Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Philippe Fouchard (1937-2004) - autre ; n°1 ; vol.56, pg 5-7

De
3 pages
Revue internationale de droit comparé - Année 2004 - Volume 56 - Numéro 1 - Pages 5-7
3 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins
Philippe FOUCHARD
(1937 - 2004)
Tous les juristes français - et ceux de bien d’autres pays - ont appris
avec stupeur et ém
otion le drame qui a coûté la vie à Philippe Fouchard en
même temps qu’à dix membres de sa famille : son épouse, deux de ses trois
enfants avec leur conjoint et cinq de ses petits-enfants, qu’il avait emmenés
pour une semaine de vacances en Egypte au moment du Nouvel An et qui
ont disparu avec lui dans la catastrophe aérienne de Charm el-Cheikh, le 3
janvier 2004. Il est bien difficile de traduire le vertige dont ont été saisis ses
amis disséminés à travers le monde, comme tous ceux qui ont eu la chance
de l’approcher - ou même, tout simplement, de le connaître à travers ses
écrits.
Philippe Fouchard avait poursuivi à l’Université une carrière
exem
plaire. D’abord nommé à Abidjan à l’issue du concours d’agrégation
de droit privé, il avait ensuite exercé aux Facultés de Droit de Tunis et de
Dijon avant de venir, en 1980, à l’Université Panthéon-Assas de Paris II, où
il a mis, pendant plus de vingt ans, toute son énergie au service de ses tâches
d’enseignement, dirigeant de nombreuses thèses de doctorat, assumant la
responsabilité, exclusive ou partagée, de plusieurs diplômes de troisième
cycle et animant avec ardeur l’Ecole doctorale de droit international. Dans
toutes ces fonctions, il s’est acquis l’estime et la reconnaissance de ses
collègues comme de larges publics d’étudiants, pour qui il constituait un
modèle de rigueur, de compétence et d’honnêteté intellectuelle. Tout au long
de son parcours, il a formé d’innombrables disciples, dont beaucoup ont déjà
dit leur peine.
Parti du droit international privé, il en est venu bien vite - en fait dès la
rédaction de sa thèse - à s’intéresser à l’institution de l’arbitrage, dont il
avait très tôt pressenti l’extraordinaire développem
ent, surtout en matière de
relations commerciales internationales : et ceci l’a amené tout naturellement
à déborder le cadre des activités strictement universitaires. Consultant et
arbitre lui-même dans des affaires de première importance, expert auprès
d’organismes divers et notamment de l’ONU, auteur d’innombrables articles
et co-auteur d’un magistral
Traité de l’arbitrage commercial international
,
publié en 1996 et ensuite traduit en anglais, directeur de la
Revue de
l’arbitrage
depuis 1970, président du conseil d’administration du Centre
d’études des modes alternatifs de règlement des conflits (Cemarc), il avait
dans ce domaine, où il était devenu un spécialiste unanimement reconnu,
une activité débordante, qu’il se promettait d’étendre encore depuis que son
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin