La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

éco nomie
En tre pri ses
Des in di ca teurs en cou ra geants
a forte di mi nu tion du nombre de
Evo lu tion de l’em ploi sa la rié du champ ASSEDIC dé fail lan ces d’en tre pri ses et la
(Si tua tion au 31 dé cembre de chaque année)L crois sance de l’em ploi mar -
chand sont deux in di ca teurs en cou ra -
Sec teur d’ac ti vi té 1997 1998 1999geants quant au dé ve lop pe ment des
en tre pri ses réu nion nai ses. Agri cul ture 2 800 2 800 2 800
Industrie agroa li men taire 4 700 4 800 5 000Le nombre d’en tre pri ses a for te ment
aug men té au cours de l’année 1999. Il a Au tres in dus tries 7 200 7 500 7 800
ain si connu une pro gres sion de plus de
Energie 400 400 5001 000 sur le champ ICS (Industrie Com -
merce et Ser vice), soit la plus forte BTP 9 900 10 000 10 100
-hausse du nombre d’en tre pri ses des an Com merce 20 900 21 700 22 700
nées quatre-vingt-dix. Pour tant le nombre
Trans port 4 900 5 100 5 200de créa tion d’en tre pri ses est du même
ordre en 1999 que pré cé dem ment. Ain si, Acti vi tés fi nan ciè res et im mo bi liè res 4 800 5 000 5 100
c’est le faible nombre de ces sa tions
Ser vi ces aux en tre pri ses 8 300 9 400 10 300
d’ac ti vi té qui ex plique la forte hausse du aux par ti cu liersnombre d’éta blis se ments. Alors que jus - 5 800 6 000 6 800
(hors ser vi ces do mes ti ques)qu’à pré sent la durée de vie des en tre pri -
Edu ca tion 2 300 2 300 2 400ses était re la ti ve ment faible, cette baisse
du nombre de ces sa tions d’ac ti vi té pour - San té, Action so ciale 8 000 8 400 8 900
rait si gni fier une plus grande pé ren ni té
Admi nis tra tion pu blique 1 800 1 800 1 900des en tre pri ses ré cem ment créées. La
Acti vi té as so cia tive 4 400 4 500 5 700baisse concerne tous les sec teurs d’ac ti -
vi té sans ex cep tion. Les dé fail lan ces di -
TOTAL 86 200 89 700 95 200
mi nuent presque de moi tié dans les
trans ports et d’un tiers dans le bâ ti ment Source : ASSEDIC
et l’in dustrie. Le re cul est moindre mais
reste im por tant pour les sec teurs du l’ASSEDIC re cense 2 000 em plois sup -vingt-dix où il était cons tam ment su pé rieur
com merce et des ser vi ces (res pec ti ve - plé men tai res au to tal dans les éta blis se -à 20 %, pou vant même ap pro cher les 30 %
ment 14 % et 18 %). Pour les au tres sec - ments de ser vice aux en tre pri ses et 1 800 (27,5 % en 1997). Le sec teur du bâ ti ment
teurs, les taux bruts de ces sa tions su bis - em plois sup plé men tai res dans le com -semble donc bé né fi cier d’une conjonc ture
sent éga le ment une lé gère décrue et on -merce. Il est aus si in té res sant de cons ta fa vo rable.re trouve des ni veaux pro ches de ceux de ter, pour l’année 1999, la forte pro gres -
1995. Cette ten dance à l’em bellie semble se sion de l’em ploi sa la rié au sein des
confir mer à tra vers l’évo lu tion des ef fec - éta blis se ments de ser vi ces aux par ti cu -Le sec teur qui connaît le plus de dé fail - tifs sa la riés. Au cun sec teur d’ac ti vi té n’a liers (800 per son nes sup plé men tai res).lan ces reste tout de même le bâ ti ment per du de l’em ploi de puis deux ans. Les Rap portée à l’ef fec tif to tal, la hausse des avec 17,5 % d’en tre pri ses en fail lite en sec teurs dont les ef fec tifs ont for te ment deux der niè res an nées est la plus forte1999. Même s’il est en core éle vé, ce crû sont une nou velle fois le com merce dans les ser vi ces aux en tre pri ses (24 %)taux est en forte baisse par rap port à
et les ser vi ces aux en tre pri ses. Ain si et les ser vi ces aux par ti cu liers (17 %).la se conde moi tié des an nées quatre- sur les deux an nées 1998 et 1999, En de hors du sec teur mar chand, il faut
sou li gner le dy na misme des ac ti vi tés as -
so cia ti ves qui ont créé 1 300 em plois en
Evo lu tion du nombre d’en tre pri ses de 1990 à 1999 (au 1er jan vier) deux ans, soit une aug men ta tion de leurs
-ef fec tifs de 30 %. Ces ac ti vi tés bé né fi
Sec teur d'ac ti vi té 1990 1995 1996 1997 1998 1999 2000 cient pour partie des em plois ai dés (no -
tam ment CES et CIA). nIndustrie 1 988 2 144 2 328 2 478 2 566 2 515 2 582
Bâ ti ment 3 845 3 320 3 229 3 006 2 983 2 883 3 028 Ja mel MEKKAOUI
Com merce 7 686 6 918 7 186 7 182 7 275 7 341 7 488 et Ana tole NEF
Trans ports 1 664 1 655 1 669 1 630 1 620 1 569 1 591
Ser vi ces 5 933 6 747 7 230 7 725 8 239 8 593 9 231
To tal 21 116 20 784 21 642 22 021 22 683 22 901 23 920
Source : INSEE - ré per toire SIRENE
Champ ICS.
9