de ressources numériques
QUELS TYPES DE RESSOURCES ALLEZ-VOUS PRIVILÉGIER DANS UN PREMIER TEMPS ?
Encyclopédie
Jeux vidéo
VOD
Musique
Jeunesse
Livre numérique / BD
Prêt de tablettes / liseuses
Presse
Autoformation 0
10
Parmi les ressources à lancer, le choix des res-sources évolue. On voit toujours se détacher trois domaines : l’autoformation, le prêt de tablettes / liseuses et le livre numérique / BD.
La presse fait partie des ressources prioritaires à lancer contrairement aux années précédentes.
La musique, Jeunesse et la VOD sont globale-ment stable.
L’encyclopédie est une ressource de nouveau demandée (de 5 % à 11 %).
20
30
40
50
( en %) 60
L’attrait pour les jeux vidéo est de nouveau en hausse (de 7,5 % à 15 %).
Parmi les ressources d’autoformation à privilégier :
Informatique et multimédia et les Langues restent en tête (70 %).
%).Soutien scolaire (42
%).Code de la route (61
8/Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015 / © Vodeclic, A Skillsoft Company
LES BIBLIOTHÈQUES SANS RESSOURCES NUMÉRIQUES
Comment voyezvous le rôle des bibliothèques(1) avec l'avènement des ressources numériques ?
« Être à la fois centre de ressources numériques, et un lieu d'apprentissage/maîtrise des outils et de ces ressources. »
« Participer à la lutte contre la fracture numérique. »
« Un rôle de médiation renforcé. »
« Comme un moyen de socialisation. Encore de nombreuses personnes en France ne possèdent pas Internet, il est essentiel de leur en proposer au moins un accès. »
« Un lieu qui offre l'accès à toutes les différentes offres culturelles. Son rôle ne change pas, il évolue. C'est le principe même de notre métier et de ce type de structure. »
« La bibliothèque doit devenir une "multimédiathèque" tout simplement. »
1 Citations tirées des réponses à la question ouverte.
© Vodeclic, A Skillsoft Company / Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015/9
LES BIBLIOTHÈQUES AVEC RESSOURCES NUMÉRIQUES
Situation des ressources numériques en 2015
En 2015, 70 % des bibliothèques interrogées disposent d’au moins 3 ressources numériques avec 50% qui proposent plus de 5 ressources. Il est important de noter que plus d’un quart des répondants proposent au moins 10 ressources. On constate également que 43 % de ces ressources sont gratuites.
Autre chiffre montrant l’ancrage du phénomène au sein des bibliothèques : 46 % proposent des ressources numériques depuis 2 ans ou moins, contre 49 % l’année dernière, et 54 % depuis 3 ans ou plus, contre 51 % en 2012. Ces chiffres reflètent la stabilité du panel et du marché.
Un bibliothécaire sur quatre ne se sent pas préparée à l’arrivée des ressources numériques, alors qu’ils en proposent au public, contre un sur cinq l’année dernière.
Budget
QUEL BUDGET ANNUEL ALLOUEZ-VOUS À L'ENSEMBLE DES RESSOURCES NUMÉRIQUES ?
( en %) 40 35 30 25 20 15 10 5 0 Moins de 2000 2013
2000 à 5000 2014
5000 à 10 000 2015
10 000 à 20 000
Plus de 20 000( en)
En 2015, la moitié du panel dispose d’un budget de moins de 5 000 €, tandis qu'un tiers des bibliothèques disposent d’un budget de moins de 2 000 €. On constate que les enveloppes sont modestes, mais cela ne semble pas entamer la volonté des bibliothèques de lancer des ressources numériques : 81 % déclarent avoir un projet.
26 % des répondants déclarent que leur budget dédié aux ressources numériques a augmenté par rapport à l’année dernière, 56 % indiquent qu’il est similaire et 16% annoncent qu’il a diminué.
10/Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015 / © Vodeclic, A Skillsoft Company
LES BIBLIOTHÈQUES AVEC RESSOURCES NUMÉRIQUES
BUDGET PAR TAILLE DE VILLE
En s’intéressant au budget par taille de ville, on constate sans surprise que plus la taille de ville est grande, plus le budget est conséquent. Si on creuse le sujet par type d’établissement, on remarque que les biblio-thèques intercommunales disposent également de plus de budget que les bibliothèques municipales.
Il est important de noter que 90 % des bibliothèques dans les villes de moins de 10 000 habitants ont un budget inférieur à 5 000 €, dont 81 % inférieur à 2 000 €. Au contraire, dans les villes de plus de 100 000 habitants, 62,5 % des bibliothèques ont un budget de plus de 20 000 €, dont la moitié avec un budget de plus de 50 000 €.
( en %) 100
80
60
40
20
0 Moins 2000 5000 10 000 20 000 Plus de de 2000 à 5000 à 10 000 à 20 000 à 50 000 50 000( en) Villes de moins de 10 000 habitants
( en %) 30
25
20
15
10
5
0 Moins 2000 5000 10 000 20 000 Plus de de 2000 à 5000 à 10 000 à 20 000 à 50 000 50 000( en)
Villes entre 25 000  100 000 habitants
On retrouve cette même disparité au niveau des modalités d’accès aux ressources numériques. 54 % des bibliothèques proposant uniquement des accès sur place ont un budget de moins de 5 000 €. Au contraire, 56 % des bibliothèques proposant uniquement des accès à distance allouent un budget de plus de 5 000 €, avec notamment la mise en place d’un portail pour 94 % d’entre eux.
( en %) 60
50
40
30
20
10
0 Moins 2000 5000 10 000 20 000 Plus de de 2000 à 5000 à 10 000 à 20 000 à 50 000 50 000( en)
Villes entre 10 000  25 000 habitants
( en %) 35 30 25 20
15 10 5 0 Moins 2000 5000 10 000 20 000 Plus de de 2000 à 5000 à 10 000 à 20 000 à 50 000 50 000( en)
Villes de plus de 100 000 habitants
Ces chiffres doivent contribuer à la réflexion sur le modèle économique des éditeurs de ressources numériques sur le marché. La prise en compte de la taille des communes semble indispensable pour proposer une offre adaptée aux petites communes sans les priver d’un accès à distance.
© Vodeclic, A Skillsoft Company / Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015/11
LES BIBLIOTHÈQUES AVEC RESSOURCES NUMÉRIQUES
Typologie de ressources numériques
QUELS TYPES DE RESSOURCES NUMÉRIQUES PROPOSEZ-VOUS ?
Encyclopédie
Jeux vidéo
Jeunesse
VOD
Musique
Prêt de tablettes / liseuses
Livre numérique / BD
Presse
Autoformation 0
10
20
30
40
50
L’intérêt pour d’autres ressources reste le même qu’en 2014 : La presse figure parmi les ressources les plus proposées. Cet intérêt se confirme également pour les bibliothèques sans ressources numériques. Prêt de tablettes / liseuses : l’attrait pour cette ressource va de pair avec le livre numérique / BD.
L’autoformation reste la ressource la plus proposée dans les bibliothèques.
Parmi les ressources d’autoformation, l’ordre d’intérêt est semblable à l’année dernière : Informatique et multimédia ( 84 %) : l’intérêt est toujours aussi fort pour cette ressource. Langues ( 86 %).  Code de la route ( 72 %).  Soutien scolaire ( 65 %).
60
70
( en %) 80
La VOD, l’encyclopédie et les jeux vidéo sont les ressources les moins proposées au public. Cela peut s’expliquer par la présence d’offres structurées sur le marché du grand public ou de modèles économiques inadaptés aux bibliothèques.
Modalités d’accès aux ressources numériques
Les modalités d’accès aux ressources numériques continuent d’évoluer vers les accès à distance plutôt que sur place. Il ne faut pas oublier qu’il y a trois ans, moins de 50 % des bibliothèques proposaient des accès à distance, et seulement 11 % ne proposaient que des accès à distance.
 79 % des bibliothèques proposent des accès à distance contre 72 % en 2014.
 25 % ne proposent que des accès à distance contre 30 % en 2014.
 Comme en 2014, 39 % ne proposent que des accès sur place.
 68 % des bibliothèques qui proposentdes accès à distance, proposent également des accès sur place, contre 70 % en 2014.
En comparant avec la taille des villes, le développement des accès à distance se confirme :  Les bibliothèques dans les villes de moins de 25 000 habitants proposent des accès à distance dans 70,5 % des cas, contre 62 % en 2014.
 Pour celles dans les villes de plus de 25 000 habitants, l’accès à distance est plus développé avec 85 % qui le proposent.
Cela s’explique notamment par le budget plus conséquent des grandes villes et les solutions technologiques apportées par les éditeurs.
À noter que les petites villes rattrapent néanmoins leur retard chaque année.
12/Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015 / © Vodeclic, A Skillsoft Company
Comment en 2014, les bibliothèques continuent de plus en plus à s’équiper en portail documen-taire. Selon les résultats de l’enquête, parmi les bibliothèques qui proposent des accès à distance, 89% se font via un portail. Les biblio-thèques ont compris que l’accès à distance par un portail permettait d’étendre les heures d’ou-verture de leur établissement 7j/7 et 24h/24.
LES BIBLIOTHÈQUES AVEC RESSOURCES NUMÉRIQUES
Portail documentaire
Un usager sur sept ne dispose pas d’un compte personnel. Il reste donc une confusion entre un portail documentaire avec un identifiant unique pour chaque adhérent et le site inter-net de la bibliothèque. En 2013, un usager sur quatre ne disposait pas d’un compte person-nel. Les bibliothécaires sont donc mieux for-més même si le sujet de leur formation reste ici au cœur de notre enquête.
Parmi les bibliothèques qui proposent des accès à distance,81 % se font via un portail.
Accès à distance et type de ressources
Les ressources numériques proposées dépendent beaucoup des modalités d’accès. La tendance est la même que l’année dernière. On distingue toujours trois grands groupes :
 Les ressources traditionnelles consultées massivement sur un support papier sont principalement proposées sur place : presse, encyclopédie. On remarque toutefois une évolution vers des ressources innovantes proposées sur place (prêt de tablettes, livres numériques) et un recul des ressources dont le modèle économique se tourne vers le numérique (musique, VOD, jeux vidéo).
 Les ressources innovantes sont naturellement proposées à distance, car associées à un usage web ou mobile : musique, VOD, livre numérique. Le développement d’offres structurées pourle grand public, notamment dans le domaine des jeux vidéo explique qu’elles soient de moins en moins proposées.
 L’autoformation reste la ressource la plus proposée aussi bien à distance (82 %) que sur place (67 %), tout comme la presse et le livre numérique.
© Vodeclic, A Skillsoft Company / Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015/13
Les contenus les plus riches et l’accompagnement pour la médiation font également parties des attentes annexes demandées par les bibliothécaires. Les éditeurs de contenus doivent faire évoluer continuellement leurs offres pour s’adapter aux problématiques des bibliothèques et offrir la meilleure expérience utilisateurs aux publics.
49% envoient un email aux inscrits et 76% d’entre eux estiment avoir plus de 25% d’emails de leurs inscrits.
Ces résultats montrent que les bibliothèques peuvent encore progresser dans la médiation des ressources. En analysant les méthodes d’évaluation de la satisfaction des utilisateurs, on constate que le retour des usagers est mesuré par retour oral à 88 % et représente à 42 % une perception personnelle du répondant. Seul 23 % des répondants réalisent un enquête de satisfaction sur place et 15 % un sondage en ligne pour mesurer réellement le retour des usagers. Une partie des répondants indiquent également l’utilisation des statistiques pour évaluer ce retour.
 39 % pensent que moins de 5 % des inscrits utilisent les ressources, contre 60 % en 2012.
Selon les répondants, 65 % des usagers sont satisfaits des ressources numériques proposées dans leur établissement. En regardant les taux d’utilisation, on constate :
Accompagnement pour la médiation
L’envoi d’un email mensuel représente sans aucun doute un moyen simple et rapide de communiquer avec les inscrits. Il permet de rappeler l’utilité des ressources numériques ou encore promouvoir les différents types de ressources numériques proposés par les bibliothèques. Une réflexion devrait se meneravec les éditeurs pour faciliter ce développement et aider les bibliothèques.
Fonctionnalités additionnelles
Intégration dans votre portail
On constate également que la situation a peu bougé sur ce sujet. Une bibliothèque sur trois ne dispose pas d’une personne en charge des ressources numériques et seulement 36 %
Les attentes des bibliothécaires ont évolué par rapport aux dernières éditions. Ils souhaitent des offres illimitées (63,5%), adaptées au mode de consommation des usagers et accessibles par leur portail : offre compatible mobile / tablette (59,5%) et intégration dans leur portail (59%).
Les résultats de l’enquête montrent que le taux d’utilisation des moyens de communication numérique suit une évolution progressive année après année. Les réseaux sociaux (32%) et le blog (9%) sont en hausse mais peuvent être exploités davantage surtout pour attirer le public jeune ou étudiant. La communication via le site web/portail est utilisée à
74% contre 70,87% l’année dernière. Les ateliers de présentation au public sont également bien utilisés (57%) et nécessaires pour le public retraités ou personnes âgées. Cette année la communication personnalisée par l’envoi d’un courrier émerge avec 3% contre 0,97% l’année dernière.
Comme les dernières éditions, les bibliothécaires sont globalement satisfaites de la qualité (92 %), de l’ergonomie (79 %), des services (70 %) et du support (77 %) des ressources. Toutefois, 65 % trouvent encore les offres trop chères.
Perception des bibliothécaires
QUE SOUHAITERIEZ-VOUS QUE LES ÉDITEURS VOUS PROPOSENT ?
Aucun 1-25 % 25-50 % 50-75 % Plus de 75 %
Site web / Portail Flyers et affiches dans l'établissement Promotion par le personnel de l'établissement 0
10
20
Comme l’année dernière, le métier devrait tendre vers :
22,6 %
12,3 % 4,3 % 17,9 %
Attentes des bibliothécaires
© Vodeclic / Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2012/15
Offre compatible mobile / tablette Offres illimitées 0
10
40
50
20
30
60
DE QUELLE PROPORTION D’EMAILS DE VOS INSCRITS PENSEZ-VOUS DISPOSER ?
 Médiation / médiateur numérique.  Rôle social pour tous les publics.  Rôle à jouer dans la réduction de la fracture numérique.
Journal de la ville / département
Email aux inscrits / Newsletter
Atelier de présentation au public
( en %) 80
17,5 %
dispose d’une personne dédiée à temps plein, même si ce chiffre est en hausse par rapport à 19 % en 2013. Cela a un impact direct sur la médiation des ressources et les taux d’utilisation, et à terme sur le succèsde la politique des ressources numériques de l’établissement.
95% des répondants pensent que les ressources numériques vont avoir une conséquence surle métier des bibliothécaires. Il reste encore un bibliothécaire sur cinq qui se dit peu préparéà l’arrivée des ressources numériques alorsque la ressource est déjà proposée à leur public. Comme pour les bibliothèques sans ressources numériques, ce chiffre illustre le besoind’accompagnement des bibliothécaires.
70 80 ( en %)
45 % des bibliothèques déclarent ne pas avoir de budget spécifique pour la médiation. 48 % indiquent qu’il est intégré au budget des ressources numériques, d’où l’intérêt d’intégrer la médiation dans l’achat d’une ressource numérique. La médiation concerne aussi bien les supports compris dans l’offre des éditeurs que les moyens à mettre en œuvre par la bibliothèque.
25,5 %
 Formation des publics.
LES BIBLIOTHÈQUES AVEC RESSOURCES NUMÉRIQUES
 Accompagnement des publics.
TV / Radio Publicité urbaine Courrier postal Blog Presse / Magazine Réseaux sociaux Espace dédié dans la bibliothèque
14/Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2013 / © Vodeclic
La médiation est un point essentiel dans le succès de la politique des ressources numériques. Les supports traditionnels restent d’ailleurs très largement utilisés (affiches papier et site web ou portail). On remarque que le personnel de l’établissement joue également son rôle de médiateur en faisant la promotion des ressources numériques (79 %).
Médiation
COMMENT MÉDIATISEZ-VOUS VOS RESSOURCES NUMÉRIQUES ?
Ne sais pas
Meilleur support clients
Contenus plus riches
LES BIBLIOTHÈQUES AVEC RESSOURCES NUMÉRIQUES
70
50
 69 % des bibliothécaires considèrent que moins de 10 % des inscrits utilisent les ressources numériques, contre 85 % en 2012.
40
60
30
ENQUÊTE SPÉCIFIQUE BIBLIOTHÈQUE DÉPARTEMENTALE DE PRÊT (BDP)
Comme l’année dernière, nous avons ajouté des questions spécifiques aux BDP dans notre enquête.
39 % des bibliothèques municipales font partie d’un réseau de BDP. Parmi ces bibliothèques, 33 % déclarent que leurs ressources ont été financées par la BDP.
QUELLE INFLUENCE LA BDP A-T-ELLE EU SUR VOTRE LANCEMENT DE RESSOURCES NUMÉRIQUES ?
Négociation sur le tarif
Test des ressources numériques offert par la BDP
Aucune influence
Formation par la BDP
Journée d'informations sur les ressources numériques 0
10
La BDP joue un rôle important dans l’aide au lancement des ressources numériques :  42 % des bibliothèques proposant des ressources numériques ont été influencées par les journées d’informations sur les ressources.  39 % ont reçu une formation par la BDP contre 25% en 2013.  25 % ont fait l’objet d’une expérimentation offerte par la BDP.
20
30
40
5(0en %)
Le rôle de la BDP ne s’arrête pas à un aspect financier. Sa contribution est également essentielle sur la compréhension par les petites communes des enjeux des ressources numériques et sur la médiation de ces ressources. Plus les bibliothèques du réseau seront sensibilisées, mieux elles répondront aux attentes des publics dans un contexte de transformation digitale.
16/Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015 / © Vodeclic, A Skillsoft Company
ENQUÊTE SPÉCIFIQUE BIBLIOTHÈQUE DÉPARTEMENTALE DE PRÊT (BDP)
83 % des BDP proposent des ressources numériques. 60 % proposent des ressources depuis 2 ans ou moins, contre 81% en 2013. On voit bien ici que la BDP répond à une demande grandissante des bibliothèques de leur réseau.
( en %) 100
80
60
40
20
0
50 % des BDP proposent 5 ressources ou moins. 30 % en proposent plus de 10.
Côté budget, 75 % des répondants ont déclaré que le budget alloué aux ressources numériques en 2015 n’a pas augmenté par rapport à l’année dernière.
70 % Selon des répondants, moins de 10 % des inscritsutilisent les ressources numériques. Cela montre les défisqu’il reste à relever au niveau de la médiation des ressources.
Bibliothèque municipale
À distance
Bibliothèque intercommunale
Sur place
BDP
MODALITÉS D’ACCÈS PAR TYPE D’ÉTABLISSEMENT
On remarque sans surprise que les BDP proposent plus d’accès à distance que d’accès sur place. Étant donné qu’il s’agit de réseau de bibliothèques, cette modalité d’accès est la seule qui permette de toucher tout le réseau. De plus, 82 % proposent cet accès à distance via un portail.
De manière générale, on constate que l’écart entre les accès « sur place » et « à distance » se réduit aussi bien pour les bibliothèques municipales que pour les bibliothèques intercommunales et BDP par rapport à l’année dernière. C’est un signe encourageant sur la digitalisation des bibliothèques, et à surveiller dans le cadre de la prochaine étude.
© Vodeclic, A Skillsoft Company / Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015/17
ANNEXE 1 : LISTE DES VILLES AYANT PARTICIPÉ À L’ENQUÊTE*
Abbévillers Ablon-sur-Seine Aix-en-Provence Ajaccio Albi Alençon Alès Allaire Amancey Ambérieu-en-Bugey Amiens Anglet Annoeullin Antony Arc-et-Senans Arles Artigues-près-Bordeaux Asnières-sur-Seine Attignéville Auch Auxonne Avignon Bagneux Bagnols-sur-Cèze Bailly Bandol Bar-le-Duc Barcelonnette Bart Bassens Baume-les-Dames Beauvais Béziers Blois Bonneuil-sur-Marne Bordeaux Bretigny Bretoncelles Caen Cahors Caumont-sur-Durance
Cavaillon Chabanais Charleville-Mézières Charny Château-Gontier Châteauponsac Châteaurenard Chelles Chemaudin
Chinon Claix Clamart Clermont Ferrand Condé-en-Normandie
Labège Lanester Laxou Le Mans Le Mée-sur-Seine Le Palais-Sur-Vienne Lentilly Limoges Lisieux Chemy Lille Lomme Lorient Lourdes Lucé Lunery Conflans-Sainte-Honorine Lyon Mâcon Mandeure Marne-la-vallée Massy Menton Meudon Mimizan Mitry-Mory Moirans Mont-de-Marsan Montarnaud Montgeron
Cosne-Cours-sur-Loire Couëron Coulandon Cusset Decazeville Denneville Dijon Domérat Échenans Émerchicourt Entre-deux-Guiers Épinay-sur-Orge Eybens Foix Fontenay-le-Fleury Fors Fresnes Gennevilliers Gramat Hyères Issoire Ivry-sur-Seine Joué-Lès-Tours La Roche-sur-Yon La Seyne-sur-Mer
Montigny-lès-Cormeilles
Montmélian Montpellier Montreuil-le-Gast Moulins Muret Nancy Nantes Nilvange Niort Olivet Orchamps-Vennes Orgères
Orly Saint-Lô Orvault Saint-Nazaire Panazol Saint-Omer Pantin Saint-Paul-Trois-Châteaux Paris Saint-Pryvé-Saint-Mesmin Parmain Sainte-Geneviève-des-Bois Pau Sainte-Sigolène Perpignan Saumur Pierrelaye Sées Plaisance-du-Touch Séné Ploemeur Sevran Poitiers Sevremoine Pornic Sèvres Pornichet Seynod Portiragnes Seyssinet-Pariset Pouilley-les-Vignes Sézanne Prades Sommières Propriano Sorgues Questembert Strasbourg Quimper Sucy-en-Brie Quint-Fonsegrives Talant Remiremont Toulouse Rennes Tours Rezé Tréal Roanne Troyes Rueil-Malmaison Uzès Rungis Valenton Sablé-sur-Sarthe Vandoncourt Saint-Jean-de-la-Ruelle Vannes Saint-Just-Saint-Rambert Vénissieux Saint-Méen-le-Grand Verrières-le-Buisson Saint-Seurin-sur-l'Isle Vierzon Saint-André-les-Vergers Villeneuve d'Ascq Saint-Avertin Villeneuve-Le-Roi Saint-Bonnet-de-Mure Villeneuve-sur-Lot Saint-Doulchard Viroflay Saint-Étienne-de-Tulmont Vitry-sur-Seine Saint-Fargeau-Ponthierry Voujeaucourt Saint-Fons Wormhout Saint-Junien Saint-Léonard-de-Noblat
* La liste comporte 203 villes car une partie des répondants n’a pas souhaité communiquer sa ville.
18/Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015 / © Vodeclic, A Skillsoft Company
À PROPOS
Vodeclic, société du groupe Skillsoft, est la nouvelle génération du digital learning. Avec un catalogue de plus de 47 000 formations en 7 langues ( français, allemand, anglais, espagnol, mandarin, néerlandais et portugais ), la solution Vodeclic est utilisée par plus de 6 000 clients pour plus de 19 millions d’apprenants à travers le monde. Elle intègre des services pédagogiques, ainsi que des outils de reporting et d’intégration pour les entreprises de toutes tailles. Vodeclic a été récompensée en 2015 comme l’une des entreprises les plus performantes du secteur des nouvelles technologies en étant classée au palmarès Deloitte Technology Fast 500 EMEA pour la deuxième année consécutive. Plus d’informations sur www.vodeclic.com
La formation aux nouvelles technologies est au cœur des nouvelles missions des bibliothèques et un enjeu social et culturel majeur pour les collectivités. Avec plus de 200 bibliothèques clientes en France, mais aussi en Suisse, en Belgique, au Québec, Vodeclic est un acteur majeur de la lutte contre la fracture numérique.
Suivre notre actualité sur Twitter : @vodeclic
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :
Pierre Largeteau  Chef des Ventes Secteur Public  pierre.largeteau@vodeclic.com  Tél. : 01 83 64 04 13
Bengué Bamba  Responsable Commercial Bibliothèques  bengue.bamba@vodeclic.com  Tél. : 01 73 29 75 63
A Skillsoft Company 102-116 rue Victor Hugo 92300 Levallois Perret Tél : 01 83 64 04 10
© Vodeclic, A Skillsoft Company / Les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015/19
A Skillsoft Company
ILS NOUS FONT CONFIANCE :
BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES Anglet Charavines Dinard Lille Marseille
BIBLIOTHÈQUES INTERCOMMUNALES Grand Angoulême Pau Pyrénées Agglomération Pays de Quimperlé SaintHilaire du Harcouët Strasbourg
BIBLIOTHÈQUES DÉPARTEMENTALES DE PRÊT Gironde Hérault Landes Jura Rhône
ÉDUCATION CRDP de Poitou Charentes INSEEC IPAG Université de Lausanne Université de Rennes 1 Université Paris Descartes
ENTREPRISES / INSTITUTIONS PUBLIQUES Air France  KLM AG2R INRA Conseil Général Drôme Conseil Général Gironde Ministère de l'intérieur Manpower
Le Malesherbes - 102-116, rue Victor Hugo - 92300 Levallois-Perret Tél. :+33 (0)1 83 64 04 10-Fax :+33 (0)1 47 39 35 56 Site web :www.vodeclic.com
Vodeclic est une marque déposée de la société Vodeclic SAS  RCS 499907244. Copyright © Vodeclic, A Skillsoft Company  Enquête annuelle sur les ressources numériques dans les bibliothèques en 2015. Tous droits réservés.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin