Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

In memoriam Peter Birks (1941-2004) - article ; n°4 ; vol.56, pg 961-967

De
7 pages
Revue internationale de droit comparé - Année 2004 - Volume 56 - Numéro 4 - Pages 961-967
7 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins
R.I.D.C. 4-2004
IN MEMORIAM
Peter Brian Herrenden BIRKS (1941 – 2004)
Regius Professor of Civil Law in the University of Oxford
Peter Birks nous a quittés dans la nuit du 6 juillet 2004, à l’âge de 62
ans, terrassé par un cancer foudroyant. Avec lui, la faculté de droit de
l’université d’Oxford perd non seulement son professeur de droit romain et
l’un des plus grands
common lawyers
du 20
ème
siècle, mais aussi un
serviteur exemplaire, un homme d’une générosité et d’un dévouement rares.
C’est en 1961 que Birks, originaire du Kent, monta à Oxford afin d’y
étudier le droit à Trinity College. Il y obtint un
first
, la plus haute distinction,
et s’engagea dans une carrière universitaire, d’abord brièvement aux Etats-
Unis, où il enseigna à la Northwestern University de Chicago (1964-65),
puis à l’University College London (1966-71). Il revint à Oxford en 1971
pour y devenir
law tutor
à Brasenose College. Il restera quatorze années
dans ce collège, aux côtés notamment de son maître et ami Barry Nicholas,
le grand romaniste et comparatiste décédé l’an dernier, avant de partir pour
Edimbourg, appelé à la chaire de droit romain dans la capitale écossaise. En
1989, après un bref passage à Southampton, dont le climat convenait
davantage à sa femme, Jacqueline, il fut élu à l’une des plus vieilles et plus
prestigieuses chaires du monde, la chaire de droit romain à Oxford, fondée
par Henry VIII en 1546. Il devint du même coup
fellow
d’All Souls College,
une institution entièrement vouée à la recherche, ayant ce caractère unique
d’être un collège sans étudiants. C’est là, dans ses appartements donnant sur
la High Street, qu’il recevait élèves, collègues et visiteurs, assis sur une
vieille chaise au haut dossier qui faisait irrésistiblement penser à un trône.
C’est là, il y a encore quelques mois, sans doute déjà conscient de la
précarité de sa santé mais déterminé à livrer ses dernières forces dans la
poursuite de ses travaux, qu’il continuait à enseigner le droit romain des
délits, à diriger les thèses d’une poignée d’étudiants, à préparer une nouvelle
édition de son dernier livre et, d’une manière générale, à organiser et
présider à une large part de la vie de la faculté de droit.
Peter Birks était un homme d’une intelligence lumineuse et d’un savoir
encyclopédique. La combinaison ce ces deux qualités lui donnait une
compréhension du droit sans égale, qui faisait de ses cours et de sa
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin