La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

2
enregistré une hausse de 3% en un an après une annéea reprise initiée mi-2003 s'est poursuivie en
2003 en retrait de 2,3%.2004. Avec une croissance de 2,3% en
En 2004, contrairement à l'année précédente, les condi-moyenne annuelle, la France a bénéficié
tions météorologiques ont contribué aux bons résultats en-Ld'une demande interne très dynamique. La
registrés dans l'industrie agroalimentaire. Le chiffreChampagne-Ardenne a tiré parti de cette situation favo-
d'affaires des IAA a augmenté plus vite dans la régionrable.
Après la sécheresse de 2003, l'année 2004 a retrouvé les (+4,5%) qu'à l'échelon national (+1,6%) grâce à une
année record pour le champagne.conditions climatiques habituelles à la région. Les surfaces
Les investissements des entreprises industrielles régionalesen céréales progressent ainsi de 2% par rapport à 2003 et
-le rendement régional moyen de 9% par rapport à la concernent principalement des renouvellements d'équi
pements et l'augmentation de la productivité.moyenne 1999-2003.
Après l'augmentation exceptionnelle de la fin 2003, les
cours des céréales ont baissé dès le début de l'année 2004. En Champagne-Ardenne, les exportations ont progressé de
1,7%, soit trois fois moins vite qu'à l'échelon national,Ce fléchissement est dû à la baisse de la demande inté-
mais les importations de la région sont en hausse de 7,7%,rieure et des marchés extérieurs.
La campagne betteravière s'est déroulée dans des condi- comme pour l'ensemble de la France. La région se situe au
17ème rang des régions françaises en termes d'échangestions climatiques qui ont permis une bonne richesse en
extérieurs et le département de la Marne réalise plus de lasucre. Les rendements sont restés supérieurs à la moyenne
des cinq dernières années. moitié des exportations et importations régionales.
L'Europe des 15 reste la zone d'échanges privilégiée de laLes vendanges ont eu lieu dans de très bonnes conditions
région avec l'Allemagne comme principal partenaireet les résultats sont excellents. Le rendement moyen AOC
Champagne s'est élevé à 14 000 kg/ha sur une surface en commercial. L'Asie est celle avec laquelle les échanges
extérieurs de la Champagne-Ardenne sont les plus dyna-production de 31 600 hectares.
miques alors que le commerce avec les dix nouveaux pays
Le chiffre d'affaires des entreprises industrielles champar- adhérents se dégrade après deux années de progression.
Les flux avec les Etats-Unis progressent légèrement. Lesdennaises a progressé de 6,3% par rapport à 2003.
Etats-Unis se maintiennent à la cinquième place du clas-L'industrie automobile vient en tête avec une progression
de ses ventes de 10,6%, suivie des biens d'équipement sement des pays clients ou fournisseurs de la région.
(+7,3%). Cet accroissement du chiffre d'affaires est davan-
Après une année 2003 en repli, l'activité de la construc-tage lié à l'évolution positive du volume des ventes qu'à
l'augmentation des prix. Les biens intermédiaires progres- tion a connu une croissance en volume estimée à 3,7%. En
Champagne-Ardenne comme à l'échelon national, cettesent de 5,6% grâce à la métallurgie (+10,5%) et aux pro-
croissance a surtout été portée par la construction de loge-duits minéraux. Les ventes de biens de consommation ont
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne nº19ments neufs. Depuis 2001, la tendance de la construction peut-être la fin des années fastes dans le transport routier
dans le secteur non-résidentiel est orientée à la baisse dans de marchandises, l'emploi salarié dans les transports (hors
la région. Le niveau des surfaces commencées reste ce- SNCF) a reculé d'environ 1%. 3
2
pendant élevé et dépasse le million de m . Représentant
54% du chiffre d'affaires du secteur, l'activité d'entretien- En 2004, le taux de chômage s'est stabilisé à 10,3% en
amélioration a progressé dans le secteur privé comme Champagne-Ardenne après deux années consécutives de
dans le secteur public, malgré la diminution des aides de hausse. Cette évolution est conforme à ce qui est observé
e
l'Etat. au niveau national, la région conservant son 16 rang na-
tional juste derrière l'Aquitaine et devant la Picardie.
Les transports terrestres de marchandises ont progressé en Au 31 décembre 2004, la Champagne-Ardenne compte
France de 2,7%. Les échanges internationaux reculent un peu plus de 56 000 demandeurs d'emploi de catégorie
cette année encore de 2,4%. Le transport routier retrouve 1 (personnes sans emploi, inscrites à l'ANPE, immédiate-
une progression soutenue de son trafic sur les trajets de ment disponibles, à la recherche d'un emploi à temps
courtes et moyennes distances. Pour éviter la concurrence plein et à durée indéterminée).
qui sévit dans l'activité internationale, les entreprises loca-
les se replient sur les marchés régionaux et nationaux. Dans l’enseignement, la poursuite du déclin démogra-
Dans la région, les immatriculations de véhicules utilitai- phique de la Champagne-Ardenne se traduit essentielle-
res ont baissé de 5%. Dans le même temps, les ment par une baisse des effectifs du premier degré. Malgré
immatriculations de voitures particulières neuves ont di- ce contexte démographique défavorable, les lycées géné-
minué pour la troisième année consécutive. raux et technologiques aussi bien que professionnels sont
Les efforts engagés pour améliorer encore la sécurité rou- parvenus à stabiliser leurs effectifs. La part des bacheliers
tière ont permis de réduire de 23% le nombre de tués sur dans une génération s'établit à 59,2% dans la région et à
les routes de la région (- 11% à l'échelon national). 62% en métropole. Cet indicateur stagne depuis bientôt
Le frêt ferroviaire et le transport combiné continuent à une décennie. L'enseignement supérieur a enregistré une
perdre des parts de marché au profit de la route. Contraire- progression de 400 inscriptions en 2004. Toutes les filiè-
ment à la tendance nationale (+6%), les trafics par voie flu- res " sélectives " sont à la hausse sauf les sections de tech-
viale ont régressé de 10%. L'aéroport international de niciens supérieurs. Les UFR de lettres et sciences humaines
Vatry a doublé son tonnage de frêt et multiplié par six son ainsi que les sciences exactes et naturelles connaissent une
activité de voyageurs. baisse proche de 4% de leurs inscriptions cette année.
La fréquentation hôtelière a légèrement progressé En 2004, 16 050 bébés sont nés en Champagne-Ardenne,
(+0,7%). Le taux d'occupation moyen dans la région soit 70 de plus qu'en 2003. Après une année 2003 difficile
baisse de 0,6 point et s'établit à 57,9%. La clientèle d'affai- marquée par la canicule et une épidémie de grippe fatale à
res représente 52,3% de la clientèle hôtelière et constitue beaucoup de personnes âgées, le nombre de décès a forte-
la majorité des clients des hôtels de catégorie modeste. ment baissé en 2004. Dans ces conditions le solde des
naissances et des décès est particulièrement remarquable
Avec 4 200 entreprises créées, réactivées ou reprises, la avec un excédent naturel de 4 000 personnes, après deux
Champagne-Ardenne continue la progression entamée en années de dégradation de celui-ci. Un peu plus de 5 700
2003. L'augmentation de +9,4% en un an est la plus forte mariages ont été célébrés, en baisse continue depuis le pic
des dix dernières années. Les entreprises totalement nou- de l'an 2000. L'augmentation du nombre de pactes civils
velles constituent l'essentiel des créations dans les services de solidarité (pacs) prouve le vif succès de ce dispositif.
aux entreprises : le conseil pour les affaires et la gestion,
les conseils en systèmes informatiques et la réalisation de
logiciels dynamisent le secteur.
En dépit du retour à une croissance économique assez
soutenue en France, l'emploi salarié champardennais n'a
pu se maintenir que grâce aux nombreuses créations de
postes d'intérimaires.
Hors intérim, l'emploi " direct " s'est replié d'environ 0,4%
en Champagne-Ardenne alors que le reste de la France a
enregistré une quasi stagnation.
Après une année 2003 particulièrement défavorable à
l'emploi salarié, l'industrie (hors intérimaires) a continué à
détruire des postes - mais à un rythme plus modéré - en
France comme en Champagne-Ardenne. L'emploi salarié
dans le secteur tertiaire essentiellement marchand s'est re-
dressé. L'emploi dans les activités de services aux entrepri-
ses - hors intérim - s'est accru de 2,3% alors que les Daniel Gassmann
effectifs du commerce sont restés quasi stables. Marquant
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne nº19