Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les dix-huitièmes rencontres de l’École de droit naturel de Kopaonik (13-17 décembre 2005) - autre ; n°1 ; vol.58, pg 219-221

De
3 pages
Revue internationale de droit comparé - Année 2006 - Volume 58 - Numéro 1 - Pages 219-221
3 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins
INFORMATIONS
219
LES DIX-HUITIÈMES RENCONTRES
DE L’ÉCOLE DE DROIT NATUREL DE KOPAONIK
(13-17 décembre 2005)
C’est toujours dans le cadre somptueux des montagnes de Kopaonik, au
coeur de la Serbie, que se sont tenues cette année, sous les auspices de
l’Association des juristes de Serbie et avec le concours de la revue « La vie
juridique », les dix-huitièmes rencontres de l’« École de droit naturel »,
fondée en 1987 et dirigée par le Professeur Slobodan Perovic, activement
secondé par le Professeur
Miodrag Orlic, Nous avions déjà, en leur temps,
rendu compte des onzièmes rencontres organisées en décembre 1997 (cette
Revue
, 1998, p. 242) : mais la situation a tellement évolué, dans ce pays
comme en bien d’autres, au cours des dernières années qu’il ne nous paraît
pas inutile de mettre l’accent aujourd’hui sur le succès grandissant d’une
institution qui rassemble, pour une semaine de travail et de réflexion, plus de
deux mille juristes attachés à la défense des idéaux que l’on a coutume
d’englober sous les vocables de démocratie et de
rule of law
.
On ne peut bien comprendre la finalité de cette entreprise que si on la
replace dans une perspective historique et dans le contexte tourmenté des
deux dernières décennies. Il est en effet apparu, au milieu des années 80, que
certaines valeurs fondamentales du droit se trouvaient menacées par les
pouvoirs de toutes sortes, et qu’il importait de les restaurer au coeur de
l’ensemble des disciplines juridiques, suivant les enseignements du droit
naturel. Une telle démarche n’allait pas sans demander bien du courage
quand elle a été engagée, puisqu’elle découlait d’une volonté de résistance -
et son plus grand succès est, non seulement d’avoir survécu aux
bouleversements multiples qui sont intervenus depuis lors (les rencontres se
sont tenues chaque année avec une régularité exemplaire, sauf en 1998 par
la volonté des autorités), mais de n’avoir cessé d’affiner ses objectifs et
d’accroître son audience. Sa longévité même témoigne de la place qu’elle
occupe maintenant dans la vie juridique de la Serbie. Mais elle s’est aussi
ouverte aux juristes étrangers, au point d’acquérir, dans bien des domaines,
une véritable dimension comparative et, finalement, en 2005, d’obtenir une
reconnaissance internationale sous la forme d’un parrainage de l’UNESCO
(qui était d’ailleurs représenté cette année à Kopaonik). Car si les
circonstances ont changé, la plupart des problèmes demeurent, à la solution
desquels les fondateurs et organisateurs de l’École, plus vivante aujourd’hui
que jamais, entendent bien apporter une utile contribution.
Ce souci explique les thèmes retenus pour chacune des Conférences
annuelles. Même si, les premières années, ils ont surtout porté sur des
domaines particuliers (la propriété et les droits réels immobiliers, le droit des
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin