Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Bilan 2007 - Chômage

De
2 pages
Chômage Accélération de la baisse du chômage (1)La baisse du nombre de chômeurs de catégorie 1 s’accélère à nouveau en 2007. Cette nouvelle amélioration de la situation sur le marché du travail concerne tous les demandeurs, quelles que soient leurs caractéristiques. Elle est particulièrement profitable aux jeunes, mais également aux publics en exclusion (chômeurs de très longue durée, bénéficiaires du RMI). Avec un taux de echômage de 6,8 %, en fin d’année, la Basse-Normandie se situe au 14 rang des régions les plus touchées vec près de 42 700 demandeurs d’emploi de catégorie 1 DEMANDEURS D’EMPLOI ET TAUX DE CHÔMAGEAinscrits à l’ANPE en fin d’année, le chômage a diminué en (fin décembre 2007) Basse-Normandie de 6 300 personnes, soit une baisse rela- Une baisse du chômage plus intense dans le Calvados tive de 12,9 %, plus forte qu’au niveau national (- 9,4 %). Évolution des Taux de DEFM(a) Pour la quatrième année consécutive, le nombre de deman- DEFM sur un an chômage(b) deurs d’emploi baisse et le repli s’amplifie d’une année sur Calvados 21 201 - 15,2 % 7,2 % l’autre : - 500 personnes en 2004, - 3 000 en 2005, - 4 700 en Manche 13 365 - 11,6 % 6,4 % 2006 et - 6 300 en 2007.
Voir plus Voir moins

Chômage
Accélération de la baisse du chômage
(1)La baisse du nombre de chômeurs de catégorie 1 s’accélère à nouveau en 2007. Cette nouvelle
amélioration de la situation sur le marché du travail concerne tous les demandeurs, quelles que
soient leurs caractéristiques. Elle est particulièrement profitable aux jeunes, mais également
aux publics en exclusion (chômeurs de très longue durée, bénéficiaires du RMI). Avec un taux de
echômage de 6,8 %, en fin d’année, la Basse-Normandie se situe au 14 rang des régions les plus
touchées
vec près de 42 700 demandeurs d’emploi de catégorie 1
DEMANDEURS D’EMPLOI ET TAUX DE CHÔMAGEAinscrits à l’ANPE en fin d’année, le chômage a diminué en
(fin décembre 2007)
Basse-Normandie de 6 300 personnes, soit une baisse rela-
Une baisse du chômage plus intense dans le Calvados
tive de 12,9 %, plus forte qu’au niveau national (- 9,4 %).
Évolution des Taux de
DEFM(a)
Pour la quatrième année consécutive, le nombre de deman- DEFM sur un an chômage(b)
deurs d’emploi baisse et le repli s’amplifie d’une année sur
Calvados 21 201 - 15,2 % 7,2 %
l’autre : - 500 personnes en 2004, - 3 000 en 2005, - 4 700 en
Manche 13 365 - 11,6 % 6,4 %
2006 et - 6 300 en 2007. Si l’on se réfère à une définition plus
Orne 8 097 - 8,5 % 6,7 %large du chômage, en prenant en compte l’ensemble des de-
mandeurs d’emploi, immédiatement disponibles ou non (caté- Basse-Normandie 42 663 - 11,9 % 6,8 %
gories 1 à 3, 6 à 8), la baisse porte sur 9 000 personnes en 2007
France métropolitaine 1 941 987 - 9,4 % 7,5 %
(- 11,5 %). La baisse du chômage est plus intense dans le dé-
(a) Demandeurs d’emploi en fin de mois de catégorie 1partement du Calvados et dans celui de la Manche que dans
(b) Taux de chômage provisoire au sens du BIT corrigé des variationsl’Orne. Les zones d’emploi de Caen-Bayeux, de Lisieux, de
saisonnières
Cherbourg et de Flers sont les premières à en bénéficier.
Source : DRTEFP Basse-Normandie, ANPE
CARACTÉRISTIQUES DES DEMANDEURS D’EMPLOI DE CATÉGORIE 1 (a)
(fin décembre 2007)
Les jeunes toujours très touchés par le chômage
- 25 ans CLD (b) Femmes
Calvados 22,7 % 25,1 % 48,0 %
Manche 24,9 % 24,6 % 52,6 %
Orne 23,3 % 22,0 % 47,9 %
Basse-Normandie 23,5 % 24,3 % 49,4 %
France métropolitaine 19,6 % 25,9 % 48,4 %
(a) En proportion de l’ensemble des demandeurs d’emploi en fin de mois
(DEFM)
(b) Chômeurs de longue durée (CLD), inscrits depuis plus d’un an
Source : DRTEFP Basse-Normandie, ANPE
Fin 2007, le taux de chômage régional s’établit à 6,8 % de la
population active, soit 1,3 point de moins qu’un an plus tôt. Par
rapport au taux de chômage national (7,5 %), la Basse-Nor-
mandie conserve un avantage de sept dixièmes de point : elle
e
se situe au 14 rang des régions françaises les plus exposées.
Le Calvados reste le département bas-normand le plus tou-
ché, avec un taux de chômage (7,2 %) supérieur de 0,5 point à
celui de l’Orne (6,7 %) et de 0,8 point à celui de la Manche
(6,4 %). En un an, l’écart entre le taux de chômage le plus éle-
vé - celui du Calvados- et le taux le plus modéré -celui de la
Manche- a diminué de 0,3 point.
(1) Demandeurs d'emploi immédiatement disponibles à la recherche d'un
emploi à temps plein à durée indéterminée.
12 Insee Basse-Normandie - Bilan 2007Chômage
Les jeunes sont toujours
les plus touchés par le chômage
La baisse du chômage, en 2007, s’applique à tous les deman-
deurs d’emploi, tous âges et sexes confondus. Comme en
2006, elle est plus intense pour les jeunes demandeurs
(-16,1 %) que pour les personnes âgées de plus de 25 ans
(- 11,8 %). Elle est également un peu plus forte pour les hom-
mes (- 13,7 %) que pour les femmes (- 12,0 %).
La diminution du chômage des jeunes en Basse-Normandie,
plus soutenue depuis deux ans que celle des autres catégo-
ries, conduit à abaisser leur part dans le chômage régional,
de 24,6 % fin 2005, à 23,5 % fin 2007. Toutefois, cette proportion
demeure supérieure à la moyenne nationale (19,6 %) d’envi-
ron quatre points, traduisant ainsi les difficultés d’insertion
professionnelle des jeunes bas-normands. La réalité de ces
difficultés est corroborée par le taux de chômage des jeunes
Les Demandeurs d’Emploi inscrits en Fin de
Mois à l’ANPE (DEFM) sont classés en six
catégories, regroupées elles-mêmes en
deux groupes.
Le premier groupe comprend les demandeurs
d’emploi immédiatement disponibles sur le marché du travail. Il
se compose :
- des chômeurs à la recherche d’un emploi à temps plein à
durée indéterminée (catégorie 1) ;
- des chômeurs à la recherche d’un emploi à temps partiel à
durée indéterminée (catégorie 2) ;
- des chômeurs recherchant un emploi temporaire ou
saisonnier à durée déterminée (catégorie 3).
Bas-Normands (20,7 %), supérieur de 1,5 point à celui de la
Le deuxième groupe comprend les demandeurs d’emploi non France entière pour cette catégorie.
immédiatement disponibles car ils exercent une activité
Le chômage diminue également, quelle que soit l’anciennetéréduite ayant occupé la personne plus de 78 heures le mois
précédent. Les chômeurs sont classés en trois catégories de la demande d’emploi : la baisse est cependant quatre fois
analogues aux précédentes : plus rapide pour le chômage de longue durée -plus d’un an
- recherche d’un CDI à temps plein (catégorie 6) ; d’inscription- (- 27,5 %) que pour le chômage de courte durée
- CDI à temps partiel (catégorie 7) ; -moins d’un an d’inscription- (- 6,8 %). Pour sa part, le noyau dur
- CDD (catégorie 8). du chômage, qui comprend les demandeurs inscrits depuis plus
de deux ans, enregistre un repli de 28,7 % en 2007, à comparer à Les chômeurs des catégories 4 et 5 sont exclus du champ de
la baisse de 2006 (- 4,9 %). Quant au Revenu Minimum d’Inser-cet article. La catégorie 4 enregistre les personnes sans emploi
tion, la diminution du nombre de ses allocataires, amorcée enet à la recherche d’un emploi mais non immédiatement
disponibles (en formation, en arrêt maladie, en congé de 2006 (- 0,8 %), s’amplifie nettement en 2007 (- 10,7 %).
maternité). La catégorie 5 enregistre les personnes pourvues La durée du chômage diminued’un emploi mais à la recherche d’un autre emploi, donc
également non immédiatement disponibles. La durée moyenne d’inscription à l’ANPE diminue de 33 jours
en 2007, pour s’établir à 304 jours. La baisse s’applique à tou- L’indicateur officiel de suivi du chômage se limite, depuis juin
tes les catégories d’âge, faiblement pour les jeunes de moins1995, aux demandeurs d’emploi de catégorie 1 et exclut
désormais les chômeurs de catégorie 6 ayant exercé une de 25 ans (- 6 jours) et beaucoup plus significativement pour
activité réduite de plus de 78 heures au cours du dernier mois. les adultes : - 39 jours pour les chômeurs âgés de 25 à 49 ans,
Le nombre de chômeurs de catégorie 1 et 6, correspondant à 65 jours pour ceux âgés de 50 ans et plus. Il n’en reste pas
l’ancienne définition du chômage, a diminué de 6 000 personnes moins que la durée du chômage croît avec l’âge : elle est deux
en Basse-Normandie en 2007 (-10,2 %). L’ensemble des fois moins longue pour un chômeur de moins de 25 ans que
demandeurs d’emploi immédiatement disponibles (catégories 1, 2 pour un chômeur âgé de 25 à 49 ans, et trois fois moins que
et 3 réunies) a baissé de 9 000 personnes (-13,9 %). Le nombre de
pour une personne de 50 ans ou plus.
Bas-Normands inscrits à l’ANPE, toutes catégories confondues (1
Philippe LEMARINELà 3, 6 à 8) a, quant à lui, diminué de 9 000 personnes en 2007
(-11,5 %), totalisant 69 500 personnes en fin d’année 2007. Direction régionale du travail, de l'emploi
et de la formation professionnelle
Insee Basse-Normandie - Bilan 2007 13