Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Une nouvelle revue sur l’arbitrage - autre ; n°2 ; vol.56, pg 480-482

De
3 pages
Revue internationale de droit comparé - Année 2004 - Volume 56 - Numéro 2 - Pages 480-482
3 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins
REVUE INTERNATIONALE DE DROIT COMPARÉ
480
vont-ils pas être tentés d’adopter comme nom conjugal le nom acquis par l’un d’eux
lors d’un précédent mariage si celui-ci est prestigieux ou accompagné d’un titre de
noblesse ? Ce titre faisant partie du nom patronymique qu’il accompagne, M. Muller,
par exemple, pourra t-il résister à la tentation de devenir soudain Fürst von Metternich
? La noblesse, au demeurant, ne s’y est pas trompée. C’est avec une vigueur
inhabituelle qu’elle vient de réagir à l’arrêt de la Cour constitutionnelle fédérale,
dénonçant le danger d’inflation de ses noms de même que de ses titres. Depuis peu
d’ailleurs, les annonces proposant à des candidats « solvables » un mariage aux fins
d’acquérir un titre nobiliaire se multiplient sur Internet. Suite à l’arrêt précité, toutes les
familles allemandes porteront-elles un jour une particule et un titre ? Cela, seul l’avenir
le dira...
Françoise FURKEL
UNE NOUVELLE REVUE SUR L’ARBITRAGE
Revista de Arbitragem e Mediação
*
La création d’une revue d’Arbitrage et de Médiation par l’Institut Brésilien de
droit comparé confirme, s’il le fallait, l’intérêt que le Brésil et les pays de l’Amérique
Latine attachent à un développement rapide de l’arbitrage. Il y a quelques mois un
remarquable séminaire, organisé par les Comités de l’Arbitrage français et brésilien en
collaboration avec la Cour de cassation et la Société de législation comparée, avait
souligné cette volonté de nos amis brésiliens de dépasser les frontières dans la réflexion
théorique et pratique sur les modes alternatifs de résolution des litiges et d’ancrer la
pratique de l’arbitrage dans leur pays. Nul ne sera étonné de trouver à l’origine de cette
naissance le professeur Arnoldo Wald. Chacun le connait, mais peu savent qu’avant de
devenir titulaire de la chaire de droit civil de la Faculté de droit de Rio, il a commencé
sa vie universitaire en France, avec une bourse de l’Institut de droit comparé. Passionné
par la matière et par l’enseignement, il a enseigné à plusieurs reprises dans nos
universités et l’Université de Paris II Panthéon-Assas lui a décerné le grade de docteur
honoris causa.
Avocat inscrit aux divers barreaux brésiliens et à celui de Paris, éminent
comparatiste, il est très étroitement lié à la Société de législation comparée depuis des
lustres, notamment comme membre du conseil scientifique de cette
Revue
, il poursuit
ainsi son oeuvre déjà impressionnante.
La mondialisation et l’ouverture économique du pays ont conduit le Brésil à se
doter en 1996 d’une législation (Loi nº 9.307) adaptée aux exigences du commerce
international et au développement du règlement hors des tribunaux des litiges internes.
* Publiée sous la direction d’Arnoldo WALD par l’Instituto brasileiro de direito comparado,
Editora Revista dos tribunais, São Paulo, Brésil, 2004, 384 p.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin