Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Démographie des établissements : un fort renouvellement mais un impact plus limité sur l'emploi

De
8 pages
Durant la dernière décennie, le tissu productif lorrain se renouvelle fortement, en phase avec les évolutions nationales. Entre 1993 et 1997, le nombre d'établissements diminue légèrement.De 1998 à 2002, il progresse au même rythme que la moyenne française, principalement dans le sillon lorrain et à l'est de la région. L'évolution de l'emploi salarié sur une année dépend moins des mouvements de créations ou de disparitions d'établissements que des variations d'effectifs dans les établissements pérennes. C'est dans le devenir de ces créations que réside l'augmentation de l'emploi. Elles contribuent en effet à la mutation du système productif, surtout à l'intérieur des secteurs et des zones d'emploi.
Voir plus Voir moins
www.insee.fr/lorraine ° N 2 Février 2004  3
Démographie des établissements : un fort renouvellement, mais un impact plus limité sur l’emploi
Durant la dernière décennie, le tissu productif lorrain se renouvelle fortement, en phase avec les évolutions nationales. Entre 1993 et 1997, le nombre d’établissements diminue légèrement. De 1998 à 2002, il progresse au même rythme que la moyenne française, principalement dans le sillon lorrain et à l’est de la région. L’évolution de l’emploi salarié sur une année dépend moins des mouvements de créations ou de disparitions d’établissements que des variations d’effectifs dans les établissements pérennes. C’est dans le devenir de ces créations que réside l’augmentation de l’emploi. Elles contribuent en effet à la mutation du système productif, surtout à l’intérieur des secteurs et des zones d’emploi.
d’unLpeu moins de 3 000 unités entre 1993 et e nombre d’établissements progresse 2002 en Lorraine, pour atteindre 76 000 éta blissements. Cependant, en dépit de cette sta bilité apparente, le tissu productif se renouvelle fortement à la faveur des créations, cessations et reprises qui se succèdent à un rythme rapide. Chaque année, entre 1993 et 2001, c’est en moyenne 13,6% des établisse ments qui apparaissent et 12,4% qui dispa raissent. La Lorraine occupe une position médiane parmi les régions françaises, tant en ce qui concerne l’importance des créations que des disparitions.
Position médiane parmi les régions françaises
Pour la croissance du nombre d’établissements, la Lorraine se classe également dans une posi e tion médiane (22 régions12 sur ), avec un taux (+4%) supérieur à celui du NordPasdeCalais,
de ChampagneArdenne (+1%) et de la Picardie (2%). Les pertes ont été plutôt modérées entre 1993 et 1997 et la croissance est restée dans la moyenne ensuite. L’augmentation légèrement moins marquée en Lorraine est due au portefeuille d’activités présentes sur son territoire. C’est le cas de la plupart des régions, par contraste avec l’IledeFrance, qui concentre de nombreuses activités plus dynamiques que la moyenne. La Lorraine compense en partie ce déficit struc turel par un dynamisme propre, d’ampleur comparable à celui de la Bretagne, de la BasseNormandie et même de RhôneAlpes. Le taux moyen d’entrée (1) de nouveaux éta blissements est quant à lui comparable à celui du NordPasdeCalais, et supérieur à celui des régions Picardie et ChampagneArdenne. Pour le taux de sortie (1), la région est proche
(1) Voir note de méthode.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin