Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Conjoncture régionale au second trimestre 2004 - Embellie de l'emploi tertiaire sur fond d'anniversaire

De
6 pages
Tirée par l'automobile et stimulée par une construction très vigoureuse, la croisance de l'économie régionale est en phase avec le redémarrage national. L'emploi, bénéficiant de l'effet des festivités du 60e et grâce à la vitalité des secteurs de la construction et du commerce, s'est accru de 0,5 % au 2e trimestre 2004. A l'exception du lait, l'industrie régionale profite d'une demande à la hausse et accélère la production sans pour autant commencer à embaucher. Le taux de chômage se maintient à 9,2 % au 2e trimestre, soit 0,7 point en deçà du taux national. La création d'entreprises se poursuit à un rythme soutenu, toujours dans le tertiaire. Le bâtiment est le secteur le plus dynamique en matière de création d'entreprises et d'emploi (+ 2,6 % sur un an), profitant de l'accélération des permis de construire et des mises en chantier dans la région.
Voir plus Voir moins
Conjoncture régionale au second trimestre 2004 Embellie de l’emploi tertiaire sur fond d’anniversaire
e premier semestre 2004 a confirmé les espoirs de re terLmine sur un bilan positif. Après prise entrevus fin 2003 et se un premier trimestre 2004 stable, les effectifs du secteur marchand b a s  n o r m a n dp r o g r e s s e n ta u deuxième trimestre de 0,5 % en données corrigées des variations sai sonnières (cvs). Sous l’impulsion e des fêtes du 60anniversaire du Dé barquement, environ 1 000 nou veaux emplois ont été créés dans l’hôtellerie et la restauration au deuxième trimestre. A ceci s’est
. . . . . . . . . . .
ajoutée une hausse d’environ 300 emplois dans le commerce et une très bonne santé du bâtiment, ce qui a assuré au total un gain de près de 1 5 0 0n o u v e a u xe m p l o i sa u deuxième trimestre.
Le redémarrage tant attendu, visible à travers l’optimisme affiché dans les enquêtes de conjoncture depuis la fin de l’année précédente et la hausse des chiffres d’affaires, s’est traduit aussi par une stabilisation des effectifs industriels. Cette crois sance retrouvée reste cependant, pour l’instant, cir conscrite à quel q u e ss e c t e u r s . L’automobile en tête, et dans son sillage les indus tries qui la fournis sent, mais aussi l’agroalimentaire donnent le ton de la reprise basnor mande. Cette em b e l l i e( +2 0% d’offres d’emplois stables sur les six premiers mois) a
n° 136  novembre2004
% Tirée par l’automobile et sti mulée par une construction très vi g o u r e u s e ,l ac r o i s s a n c ed e l’économie régionale est en phase avec le redémarrage national. % L’emploi, bénéficiant de l’effet e des festivités du 60et grâce à la vi talité des secteurs de la construc tion et du commerce, s’est accru de e 0,5 % au 2trimestre 2004.
% A l’exception du lait, l’industrie régionale profite d’une demande à la hausse et accélère la production sans pour autant commencer à em baucher.
%e Le taux de chômage se main tient à 9,2 % au 2trimestre, soit 0,7 point en deçà du taux national.
% La création d’entreprises se poursuit à un rythme soutenu, tou jours dans le tertiaire. Le bâtiment est le secteur le plus dynamique en matière de création d’entreprises et d’emploi (+ 2,6 % sur un an), profi tant de l’accélération des permis de construire et des mises en chantier dans la région.
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSENORMANDIEn° 136
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin